Chaque jour est un défi pour révéler vos ressources et non un obstacle pour vous faire chuter .....Agir n'est pas ré-agir c'est apporter des réponses , choisissez la RESPONS-ABILITY (capacité à répondre)  -  Vous n'êtes ni fautif ni victime de ce qui vous arrive, vous en êtes tout simplement la source créatrice, c'est un pouvoir et non une faille, utilisez le pour créer votre vie ! - Aujourd'hui, ne vous inquiétez pas - - Aujourd'hui ne vous fâchez pas - - N'écoutez pas la peur et le doute et faîtes vous confiance - Aujourd'hui, bénissez la vie et aimez, faîtes la paix - - Aujourd'hui, vivez, osez ETRE vous-mêmes et agissez dans le PRESENT - - Aujourd'hui, soyez bon avec vous-même, avec les autres, et avec tous les êtres vivants ... n'écoutez que votre coeur et votre intuition  .... merci de votre visite - cherchez ici une réponse, un outil et vous trouverez ou demandez le moi par la fiche contact - Belle et lumineuse journée à vous ! Elisabeth on revelessencedesoi.com .....pour le BONHEUR EN SOI et PAR SOI, choisissez d'être heureux ...  

Soyez les bienvenus dans mon espace ! 
Si vous souhaitez vous ressourcer en lisant l'article du blog, je vous partage une musique puissante ...

NOUVEAU REGARD SUR LA VIE

Mercredi 30 octobre 2013 3 30 /10 /Oct /2013 12:35

262980_4729098698872_1930513830_n.jpg  

 

La plupart de nos blocages présents nous arrivent de notre passé ou encore en anticipant et souvent angoissant l'avenir qui en découle. Dans notre conscient, nous pensons faire fi du passé par divers stratagèmes tels le déni ou l'oubli ou encore le refoulement et nous nous étonnons qu'il se rappelle à nous à travers un mot, une critique, une musique, une personne que l'on croise, un film ... Alors que nous sommes bien et confortable, d'un coup cette blessure nous revient et nourrit encore des pensées souvent négatives ou dévalorisantes qui nous bloquent. 

L'homme a déjà inventé la machine à voyager dans le temps car il le fait en permanence, il est rarement présent, car en pensée il a ce pouvoir de se déplacer dans le passé ou l'avenir. Ceci devrait être un atout et un outil car justement cette capacité lui est donnée afin pour le passé de s'en servir, le comprendre et le nettoyer pour contruire son présent et donc son avenir et pour l'avenir de le visualiser, d'y mettre de l'émotion afin de le rendre possible. Mais l'homme utilise rarement con-sciemment (avec science et sagesse) cette possibilité, il l'utilise in-consciemment, c'est à dire que son inconscient conditionne son présent et son avenir. Autrement dit, la pensée crée la matière et la forme que prend la vie et si l'on pense toujours de la même façon, on obtient toujours le même résultat, qui encore viendra alimenter une crainte et ainsi nourrirra toujours le même avenir qui le confortera dans ce système : "ah ben oui tu vois, c'est bien ce que je pensais  "

Parfois nous nettoyons un passé que nous connaissons par des outils mais voilà nous n'accédons que rarement au réel poids de notre passé. Nous oublions ou nous ignorons qu'il est bien plus lourd que nous l'imaginons. En effet, de quoi est il réellement fait ? Il est fait de mémoire inconsciente et de transmission transgénérationnelle auxquelles nous ajoutons les expériences que nous organisons déjà en fonction de ces mémoires et il s'accumule et se nourrit ..... jusqu'à ce que mort s'ensuive .... MORT ? oui, la mort qui clotûre l'expérience de la naissance ou bien par chances qui nous sont proposées tout au long de la vie et que l'on appelle coups durs, épreuves, accidents, maladie, séparations, pertes etc et qui nous bouleversent et nous font provisoirement sortir de la spirale de vie dans laquelle nous sommes entraînés sans nous en rendre compte et dans laquelle nous répétons toujours les mêmes choses sous différents scénarios qui jouent toujours le même film, avec d'autres acteurs qui entrent dans notre vie et qui simplement nous proposent de rejouer les scènes différemment mais nous avons tendance à changer les personnages mais pas le scénario ...

