image        

 

Chaque jour est un défi pour révéler vos ressources et non un obstacle pour vous faire chuter .....Agir n'est pas ré-agir c'est apporter des réponses , choisissez la RESPONS-ABILITY (capacité à répondre)  -  Vous n'êtes ni fautif ni victime de ce qui vous arrive, vous en êtes tout simplement la source créatrice, c'est un pouvoir et non une faille, utilisez le pour créer votre vie ! - Aujourd'hui, ne vous inquiétez pas - - Aujourd'hui ne vous fâchez pas - - N'écoutez pas la peur et le doute et faîtes vous confiance - Aujourd'hui, bénissez la vie et aimez, faîtes la paix - - Aujourd'hui, vivez, osez ETRE vous-mêmes et agissez dans le PRESENT - - Aujourd'hui, soyez bon avec vous-même, avec les autres, et avec tous les êtres vivants ... n'écoutez que votre coeur et votre intuition  .... merci de votre visite - cherchez ici une réponse, un outil et vous trouverez ou demandez le moi par la fiche contact - Belle et lumineuse journée à vous ! Elisabeth on revelessencedesoi.com .....pour le BONHEUR EN SOI et PAR SOI, choisissez d'être heureux ... 


NM Médical, distribution de matériel médical

Mardi 14 février 2012 2 14 /02 /Fév /2012 17:52

001dcc2a_medium.gif

Qui n'a jamais pensé que, décidément, les hommes et les femmes ne parlent pas la même langue ! Que son ou sa partenaire débarque d'une autre planète ! D'où les frustrations, les malentendus, les déchirements... Alors qu'il suffit de savoir décoder les réactions de l'autre. Mars, dieu de la Guerre, Vénus, déesse de l'Amour... Jolie métaphore, qui explique pourquoi les deux sexes sont différents dans leur manière d'agir et d'exprimer leurs sentiments. Des années d'expérience de thérapie conjugale ont permis à John Gray d'analyser ces différences pour en faire une source d'enrichissement mutuel plutôt que de conflit. Avec ce grand best-seller enfin traduit en France, il nous offre un guide indispensable pour communiquer et vivre en harmonie avec l'autre sexe...

 

Voici mon cadeau de la Saint Valentin !! A écouter en amoureux ou comme l'on veut, un petit outil que je vous partage, juste pour l'harmonie des couples ou de soi-même, pour un couple heureux, il faut que chacun le soit déjà en soi, bonne écoute et n'hésitez pas à partager à vos amis, merci ..........

Bien à vous,

Elisabeth cupidon.gif

 

 


canstock1864455 John Gray - Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus (2009)

 

 

On dirait parfois que les hommes et les femmes sont des êtres venant de planètes différentes. C'est en partant de cette constatation que le Dr. John Gray a mis au point sa méthode. Dans Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus, il nous rappelle les relations conflictuelles qui ne cessent de miner la vie des couples depuis des temps immémoriaux et nous dévoile les différences qui caractérisent les deux sexes.



Mars est le dieu de la guerre, Vénus la déesse de l'amour. C'est ainsi que John Gray illustre la différence des sexes. Deux univers, deux fonctions, deux langages qui semblent aux antipodes l'un de l'autre. D'où les crises, les malentendus, les renoncements.

L'auteur livre ses réflexions de spécialiste en thérapie conjugale : il nous éclaire sur ce sentiment d'incompréhension inhérent à la relation amoureuse. Il invite à penser autrement, à concevoir la vie de couple comme un travail. Chercher à appréhender, à comprendre l'autre dans sa singularité, à modifier nos attentes. C'est un véritable guide pratique pour apprendre à aimer mieux. L'auteur analyse toutes sortes de situations ou la violence révèle les frustrations de chacun. De façon extrêmement concrète, il oriente, conseille. Il aide à dépasser les conflits de façon à ce que ces différences nourrissent la relation au lieu de la détruire.

Cet ouvrage est devenu un véritable best-seller, traduit dans le monde entier. Sa lecture enrichit, réconforte, amuse aussi car le style est simple, drôle et jamais pontifiant.

Bonne écoute,

 

 


   
 

 

  

 

 

3zer29vj.gif

 

De ce livre, un spectacle à grand succès et avec beaucoup d'humour est en tournée, vous pouvez le voir en vidéo intégrale ici  "Les Hommes viennent de Mars, les Femmes de Vénus" (l'intégralité du spectacle)

 


Pour relativiser ou aller plus loin ............. voici une perle 

 

Nicolas Delesalle, Le cerveau a-t-il un sexe ?

Vous êtes un homme, un vrai. Une bonbonne de testostérone avec du poil au menton. Vous savez faire un créneau du premier coup, vous lisez les cartes routières les yeux fermés, vous êtes rationnel. Un problème survient ? Vous cherchez la solution en silence. Vous feriez un sacré ingénieur. Atavisme hérité du chasseur préhistorique, vous voyez très bien de loin, mais, curieusement, vous êtes incapable de trouver le beurre dans le frigo. Vous ne savez pas faire deux choses à la fois (sauf boire une bière en regardant le foot à la télé) et, avouons-le, vous n’êtes pas très doué pour communiquer. Quand vous n’envahissez pas un pays pour expliquer votre point de vue, vous parlez, certes, mais n’utilisez que sept mille mots par jour !