C'est à ce moment précis où on a l'impression que la vie s'arrête qu'il faut saisir le moment comme un présent, un cadeau de la vie qui nous offre une petite mort, pour mourir à son personnage (persona est masque en grec) poser le masque et enfin se rencontrer et prendre conscience de comment nous orientons et construisons notre vie..... en comprenant que les autres ne sont pas fautifs mais des miroirs qui nous aident à refléter ce que nous sommes en train de faire. Cette petite mort est le moment important que certains saisissent mais nous la repoussons, en refusant d'arrêter et en voulant absolument continuer la spirale de vie qui nous entraine, par exemple si un partenaire nous quitte, en prendre un nouveau très rapidement pour continuer le film ou encore si nous perdons un travail, d'en rechercher un très rapidement et surtout dans le même domaine, si la vie nous cloue au lit de nous gaver de médicaments afin de vite reprendre le COLLIER (oui cette expression que l'on utilise souvent comme positive, "je reprends du collier" en voulant dire je continue, nous dit je reprends le collier qui m'enchaine et j'aime ça !) . J'ai eu la chance de connaître cette petite mort et telle la carte de la mort au tarot qui signifie renaissance par nettoyage du passé, j'ai eu cette chance de remettre de la vie nouvelle dans la vie, de renaître de mes cendres, celles qui consument et nettoient par l'épreuve du feu et servent de terreau riche pour bâtir une nouvelle vie dans la vie et dans une seule vie. C'est pourquoi je le souhaite à toutes et tous et vous partage ici mon expérience.

Alors qu'y a t'il réellement dans notre passé ? De la réactivation de mémoires. Nous croyons avoir bâti un passé qui débute à notre naissance mais nous sommes déjà de grands héritiers. Nos parents sont aussi déjà des héritiers et nous nous passons ce trésor brut, cette matière noire, des secrets de famille, des non dits, des choses oubliées et bien cachées au fond de nous, notre prima matéria d'alchimistes à transmuter en or, mais nous ne faisons que remplir la cassette et tel Harpagon, nous thésaurisons, nous entassons, et nous refilons le bébé à nos enfants. Oh bien sûr nous n'en sommes pas conscients mais nous le faisons assurément. Nos parents nous lèguent la vie et avec elle, déjà in utéro, nous transmettent le contenu de nos expériences. Dès l'âge de 3 ans, nous avons déjà enregistré notre blessure d'âme (voir  LES 5 BLESSURES D'ÂME ou EXISTENTIELLES (description - masque utilisé -clés de guérison) - VOUS RE-CONNAISSEZ VOUS ? )afin qu'elle se réveille à l'adolescence, puis re-blessé, encore lors d'une autre crise existencielle vers la quarantaine puis encore si nous n'avons toujours pas compris la petite crise de sortie de spirale professionnelle, à la retraite vers la soixantaine et encore juste en fin de vie où tout devient parfois clair .. ou pas.

La psychogénéalogie nous montre ces héritages mais à cela il faut ajouter l'héritage collectif de l'humanité, nos mémoires ancestrales, l'inconscient collectif. Nous sommes de véritables disques durs ambulants et nous engrammons en permanence de l'information ... selon un programme conditionné justement par ce qui est déjà enregistré sur ce disque. A nous de faire un bon nettoyage, pour changer la donne, ainsi nous nettoyons non seulement notre propre mémoire mais également celle de nos ancêtres ou encore celle de nos voisins ou de nos parents, et même enfants à qui nous léguons un héritage plus léger. C'est ainsi qu'en changeant nous "m'aime" nous changeons les autres, non directement mais parce que notre mémoire, notre inconscient ne nous porte plus à conditionner les mêmes expériences. Nous changeons réellement le scénario et nous jouons un autre film. En changeant le spectacle que l'on diffuse autour de nous, les spectateurs sont étonnés, tiens un nouveau genre de film, ils peuvent le rejetter certes mais aussi trouver que la nouveauté puisse être intéressante. En tous cas, pour nous mêmes cela change notre décor, notre entourage, notre vie et c'est bizarre que de nouveaux acteurs surgissent et cette fois ci en miroir de notre changement intérieur, réellement différents.

 

Si sur cette terre, nous devions avoir une mission, la seule et l'unique serait de bâtir un nouvel avenir que celui qui nous est tracé par nos conditionnements et nos mémoires mais pour cela il faut avoir une nouvelle vision, de nouvelles pensées et sans nettoyage du programme enregistré, pas de possibilité de changer. Tout commence donc par un nettoyage profond de notre passé. On ne changera pas la graine, mais on enlèvera le génétiquement modifié, et puis c'est plutôt sympa non qu'un gland donne un grand chêne  ?

 

Je ne vais pas ici vous donner toutes les techniques de nettoyage profondes, en tous cas elles se situent toujours au niveau subtil et vibratoire. Déjà nous pouvons quotidiennement arrêter de nous empoisonner par nos pensées négatives, arrêter de bloquer nos émotions et accepter de les faire circuler c'est le meilleure moyen de ne pas les bloquer ou encore agir sur cette alimentation industrielle qui bloque les immenses possibilités de l'intelligence de nos cellules qui certes contiennent nos mémoires mais également la possibilité de les nettoyer....

J'écris ici cet article car je viens de partager un "vieil " article sur les réseaux que je vous propose à nouveau et qui parle en ces fêtes "des morts" de renaissance et vous propose un petit rituel de nettoyage (en fin d'article) http://www.revelessencedesoi.com/article-utilisez-la-puissance-du-rituel-de-la-transformation-en-ces-moments-de-fetes-d-halloween-que-le-ren-87759501.html .

Je vous propose également un article sur une pierre formidable et rarement utilisée : le souffre , source http://danielbriezblog.wordpress.com

libération

LE SOUFRE

VOUS ENTREZ MAINTENANT DANS LE MOIS QUI EST PERÇU, PAR TRADITION, COMME LE MOIS DES MORTS. L’ÉNERGIE EST PLUTÔT CELLE DE MORT ET DE LA RENAISSANCE QUI PERMET D’INTÉGRER TOUTES LES INFORMATIONS QUE VOUS AVEZ RECUEILLIES DEPUIS DIX MOIS ET QUE VOUS « DIGÉREZ ». CETTE INTÉGRATION CRÉE DES DÉCHETS QUE VOUS ÉLIMINEZ DURANT CETTE PÉRIODE CAR ILS N’ONT PLUS AUCUNE UTILITÉ POUR VOUS. C’EST À CAUSE DE CE MÉCANISME QUE CE MOIS VOUS SEMBLE FATIGUANT ET DÉPRIMANT. LA CONSOMMATION EN ÉNERGIE, SUR LE PLAN CELLULAIRE EST IMPORTANTE. IL EST VRAI AUSSI QUE LE CLIMAT DE L’AUTOMNE N’INCITE PAS AU SOURIRE.

Cette période est donc le temps de l’intégration. Il n’est pas forcément générateur de grands mouvements, sauf si les mois de Septembre et Octobre vous ont vu se matérialiser de grands changements ou de gros projets. Ce temps nécessite à la fois une pierre de nettoyage et de renouveau. 

 

SOUFRE Brut, photo Serge Briez ®

SOUFRE Brut, photo Serge Briez ®

Le Soufre natif correspond parfaitement à cette définition. Natif impérativement, car c’est le seul qui soit assimilable par le corps humain. Le Soufre industriel est toxique pour la santé.

Le Soufre est récolté sur les bords de cheminées volcaniques dégageant des fumées sulfureuses. En bordure de ces cheminées, se dépose le Soufre contenu dans ces vapeurs. Autant dire que la puissance du volcan et de la Terre est contenue dans ce minéral. 