Quant à vous, madame, vous êtes parfumée aux oestrogènes. Vous êtes multitàche, capable tout à la fois de travailler sur un dossier, de surveiller les devoirs des enfants, de préparer le diner et de lire Télérama. Vous feriez une excellente secrétaire. Un problème survient ? Vous en parlez en mangeant du chocolat. Atavisme hérité de la femme préhistorique, qui gardait le nid, vous avez une vue panoramique excellente et très utile en période de soldes. De plus, contrairement aux hommes qui tournent la tête lourdement dès qu’un jupon passe à proximité, vous pouvez reluquer un joli mâle sans jamais vous faire repérer. Et si vous êtes nulle en matière de cartes routières, de créneaux ou de mathématiques, pour parler, vous êtes la plus forte : vingt mille mots par jour, de quoi faire passer votre homme pour une grosse truffe taciturne. Peu rationnelle, chère madame, mais relationnelle.

Une pipelette multifonction et un taiseux monotâche. Ne cherchez pas à changer, vous n’y pouvez rien. Ces caractéristiques sont inscrites dans vos patrimoines génétiques, dans chaque cellule de vos cerveaux. C’est irréfutable, scientifique. Prouvé. Vous n’avez qu’à lire les bestsellers à la mode, et vous, devrez admettre I’implacable vérité : monsieur est martien, madame, vénusienne. Pensez-y lors de I’élection présidentielle : préférez-vous voter pour une tête de linotte émotive ou pour une brute rationnelle ?

Carte postale extraite de la collection du photographe Martin Parr

Mais ces comportements d’où viennent-ils ? Et pourquoi diable les femmes seraient-elles capables de faire tant de choses à la fois ? La bravitude ? Tss, tss, tss. Parce qu’elles utilisent leurs deux hémisphères cérébraux simultanément alors que le mâle bêta n’en utilise qu’un seul. On le sait depuis une étude de 1982 : le corps calleux qui sépare les deux hémisphères cérébraux est plus épais chez la femme et favorise la communication entre les zones du cerveau. Pourquoi bavarde-t-elle quand l’homme écoute pousser sa barbe ? Parce que I’hormone féminine, l’oestrogène, favorise l’activité verbale, selon Sally Shaywitz, de l’université Yale. Et parce que la femme utilise beaucoup plus l’hémisphère gauche, voué au langage, alors que I’homme préfère s’amuser avec le droit (représentation spatiale). Explication (pré)historique : pendant que madame de Cro-Magnon papotait dans la grotte avec ses copines et rangeait les chaussettes sales en peau de bête, monsieur chassait fièrement le mammouth. Il a appris à se taire pour ne pas se faire repérer. Et à force de partir trucider le dîner au fin fond d’une nature hostile, pendant des millions d’années, il a aussi appris à se repérer dans l’espace, à savoir que pour rentrer à la maison il fallait prendre à gauche après la grosse pierre, puis à droite, puis passer au-dessus du néandertalien assommé à l’aller, puis trois fois à gauche….

(…) Voilà, en bref, ce que dit la science. Ou plutôt ce que les best-sellers disent de ce que dit la science. Car, ô divine surprise, à y regarder de plus près, cette science-là a tout faux. Neurobiologiste et directrice de recherche à l’institut Pasteur, Catherine Vidal est en guerre contre les stéréotypes véhiculés ces dernières années dans les médias et l’édition : «  Il faut désintoxiquer les gens de la bêtise ambiante ! J’en ai marre d’entendre toutes ces c.. sur les cerveaux des hommes et des femmes ! » Il faut le savoir, et la neurobiologiste le crie haut et fort : la totalité des arguments cités plus haut, et repris en boucle dans les médias, sont réfutés depuis longtemps par,.. la science. La théorie de l’épaisseur du corps calleux de 1982 ? Invalidée en 1997 par une enquête sur deux mille personnes qui ne voit aucune différence entre hommes et femmes. La femme plus douée pour parler ? Une gigantesque étude menée en 2004 n’a révélé aucune différence entre les sexes concernant les capacités dans ce domaine. L’activité cérébrale de la femme à 90 % au repos ? L’étude date de 1980 et n’a jamais été confimée. La théorie des hémisphères gauche (langage) et droit (représentation spatiale) ? Lancée dans les années 70, avant l’IRM, en pleine mode du yin et du yang, elle est complètement dépassée : l’imagerie cérébrale montre que les deux hémisphères fonctionnent en permanence en interaction. Chez les deux sexes. La testostérone rend les hommes agressifs, et l’oestrogène, les femmes émotives et sociables ? Les récents progrès des neurosciences prouvent que l’être humain échappe à la loi des hormones : son cortex surdéveloppé, siège des fonctions cognitives les plus élaborées (langage, conscience, imagination … ), n’est guère réceptif aux fluctuations hormonales, contrairement à celui des animaux. La préhistoire et ses atavismes ? Nous n’avons aucune trace de la répartition des tâches chez l’homme préhistorique. Le stéréotype de l’homme chasseur et de la femme au foyer est hérité du XIXème siècle. (…) « Grâce aux nouvelles technique d’imagerie cérébrale, on sait que la variabilité individuelle l’emporte sur la variabilité entre les sexes » (…) En définitive, on peut se demander pourquoi des Homo sapiens sapiens aussi évolués que nous peuvent bien se ruer sur ces best-sellers qui expliquent nos comportements par une biologie de bazar : « Le succès de ces théories tient au fait qu’elles sont rassurantes, répond la neurobiologiste. Elles nous donnent l’illusion de comprendre et de nous sentir moins responsables de nos actes. » (…)