 

SOUFRE poli, photo Serge Briez ®

 

Le Soufre est mystérieux. Présentes dans le corps humain, les molécules de Soufre relient entre elles les chaines protéïques, et éliminent les métaux lourds ingérés par celui-ci. On dit que les métaux lourds ne sont pas assimilables. Cette croyance est partiellement fausse puisque le Soufre en est un des régulateurs. Cela dépend de la quantité absorbée.

Autant dire que le Soufre détient une puissance capacité de nettoyage liée à son origine. Il correspond également à la catégorie des pierres alchimiques, qui, combinées à d’autres, entre en symbiose par des processus encore mystérieux, mais donnent parfois des résultats tenant du véritable miracle. 

Le Soufre apporte également une perception inconsciente des éléments qui nous entourent. Il va ainsi concourir à vous rendre plus sensitif. Il affine vos perceptions et permet l’intégration de données inconscientes, donnant ainsi un sens à des situations qui vous avaient complètement échappé jusqu’à présent.

Ainsi le Soufre est-il totalement en adéquation avec le cycle de vie et de mort et permet-il d’éliminer les déchets, les vieilles croyances, les anciennes empreintes émotionnelles qui n’ont plus d’utilité et qui encombrent votre terrain. Il prépare ainsi un beau terreau pour le mois de Décembre qui met en place les énergies de renouveau de la future année et permet d’aborder une année qui sera riche en nouvelles prises de conscience et de nouvelles expériences en pleine possession de vos moyens.

LA PIERRE DU MOIS de Novembre 2013 : le souffre comment s'en servir ?

Conseils d’utilisation :

Munissez-vous d’un galet de Soufre poli de 300/400 gr ou plus. Le Soufre poli est plus facile à utiliser que le brut car il ne s’effrite pas. Gardez-le dans votre environnement immédiat. Prenez-le parfois en main, sur de courtes durées, lorsque que vous en éprouvez l’envie… Laissez la pierre agir à la fois sur votre corps physique par transmission cutanée et sur vos champs vibratoires en n’attendant aucun résultat (lâcher prise).Son énergie apporte une sensation d’éclaircissement et de purification. Elle est difficile à définir. Elle est comme une douce lumière intérieure qui vient vous réchauffer.

 Ne le mettez pas dans l’eau. Un galet de Soufre poli de 300/400gr ne se charge jamais.

 

Ces petites réflexions, juste pour vous permettre un "arrêt" sur image et vous donner l'occasion de penser et panser votre passé autrement ...

 

Bien à vous, et bonne fête de la Samain

Elisabeth Rouzier petite citrouille

Par Elisabeth Rouzier - Publié dans : NOUVEAU REGARD SUR LA VIE - Communauté : Réussir sa vie
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Dimanche 1 septembre 2013 7 01 /09 /Sep /2013 14:07

je-m-aime-amour-de-soi.jpg

 

Bonjour à toutes et tous,

 

Je ne vous ai pas donné de nouvelles depuis 3 mois sur ce blog, même si les abonnés ont pu recevoir dans leur boîte quelques lettres, ici je n'ai pas pris le temps d'écrire. On ne peut pas être au four et au moulin dit le proverbe et c'est vrai, il m'a fallu faire des choix. En effet, je passe profesionn'aile mais je vous en reparlerai d'ici une quinzaine de jours. Il m'a donc fallu renoncer à écrire mon book, renoncer à publier, renoncer à papillonner même pour un papillon  et me mettre au turbin. Ben oui le FAIRE dans l'ETRE est une belle expérience.

Je vous écrirai toujours car cela fait partie de mes plaisirs et de moi m'aime mais vous partagerai plutôt des articles que j'ai en "brouillon" (500 en tout) sur différents sujets et qui me demanderont moins de travail vu que je l'ai fait en amont. Ce sera de l'information brute parfois qu'il vous appartiendra de décortiquer et d'explorer par vous mêmes plutôt que je vous la présente en détails pour certains... enfin c'est ce que j'ai dans l'idée mais on verra bien. Je savoure cet instant magique de réaliser un rêve et d'exercer le métier d'hypnothérapeute, de coach intuitif et de psychopraticienne énergétique dans ma vie, même s'il me coûte : vacances studieuses, structure de ma vie etc ... car il est l'aboutissement de 4 ans de cheminement, je partagerai avec vous, de quelque manière que ce soit mon expérience ... pas pour moi, elle est faîte et à faire mais surtout pour inspirer, pour montrer que quelles que soient les épreuves que la vie nous envoie,elles sont là pour être dépassées et surtout les ressources que j'ai trouvées en l'humain et que vous avez donc tous en vous, montrer que ce qui est caché ne l'est pas par les autres mais par le voile que l'on se tisse pour ne pas voir, prouver les immenses possibilités de résilience et d'auto guérison de l'être humain et plus particulièrement chez la femme dont le féminin est souvent blessé et le masculin pas encore rayonnant. En gros montrer que ce ne sont pas les photos de victimes qui vont faire stopper la violence par la peur mais plutôt le partage des réussites et du bonheur de celles qui s'en sortent qui vont donner le courage de sortir de cette violence que l'on s'inflige inconsciemment à soi ... par manque de respect et d'amour pour soi, ce manque que nous portons encore pour beaucoup en nous est l'ennemi public numéro 1, c'est lui qu'il faut éliminer, pas ses reflets ou ses sbires ... nous nous sommes trompés d'ennemi, le pire est en nous !! La victime que nous croyons être l'est en effet,mais ce qu'on oublie c'est que rien dans la vie n'est permanent, et que ce n'est que transitoire, le moment où la blessure fait mal et où on se déresponsabilise pour rejeter la "faute" sur l'autre, c'est le déni, la colère, l'injustice, le subi ... mais ensuite pour qui sait trouver le chemin, l'autre n'a été qu'un prétexte, un peu lourd certes, pour nous faire voir et nous inviter à la résilience, au pardon surtout pour soi, et à découvrir en nous la force ! Tout ce qui ne tue pas rend plus fort, tout ce à quoi on résiste persiste, la déprime imprime etc ... Il existe des ressources cachées, si bien cachées qu'on croit qu'elles n'existent pas, à nous de les déterrer, notre trésor intérieur, là, juste en nous,arrêtons de chercher partout, ce que nous avons et sommes déjà et devenons le !!

Voilà ce qui m'anime dans mes partages et pourquoi je me sers des réseaux pour transmettre, afin de donner un nouveau regard, celui avec une longue vue, du recul, à des sujets déjà visités mais relatés d'une autre façon. Il ne sert à rien d'agresser l'agresseur ou de maudire nos ennemis, il est par contre beaucoup plus utile de cultiver et de découvrir nos merveilles, c'est une autre lutte, elle ne se défend pas, elle n'attaque pas, elle transmute le problème, la difficulté, l'épreuve en ressource et outil, en solution ! Mon expérience se base donc sur mon propre chemin mais également sur des enseignements que j'ai reçus de mon Soi et que j'ai bien sûr, afin de pouvoir les intégrer et les partager, "rationalisés" en nourrissant mon cerveau gauche de recherches afin qu'il accepte d'intégrer dans ma vie ordinaire,l'extraordinaire capacité de notre cerveau droit. Ce qui est important n'est pas le positif ou le négatif, deux versants opposés mais complémentaires de la vie, mais l'équilibre, la recherche essentielle est l'équilibre même si parfois il faut un peu plus de positif si le négatif est trop fort et un peu de négatif, oui oui, il a son utilité pour nous remettre les deux pieds dans nos sabots et continuer le chemin bien ancrés, bien présents dans notre incarnation.