Nicolas Delesalle, extraits de Le cerveau a-t-il un sexe ?Télérama, n° 2978, 10 au 16 février 2007, p.18.

Par Elisabeth Rouzier Bernard - Publié dans : COUPLE - Communauté : Sur les sciences humaines
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 12 février 2012 7 12 /02 /Fév /2012 01:38

violon-petale.png

 

 

Par un froid matin de janvier, un homme assis à une station de métro de Washington DC a commencé à jouer du violon. Il a joué six morceaux de Bach pendant environ 45 minutes. Pendant ce temps, comme c’était l'heure de pointe, il a été calculé que des milliers de personnes sont passées par la gare, la plupart d'entre elles en route vers leur travail.

Trois minutes se sont écoulées et un homme d'âge moyen a remarqué qu’un musicien jouait. Il a ralenti son rythme, a arrêté pendant quelques secondes, puis se précipita pour respecter son horaire.

Une minute plus tard, le violoniste a reçu son premier dollar : une femme jeta de l'argent dans l’étui de son violon et, sans s'arrêter, a continué son chemin.

Quelques minutes plus tard, quelqu'un s'adossa au mur pour l'écouter, mais l'homme a regardé sa montre et a repris sa marche. Il est clair qu'il était en retard au travail.

Celui qui a apporté le plus d'attention à la prestation musicale fut un petit garçon de 3 ans. Sa mère l’a tiré vers elle, mais le garçon s’est arrêté pour regarder le violoniste.

Enfin, la mère a tiré plus fort et l'enfant a continué à marcher en tournant la tête tout le temps. Cette action a été répétée par plusieurs autres enfants. Tous les parents, sans exception, les forcèrent à aller de l'avant.

Durant les 45 minutes que le musicien a joué, seulement 6 personnes se sont arrêtées et sont restées à l’écouter pendant un certain temps. Environ 20 lui ont donné l'argent, mais ont continué à marcher à leur rythme. Il a recueilli 32 $. Quand il finit de jouer et que le silence se fit, personne ne le remarqua. Personne n'applaudit, ni n’exprima quelque reconnaissance que ce soit.

Personne ne savait cela, mais le violoniste était Joshua Bell, l'un des meilleurs musiciens au monde. Il a joué l'un des morceaux les plus difficiles jamais écrits, avec un violon une valeur de 3,5 millions de dollars.

Deux jours avant sa prestation dans le métro, Joshua Bell joua à guichets fermés dans un théâtre de Boston où un siège coûtait en moyenne 100 $.

C'est une histoire vraie. Joshua Bell joua effectivement incognito dans la station de métro

Cet événement a été organisé par le Washington Post dans le cadre d'une expérience sur la perception, les goûts et les priorités des gens. L’énoncé était: dans un environnement commun à une heure inappropriée sommes-nous en mesure de percevoir la beauté?

Nous arrêtons-nous pour l'apprécier? Savons-nous reconnaître le talent dans un contexte inattendu?
L'une des conclusions possibles de cette expérience pourrait être: si nous n'avons pas un moment pour nous arrêter et écouter un des meilleurs musiciens au monde jouant la meilleure musique jamais écrite, combien d'autres choses manquons-nous ?

 

3qt2jyt6barre-musique-notes-anim.gif

 

Je vous partage cette histoire afin que nous méditions sur le fait que chaque jour nous focalisons souvent notre attention et notre intention sur nos "manques", mais prenons nous le temps de regarder et de profiter tout simplement de ce que nous offre la vie, au détour d'un coin de rue et que nous n'attendons pas vraiment ? Avons nous simplement oublié, puisque ces enfants eux se sont retournés ? 

Croyez vous que la vie se soucie de nos contrariétés et de nos préoccupations ? Croyez vous qu'elle attende que nous soyons disposés et prêts ? Non, je ne le pense pas car la vie est partout et à nous de savoir la saisir.

 Imaginez juste un instant que l'homme qui s'est arrêté un moment puis est reparti à son travail, ait en lui une véritable passion pour la musique et qu'il y ait renoncé pour un travail abrutissant, peut être était ce le jour pour lui de prendre conscience de changer de vie ... mais non il a filé ... je fabule mais je sais que parfois il m'est arrivé de m'arrêter, de laisser mes préoccupations qui pourtant paraissaient vitales et que finalement la vie me proposait simplement un moment de bonheur et souvent un déclic. J'ai appris à l'écouter et à voir la beauté de la vie, où qu'elle se trouve, offerte dans sa nature grandiose ou cachée au fond du plus petit des individus. Il m'arrive parfois d'oublier et elle me rappelle à l'ordre ! 

Que la musique de la vie vous soit offerte encore et encore et que vous puissiez chanter votre propre partition, découvrir les talents et vos propres dons, tous en choeur et en coeur sur cette douce mélodie du bonheur !

Bien à vous,

Elisabeth notes-copie-1.gif   

 

 

Voici la vidéo où l'on écoute Joshua Bell jouer son morceau .... aux passants du métro 


Par Elisabeth R. - Publié dans : MUSIQUE - Communauté : Réflexion
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mardi 7 février 2012 2 07 /02 /Fév /2012 12:04

539--1-.gif  

 

 

Ce matin j'ai humé une pensée fleur en habit de prose

alors de mon humus, a germé une graine de rose,

l'inspiration de vie a fait fleurir les mots

et j'ai offert ce fruit à mes amis sur ma page ;

Puis ici, à mes lecteurs je souhaite élargir le partage.

Alors voici pour vous en mon coeur éclos,

ce que je souhaite, petite graine, semer au vent

et je vous l'offre en présent tout simplement.

J'espère que la tempête sur le monde ne sera pas une révolte

mais que le temps de notre croissance est venue pour la récolte

Passée cette saison de l'hiver 2012 pour nous bien rigoureuse,

le printemps apportera à nos esprits sa lumière chaleureuse

et de l'humus de nos erreurs par une belle alchimie,

donnera éclosion à nos graines de SOI endormies.

Ainsi fleurira l'éveil et le temps de sortir de nos cocons

car ce que chenilles dans l'illusion voient comme la fin du monde,

la Vie sait que cette petite mort n'est que transformation en papillons.

Que l'été, de vos nouvelles ailes vous découvriez la vie féconde

et que pour le prochain solstice d'hiver tous prêts à entrer dans la ronde,

nous puissions toi, moi, nous, un nouveau monde tous UNS

à notre image de co-créateurs faire naître main dans la main !

 

 

Je me suis amusée, emportée par le vent lol !!

Voici maintenant ma petite graine, je la sème pour qu'on s'aime enfin ... merci petites abeilles de bien vouloir la colporter de coeurs en coeurs !!

  graine_fleur.gif

Imagine toi être une petite graine, un élément où la nature a conjugué ses merveilles pour te créer dans un cycle permanent qui n'est pas une ligne du temps comme tu le crois, mais un cycle où rien ne commence ou finit.

De l'humus (humilité, terreau) d'où tu viens et retourneras, là où tu puises ta source de vie, la graine est le résultat d'une douce collaboration entre la fleur offerte et l'abeille, en passant par le fruit dont elle s'est nourrie, un moment accroché à l'arbre qui l'a soutenu, élevé vers les cieux et nourri de sa sève, elle même puisée dans la terre et combinée avec l'énergie vitale de la photosynthèse alliant lumière et air.

Le fruit devra être partagé et nourrir les autres, une fois qu'il aura profité et mûri au soleil, et la graine ainsi retournera à la terre par les voies naturelles, sinon le fruit pourrira mais son sort sera le même !!

Cette petite graine que tu ES, ne peut échapper à son destin de grandir, mûrir et profiter, puis s'offrir et partager.

Un jour, au hasard des nombreux cycles, forte de l'adversité et complice de la vie, elle deviendra un arbre de vie et portera de nombreuses fleurs, fruits. Tous les possibles sont en elle mais elle ne le sait pas, elle a juste à se laisser porter par la vie et s'épanouir. 

 
Des hommes qui devraient simplement sentir, se régaler des couleurs des fleurs, cueillir les fruits, respirer l'oxygène de l'arbre ou profiter de son ombre, viendront pour te modifier génétiquement, pour te pousser plus vite qu'il ne doit et te "cultiver" en grand nombre oubliant ta qualité intrinsèque et essentielle. Ils t'offriront plus que la nature en apparence car ils t'arroseront en abondance d'eau traitée et t'enfermeront dans des serres lumineuses et chaleureuses pour que tu pousses comme ils l'ont décidé pour des objectifs obscurs de profit et non de vie, laissant d'autres hommes sans fruit de la nature mourir de faim...Alors il est à ce moment de te rappeler ce cycle éternel et de te dire qu'ils en font partie tout simplement mais qu'ils se sont perdus.

 
Petite graine, quand le vent viendra, même si c'est une tempête pour toi, laisse toi porter par lui, il te mènera dans un humus, le terreau de tes erreurs, où tu pousseras enfin sans tuteur que celui de la lumière qui guidera ta croissance, les hommes aveugles n'auront plus d'atteinte sur toi car la nature est plus forte et patiente, tu deviendras une fleur magnifique et pleine de belles couleurs qui, avec ton parfum, attireront de nombreuses abeilles et te lieront à d'autres fleurs comme toi. Tu pourras alors, complète , te transformer en fruit plein d'abondance que tu puiseras en toi, dans des ressources illimitées et renouvelées éternellement en harmonie avec la nature. Tu accepteras de partager cette abondance et de nourrir la terre et ses habitants car tu sauras enfin que tout n'est que cycle eternel et que tu en fais partie, sans vouloir pourrir de ne pas t'offrir, tu passeras ainsi proprement et naturellement à la terre d'où tu viens pour une nouvelle graine forte.