Bon voilà pour ce que je voulais vous dire pour mon "absence" ici et ma présence ailleurs. Je continue de partager quand même sur les réseaux mais tous n'ont pas fb alors j'ai décidé de vous écrire ici, cela fera un petit coucou. Voici la synchronicité qui m'amène aujourd'hui vers vous : une publication fb que je vais vous mettre ci-dessous, puis un commentaire d'une amie qui me demande publiquement une réponse (que je vais vous mettre également ci dessous), je rédige la réponse dans un commentaire et au moment de publier : blocage fb, impossible de publier ma réponse, le commentaire est trop long ... alors j'ai décidé de le copier et tant qu'à faire de le nourrir un peu plus et de vous le partager ici, ainsi il pourra servir à Murielle et à tous car cela était son désir. Les sujets : l'amour de soi, la force de l'Amour avec un grand A qui guérit et comment il peut guérir, le rapport aux autres dans l'amour et non la peur, les relations, les difficultés dans ces rapports et en fond de tableau ... la peur de la solitude ....

Allez c'est parti, voici dans l'ordre, la publication fb, la demande de Murielle et ma réponse .... C'est long je vous préviens mais vous le savez maintenant ici il vaut mieux aimer lire, ici on mets DES mots sur les maux et si je prends le temps d'écrire, votre effort ou plaisir, selon, est celui de lire, de partager ou de réagir à mes propos, chacun son taff, sachant qu'un article est une double composition qui se joue à plusieurs, l'auteur et les lecteurs ! Merci chers co-créacteurs, merci aussi à Murielle pour avoir osé la question d'ouverture et livrer à tous ses difficultés qui sont humaines et nous concernent tous !

 

LA PUBLICATION :


L'amour de soi       

L'amour de soi est la plus belle des reconnaissances que nous pouvons nous témoigner.
L'amour de soi nous amène à nous libérer des blessures des maladies ,il nous mène à la libérations des émotions négatives.
L'amour guérit les cellules et ramène la lumière là ou l ombre s'était installée. 
L'amour est l énergie de guérison la plus puissante , elle est création de magnificence .
Soyez votre propre guérisseur soyez amour .

Petit exercice d'amour de soi.

Vous pouvez tout simplement vous regarder dans un miroir et vous parlez avec amour venant du coeur non du mental " je m'aime et je t'aime mon cher corps..."
Porter votre attention sur les parties que vous n aimez pas et transcender le manque d'amour par l'amour.
Reconnaissez aussi et aimez chaque acte et pensée d'amour que vous avez

Cet exercice est très simple à faire ,certains diront trop simple et pourtant la simplicité est bien le langage de l'âme .

(Voir article sur ce blog qui vient en résonnance avec cet exercice et qui vous le détaillera http://www.revelessencedesoi.com/article-de-clic-du-jour-exercice-de-la-technique-du-miroir-pour-acceder-a-votre-subconscient-92875294.html


Compréhension de l énergie.

Comprenez que tout est énergie et création.
Une énergie de non amour de soi créera le manque d amour, une énergie de peur créera la peur, une énergie de colère créera la colère.
Et ceci que se soit sur votre corps ou dans les relations que vous vivez au quotidien .

Il faut travailler avec le chakra du coeur ,qui est le chakra de la 4 D c est grâce à lui que nous pouvons tout transcender sans aucune exception .

La 3D fonctionne avec les 3 chakras de base, là ou se situe les émotions , la création de vos émotions mais aussi la sexualité qui est bien souvent dans le non amour de soi. C'est aussi une grande cause des problèmes sexuels .
Et l ancrage là ou se situe le matériel la jalousie de ce qu'a l'autre,que ce soit les biens matériels ou affectifs ...
Pour que les 3 chakras de base fonctionnent bien il faut toujours être connecté au coeur .
C est grâce à la connexion que vous pourrez transcender les émotions votre créativité,sexualité (tantra) et avoir un ancrage sain avec moins de jalousie et ceci même dans le matériel car il vous apportera un confort qui vous rendra vraiment heureux .

Qu'est ce qu'une dimension 

Les dimensions sont simplement des états de conscience donc vibratoires. 
La 3 D est l état d'inconscience de l'incompréhension de ce qui nous anime.
La 4 D est l état de conscience où nous commençons à travailler avec le coeur(amour inconditionnel) pour se libérer de la 3 D
La 5 D est l'amour inconditionnel en puissance c est l'alignement corps âme esprit .