 
Quand tu seras prête,tu choisiras un cycle plus lent avec moins d'impatience et de besoin d'apprenti-sage. Tel un arbre en racines et en ailes, Tel un ange de terre et de ciel, tu seras forte et beaucoup auront oublié que tu n'es qu'une petite graine mais toi tu le sauras !! Telle est la vie que tu croyais prendre mais qui te prendra à son jeu merveilleux quand ton Je deviendra SOI !!

A toutes les petites graines de sagesse !
une simple petite graine qui aime la vie ! 

Elisabeth/revelessencedesoi ab5m1n1w.gif

Par Elisabeth R. - Publié dans : TEXTES INSPIRANTS - Communauté : Passeurs d'espoirs
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mardi 31 janvier 2012 2 31 /01 /Jan /2012 13:32

275508_1316810451_1775641448_n.jpg  

 

 

 

 

Il y eut une période où étant bébé, après les mots: " maman, papa", on a utilisé un mot magique : " NON"

C'était un mot avec lequel on recevait de l'attention, soit parce que maman insistait plusieurs fois, soit parce qu'elle se fachait, mais finalement quand on disait ce mot "NON", il y avait toujours une REACTION et cela nous donnait l'impression d'exister, c'était un moyen de s'AFFIRMER dans la vie, en disant NON on disait OUI j'ai MON MOT à dire ... puis au fil du temps, on s'aperçoit que finalement , il y a des fois où on aurait dû dire OUI , que ce mot nous attire plus de colère que d'amour et on finit par le ranger pour en découvrir d'autres . C'est une période où l'on teste .... où l'on débute son expérimentation de la vie .... et de nos rapports avec l'autre.

Or voilà maintenant nous sommes grands mais nous avons toujours autant besoin d'amour, alors quand on ne sait pas encore le trouver en Soi, on le cherche toujours ailleurs et ce petit mot NON, on a fini par ne plus oser le dire de PEUR de blesser l'autre, de ne plus avoir son amour ou son amitié .... Alors il va falloir réapprendre à dire OUI à SOI, à s'affirmer, à s'autoriser à ETRE SOI et le dire pour partager avec l'autre ce que l'on est, ce que l'on aime faire mais également ce que l'on ne veut pas .... sans avoir à se justifier, juste ETRE SOI vraiment !!


J'ai choisi cet article car je suis tombée sur cette petite vidéo : 

 

 

 

 

Vous reconnaissez vous ? un ami ? Alors explications ... :


 

"La peur de ne pas être aimé nous empêche de dire non"

Politesse, timidité, éducation... Psychologue clinicienne et auteur de "Savoir dire non", Marie Haddou décrypte les causes de notre difficulté à dire non.

Pourquoi est-il si difficile de dire non ?
Marie Haddou La société ainsi que l'éducation des parents ne favorisent pas l'usage du non. L'école ne développe pas l'esprit critique : l'on apprend aux enfants à être conformes, à dire oui. La crainte de blesser son interlocuteur nous empêche également de dire non, car on ne veut pas le mettre en colère et passer ainsi pour un individu agressif, être critiquée et donc rejeté par les autres. C'est la peur de ne pas être aimé qui nous paralyse. Enfin, il y a derrière le fait de toujours dire oui un sentiment de toute puissance : on a l'impression de pouvoir régler les problèmes de tout le monde à tout moment, et cette idée renvoie une bonne image de soi-même.

D'où vient cette incapacité à s'affirmer ?
Elle nous vient de la petite enfance. Vers 2 ou 3 ans, l'enfant commence à explorer le monde, il découvre qu'il est un sujet différent des autres. C'est le moment où il cherche à exprimer sa différence et son autonomie, il s'oppose donc à l'autorité de ses parents. Il arrive que les parents réagissent mal et utilisent le chantage affectif : "si tu continues à dire non, on ne t'aimera plus". L'enfant fait alors un amalgame entre le fait de s'affirmer et la perte d'amour, qui représente la pire de ses craintes. Une fois adulte, les situations où il devrait s'affirmer le renvoient alors à sa petite enfance, c'est pourquoi il n'y parvient pas.

Les femmes et les hommes sont-il égaux face à cet handicap ?
Non. Malgré les avancées féministes et l'émancipation, les femmes sont encore élevées en référence à une image de la femme au service des autres, bonne mère et bonne épouse, dévouée, docile et généreuse. Ces vieux archétypes de femme soumise à l'autorité du mari persistent, aussi les femmes ont-elles plus de difficultés à dire non que les hommes.