Lors d'un travail évolutif,il est normal de monter et descendre dans ces dimensions ceci il faudra l accepter.


Le chakra du coeur

La vérité est dans le coeur ,c est grâce à lui que nous pouvons utiliser tous les chakras de façon juste sans causer de tort aux autres et à soi même .

Beaucoup de gens font l'erreur de vouloir travailler avec les chakras supérieur sans être ancrés.

Travaillez la base et ceci avec votre coeur, envoyez de l'amour dans vos chakras et ceci est très simple .
Une simple intention du coeur suffira, à répéter aussi souvent que vous vous sentez mal à l'aise par rapport à une situation.
"Chakra parfait"


Les sentiments

Ils sont le langage de l'âme
Ils sont la compréhension donc à l'opposé des émotions.
Ils viendront en premier vous prévenir de ce qu'il va se passer en vous .
Exemple le sentiment de colère arrive bien avant la colère qui sera l'émotion à transcender 
Lorsque l'on vous agresse moralement entrer en introspection reconnaissez l'émotion restez dans le silence et envoyez de l'amour à l'émotion qui veut submerger votre mental ,laissez la agir ou elle se déclenche et centrez vous au coeur et libérez la. 


Ecoutez vos intuitions

Ils sont aussi le langage de l'âme.
N'ayez pas peur de suivre vos intuitions, n'ayez pas peur de changer de comportement face aux situations ,soyez amour et vivez ces intuitions ayez confiance. 


L'amour

L'amour est donc la solution.Cette énergie sera votre bouclier face aux agresseurs psychiques, aux maladies et aussi à toutes constructions de projet.

Alors aimez vous, aimez chaque partie de votre corps chaque cellule et aimez chaque être vivant de la même façon sans jugement .
L'amour que vous leur témoignerez les aideront à se sentir mieux et grâce à votre amour qui sera un exemple,ils pourront tout comme vous trouver ce même chemin libérateur et de paix .

Avec tout mon Amour 

Christophe page https://www.facebook.com/MassageEnergetiqueEtSoinEnergetique

photo https://www.facebook.com/photo.php?fbid=561585777234282&set=a.423483747711153.101186.423479547711573&type=1&theater

 

165313

 

LA QUESTION ou plutôt les questions dans la question 


Murielle : Bonjour Elisa et merciiii pour ce beau développement.Plus facile à lire qu'à mettre en place en soi mais avec le temps et la compréhension,on y arrive...J'avais une question à te poser et publiquement,comme ça toute personne intéressée profitera de la question et de la réponse .Voilà,je suis comme tu le sais sur mon chemin de vie et j'y travaille avec Amour.Ceci dit,cela nous amène à passer par des changements intérieurs énormes qui chamboulent parfois 'entièrement' notre vie extérieurement sans qu'on le désire véritablement ou que l'on en soit réellement bien averti ou conscient (on doit donc en assumer les conséquences par la suite- ce qui n'est parfois pas très bien toléré par l'ego,notre ego-donc cela amène des résistances intérieures et des 'blocages' extérieurement aussi...parfois même des maladies aussi,etc- soit ma question était et est la suivante:" Une fois que tu as trouvé ta paix intérieure et ton amour intérieur,l'amour de soi,du grand soi,tu te sens donc en paix pratiquement tout le temps et ton seul repère est ton bien -être intérieur ; s'il y a 1perturbation intérieure que tu ressens immédiatement ( QUE tu te sens contrariée ou bloquée musculairement ,ou en manque de respiration ou etc,tu sais donc que quelque chose perturbe ce bien être (cette paix retrouvée,cet amour inconditionnel ) mais bien souvent ce 'mal être' vient non pas de ton intérieur (de toi) mais de la personne et des personnes que tu as en face de toi...En ce qui me concerne,ça se passe comme ça et parfois ,je dois faire un tas d'exercices (me recentrer,faire l'arbre,revisionner tous mes charkras,couleurs,etc et bayer (balayer en moi,évacuer)...Soit avec le temps,j'aime tout le monde certes et avec Amour inconditionnel,ceci dit...Je vis mieux seule avec le tout (dans le tout) et dans le détachement qu'entourée à proximité proche (intimement parlant) car après 'contact',impact,échange d'énergie 'proche'...Je suis épuisée et vraiment vidée de mon énergie.Ce qui m'amène à te poser cette question: " Peut-on encore vivre en couple ou avoir des amitiés 'proches' comme par le passé quant on est arrivé(e) à s'aimer du véritable amour universel qui nous habite ,d'un amour pur ,libérateur ,libéré et sans nul autre attache que l'Amour de soi,du grand Soi,de l'univers,de Dieu à part le tout,l'univers,Dieu et le grand Soi qui nous habite ,c 'est à dire nous même dans le tout...Je me pose souvent la question et je me permets de te la poser....Car après tout ce travail...Nous sommes pratiquement détaché nous même ,de nous même et le bien -être,la paix et l'amour nous habitent régulièrement (quotidiennement,à chaque instant) et ils sont nos seules ressources énergétiques,à part la nourriture (alimentation) et l'argent (les euros) Ceci dit,tout ce dont nous avons besoin pour subvenir à nos véritables besoins naturels ,nous arrive,nous est donné d'une façon comme d'une autre (la vie s'en charge de la provenance)...Ce dont nous avons réellement besoin,nous parvient sans effort et nos demandes se font naturellement sans que nous ne les fassions nous même consciemment , la vie y répond naturellement aussi ,sans condition...

Ceci dit je connais en partie 'la réponse' vu que je le vis au quotidien (et je réponds 'oui'   )mais cela me fait drôle ...Car même si j'en ai l 'envie' ou le souhait parfois ,je n'en ressens plus le besoin et je ne rencontre plus personne non plus sur du long terme (je parle d'un homme   ou d'une amie (âme bien spécifiquement parlant) ou même au niveau de mes activités...Je suis ancrée oui mais plus attachée- Ici et maintenant...Je peux vivre seule car je ne me sens jamais seule (je me sens en couple intérieurement) et j'ai des centaines d'âmi(e)s mais plus d'ami(e)s ou d'ami(e) bien spécifiquement car je me sens proche de tout le monde mais dans le détachement ici et maintenant...C'est drôle mais c'est comme ça...Je ne m'identifie plus à rien non plus car je suis le tout au fur et mesure du temps qui passe... Comment expliques -tu cela ? Je te remercie d'avance pour ta réponse Elisa- Je crois que c'est ça l'Amour véritable-MAIS bon,j'ai besoin de Ta Lumière   Gros bisous   et merciiii  

 

 

ylivre44

 

MA REPONSE


Bonjour Murielle, "ta" question comporte en elle plusieurs questionnements alors cela va être difficile de répondre comme ça mais je vais essayer.

La première des choses :

LE CHANGEMENT : ces chamboulements dont tu parles et que tu penses ne pas avoir désirés. En fait tu ne les a pas désirés consciemment mais c'est ton inconscient qui dirige tes changements. J'en sais quelquechose puisque je travaille justement les changements sous hypnose. Notre conscient est difficilement capable seul de quitter une zone de confort, c'est à dire l'habitude, la routine même si elle est inconfortable, il préfère le connu qu'il maitrise, même invivable,à l'inconnu dont il a peur. Pourquoi ? Parce que les ressources sont dans notre inconscient et lui sait que nous pouvons assumer ces changements avec ces outils en nous, le problème c'est que vu qu'il y a habituellement barrage entre conscient et inconscient, nous n'avons pas accès à ces ressources et nous avons peur, ce qui nous porte à croire que nous n'y parviendront pas, même si le désir profond vient d'une partie en nous qui elle veut et peut changer. Dans un état modifié de conscience, tel l'hypnose, le voyage chamanique, ou encore