A-t-on plus de facilités à dire non selon l'interlocuteur ?
Cela se vérifie chez certaines personnes. Elles peuvent être capables de dire non sans problème à leurs enfants car elles sont dans une position de supériorité par rapport à eux. A l'inverse, elles n'osent pas s'opposer à leurs collègues ou leur patron parce qu'elles se retrouvent dans un rapport d'égal à égal ou d'infériorité, ce qui les renvoie à leurs relations avec leurs parents.

Quelles sont les conséquences au quotidien de cette incapacité à dire non ?
A force de tout accepter, de céder sur tout, on ne s'appartient plus. Cette difficulté à nous exprimer nous soumet à la volonté d'autrui. Ceux qui ne peuvent pas dire non mènent une vie d'insatisfaction. Ils en arrivent même à éviter les personnes qui pourraint leur demander quelque chose, à ne plus répondre au téléphone, à inventer des mensonges et des histoires emberlificotées.

Comment sont perçues les personnes qui ne disent jamais non ?
Elles ne sont pas forcément mieux considérées, bien au contraire. Elles sont prises pour les bonnes poires, les autres ne les respectent pas, et elles ne se respectent plus elles-mêmes.

Y a-t-il des situations où il vaut mieux ne pas dire non ?
Oui, lorsque l'on est en danger par exemple. Si vous êtes agressé, mieux vaut donner votre porte-monnaie quand on vous le demande. De même, lorsqu'un collègue vous demande exceptionnellement de terminer un dossier parce qu'il a un gros souci personnel, il est plus adapté d'accepter.

Comment savoir si l'on est dans une situation où l'on peut dire non ?
A chaque fois que l'on veut faire accepter sa différence, ses limites, on doit dire non. Par exemple, si votre mari choisit toujours le film quand vous allez au cinéma, vous pouvez dire "non, je n'ai pas envie de voir ce film". Lorsqu'on vous demande un service, vous devez savoir si vous pouvez le rendre sans que cela vous coûte trop avant de répondre. Il ne faut pas se sacrifier et être sans arrêt au service des autres !

Avez-vous des conseils pour apprendre à dire non ?
L'idéal, quand on sait que l'on va être confronté à une demande, c'est de se préparer, de répéter ce qu'on va dire et de trouver la formulation adéquate. Il est également important de se relaxer pour être détendu le moment venu. Si vous n'avez pas l'occasion de vous préparer, autorisez-vous à ne pas répondre tout de suite. Dites que cette demande vous pose problème et que vous allez réfléchir. Cela va vous donner le temps de combattre votre anxiété. Et évitez de vous justifier pendant trois heures, c'est inutile. Demandez-vous également ce qui se passerait si vous répondiez non, et remplacez les pensées négatives qui vous viennent par des pensées plus réalistes : votre meilleure amie est-elle vraiment une amie si elle se fâche parce que vous ne voulez pas lui prêter votre plus belle robe ?

Y a-t-il une bonne façon de dire non ?
Il faut le dire avec conviction, pas mollement, pour montrer qu'on est persuadé qu'on veut dire non. Sinon, l'interlocuteur s'engouffre dans la faille. N'utilisez pas un ton agressif, soyez calme et clair. Vous aurez dit un non convivial, qui ouvre le dialogue.

 

 

Et maintenant quelques OUTILS ...SOLUTIONS  .....

 

 

8 règles pour apprendre à dire non

  Dire non, ça s'apprend. Parce que votre handicap n'est pas insurmontable, voici huit conseils pour vous aider à vous affirmer progressivement.

 

Ecoutez-vous
Votre ami qui ne rend jamais ce qu'on lui prête vient encore vous demander s'il peut vous emprunter un DVD. Vous sentez alors monter en vous l'angoisse et la contrariété, car vous savez que si vous acceptez, vous ne récupérerez pas votre bien. Soyez donc attentive à ces sentiments qui vous envahissent, ils vous permettront de prendre la bonne décision. Si vous avez l'impression de vous sacrifier, d'aller contre votre volonté, vous devez refuser. De même, sachez quelles sont vos priorités et vos limites, et tenez-en compte avant d'accepter de rendre un service qui vous coûte.

Prenez votre temps
Ne vous précipitez pas pour répondre à votre interlocuteur. N'hésitez pas à prendre le temps de la réflexion. C'est un bon moyen de lui signifier que ce n'est pas gagné d'avance, que sa requête vous pose problème. Vous ne répondrez pas sous la pression et vous pourrez ainsi réfléchir calmement à votre réponse, au lieu d'accepter sur le champ parce que vous ne savez pas comment lui dire non.

Cessez de vous justifier
"Non, désolée, je ne peux pas venir dîner chez toi samedi, je crois que je couve une mauvaise grippe" : qui n'a jamais inventé une telle excuse pour éviter une soirée à laquelle on n'a pas envie d'aller ? Au risque de se mettre dans une situation délicate. Par peur de blesser l'autre, vous avez souvent tendance à vouloir justifier votre refus, comme si vous n'étiez pas convaincu de sa légitimité. C'est en quelque sorte une façon de plaider coupable, alors que vous êtes tout à fait en droit de dire non. Au lieu de mentir, ou de vous lancer dans des longs discours et de sombres explications, contentez-vous d'un simple "Non, je ne peux pas".

Prenez du recul
Ne culpabilisez pas ! Ce n'est pas parce que vous déclinez une invitation que votre ami sera blessé. Peut-être un peu déçu à la rigueur. Tâchez donc de comprendre et d'analyser ce qui est réellement en jeu dans votre relation, au lieu de dramatiser et d'imaginer le pire. Prenez conscience que votre entourage ne va pas vous rejeter et vous critiquer parce que vous n'êtes pas à leur service. Sachez d'ailleurs que les personnes qui ne savent pas dire non ne sont pas mieux perçues que les autres, bien au contraire. 

Usez de tact
Dire non, c'est bien, à condition de trouver le ton et la forme adaptée. Un non sec, brutal, énoncé avec agressivité sera forcément mal pris par votre interlocuteur. Exprimez-vous avec diplomatie et empathie : "je désolée, mais je n'ai pas le choix". Votre refus s'en trouvera ainsi adouci.

Tenez bon
Suite à votre refus, votre interlocuteur risque d'insister, de trouver mille et une bonnes raisons pour vous d'accepter. Ne vous laissez pas déstabiliser et influencer par ses contre-arguments. Soyez claire et ferme. Répétez votre refus aussi longtemps que nécessaire, sans chercher de nouvelles justifications. Il s'agit là de montrer que vous savez ce que vous voulez, et que vous êtes vous même convaincue de votre non.


Proposez une alternative
Si vous ne pouvez vous résoudre à dire non, cherchez une solution de substitution. Cela vous coûte d'emmener votre voisine chez le coiffeur mardi, alors que vous pourriez le faire sans problème mercredi ? Proposez-lui de décaler son rendez-vous au lendemain. Vous ne voulez pas passer votre samedi soir chez vos parents ? Invitez les plutôt à déjeuner le dimanche midi. Vous faites ainsi preuve de bonne volonté, cela vous épargnera les cas de conscience et autres scrupules. 

N'abusez pas du non
Trop de non tue le non ! N'opposez pas systématiquement un refus sous prétexte que vous devez affirmer votre personnalité. Distinguez les situations où vous êtes en droit de dire non, et celles où refuser serait malvenu : par exemple lorsque votre collègue en instance de divorce vous demande de terminer son dossier en cours. Vous risqueriez de passer pour un individu égoïste et peu sympathique.

 

Sources : journal des femmes fevrier 2006

 

soleil qui bouge

 

J'espère que ce petit outil vous permettra maintenant d'avancer sur le chemin de la revelessencedesoi, qui est de révéler le meilleur de vous dans le respect et l'amour de soi et des autres.

Cela se fait par des choix que l'on ose affirmer car on sait enfin que ce sont les bons, mais aussi partager avec ceux que l'on aime ce que l'on EST VRAIment, que cela leur plaise ...... ou non. Tout changement suppose de reNONcer à certains schémas, donc également peut être à certaines personnes ... ne vous inquiétez pas, elles vous rejoindront un jour ou même vous aimeront encore plus, tout du moins dans la vérité de vous mêmes !

Soyez vrai ! Et si votre changement modifie définitivement une partie de votre entourage actuel qui vous quittera, cela s'appelle un tri et parfois, après une petite blessure, finalement on se sent mieux et cela laisse de la place à de nouvelles personnes, à la nouveauté dont vous n'aurez enfin plus peur ..


 S'ils vous aiment, ils sauront et seront très heureux de voir qu'enfin vous savez dire un grand OUI mais également parfois d'avancer un VRAI NON !!! ... Et au moins quand on vous posera une question, on saura que vous dîtes toujours ce que vous pensez, le oui aura d'autant plus de valeur. 

N'oubliez pas également que dire NON peut vous éviter bien des galères dans lesquelles vous vous retrouvez empétrés à cause de ce manque d'affirmation ...  cela peut même aider certains, vos enfants en particulier ... dire OUI à tout et à tous ne vous rend pas service, vous fait culpabiliser, altère votre bien ETRE et n'aide pas les autres à grandir.

Si vous vous aimez un peu et si vous voulez apprendre à vous aimer mieux , aimer les autres dans la liberté d'expression de soi, dîtes OUI à ce que vous ETES et NON à ce que vous ne voulez pas ! Permettez également aux autres de dire NON, en ne vous blessant pas systématiquement aux refus qui vous sont opposés mais en essayant de voir autrement ... c'est peut être finalement un oui pour autre chose de mieux ... Simple NON ??? 


Il est très important d'aligner en soi, ce que l'on est, ce que l'on pense, ce que l'on dit et ce que l'on fait ! ... et vous verrez cela va vous libérer ... progressivement...  . être heureux, être vrai est aussi être libre !

 

Bien à vous

Elisabeth avion papier  

 

Par Elisabeth R. - Publié dans : LIBERATION - Communauté : Etre au coeur de soi
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Samedi 28 janvier 2012 6 28 /01 /Jan /2012 19:53

  feeling.jpg

En un petit clic et autant de fois qu'il vous plaira, vous pouvez tirer votre carte du jour du jeu de votre choix. Cela peut être une carte des Anges, de L'Homme Nouveau, des Médailles, de l'Enfant Intérieur, des Elixirs Floraux, des Esprits de la Nature, ... Plusieurs jeux à tester!
Faîtes le régulièrement, cela vous familiarisera avec les différents jeux, pour entrer en contact avec votre partie intuitive et tester comment parfois des réponses émanent du jeu avec une profonde résonnance en soi .... c'est un très bel exercice pour stimuler votre 6ème sens et le développer.
Certains jeux sont plus axès sur le bien ETRE, d'autres vous aideront à mieux vous connaitre, ou encore stimuler votre imagination, votre créativité, travailler votre relationnel, vous inspirer et par la suite mettre en jeu dans votre vie ..........
LA SYNCHRONICITE !!!    papill12.gif
Toutefois, pour que cet outil reste utile, n'en abusez pas,, une carte à la fois, puis méditez sur l'interprétation personnelle et l'effet que cela réveille en vous ...

Essayez vous verrez,en plus c'est très ludique ... mon préféré : Le jeu des Anges et vous ?

Cliquez sur les cartes à la fin de l'article et c'est à vous !!

,

Elisabeth  

 

 

Tirez une carte ! 


jeu-de-cartes-451x250  
un clic sur la photo et jouez !!


Les éditions Le Souffle d'Or vous proposent d'acheter les jeux, vous pourrez le faire si cela vous semble utile MAIS VOUS N'ETES PAS OBLIGES D'ACHETER, CET OUTIL EST TOTALEMENT GRATUIT et je vous le propose pour votre cheminement intérieur , apprendre la maitrise de votre personnalité et par la suite  le développement de votre esprit ...
Par Elisabeth R. - Publié dans : VOYANCE - Communauté : Etre au coeur de soi
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires


arobas-copie-1 Je m’inscris ci-dessous à la Newsletter et je suis informé(e) régulièrement 

J'envoie aux abonnés des partages qui ne sont pas publiés sur le blog

je noue une relation privilégiée et je respecte la confidentialité, merci de votre confiance

à bientôt !

MUSIQUE ENERGIE

 

60 mn d'énergie pure à écouter en lisant le blog

Allumez une bougie-voeu

OUTIL INTUITION

 

Tirez une carte ! 


jeu-de-cartes-451x250 
un clic sur la photo et jouez !!

 

Profil

  • Elisabeth Rouzier
  • revelessencedesoi.com
  • si tu as déjà tout fait et que ta vie ne te convient pas, fait quelquechose que tu n'as jamais fait !! c'est en te changeant toi même, que tu changeras ta vie !Ne subis plus les évènements, sers toi en, l'obstacle est là pour ça !

Présentation

suivez moi sur :

Ma Page sur Hellocoton

suivez moi sur


téléchargement


Visit Le défi des 100 jours

bien etre
compteur gratuit visiteur depuis le 15 mars 2011

suivez moi sur

Suivre revelessence sur Twitter  https://twitter.com/#!/revelessence

 

 

Revelessencedesoi.com est référencé sur waaouh http://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-snc4/41801_110560922323509_90354_n.jpg

parmi les 13 blogs rubrique BIEN ETRE -

pour voir le descriptif, cliquez sur le blog

5140199.jpg 

 

La Chaîne de www.revelessencedesoi ON VIMEO  http://a.vimeocdn.com/images/blogbadge_bluev.png

http://www.vimeo.com/channels/revelessencedesoi

vidéos et films inspirants www.revelessencedesoi.com

revelessencedesoi on twitter

 

Offrez vous les meilleures méditations

AUDIO-presence-logo        AUDIO-souffle-logo.jpg 

pour débuter bien guidé en toute confiance

testées et approuvées efficaces, voix énergétique

et relaxante, à thème selon votre besoin

AUDIO-corps-logo.jpg        AUDIO-chakras-logo.jpg

MA MUSIQUE

MUSIC AMBIANCE New Age
Album 22 titres gratuit : à découvrir
Découvrez la playlist ZEN MUSIC avec Fabrice Tonnellier
Découvrez la playlist mes musiques au coeur avec Phil Collins
Découvrez la playlist FEERIQUE MUSIC avec Qntal

 


Les boîtes à mots doux

faîtes vous plaisir

servez vous

LA PENSEE DU JOUR

cliquez pour obtenir votre pensée du jour 

  http://s2.e-monsite.com/2010/01/05/05/4kccgj0p.gif
La pensée zen du jour

Ephéméride Lunaire

Partager

Recherche


compteur pour site

Vidéos de coeur

 

 

 

 

 

 

 

Syndication

  • Flux RSS des articles

Activité du soleil

http://sohowww.nascom.nasa.gov/data/LATEST/current_eit_284small.gif 

http://soho.esac.esa.int/data/synoptic/sunspots_earth/mdi_sunspots.gif 

http://sohowww.nascom.nasa.gov/classroom/images/solarsystema.jpg 

http://sohowww.nascom.nasa.gov/classroom/images/sunearth.gif 

 

http://sohowww.nascom.nasa.gov/classroom/flowerposter_front.jpg

 

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés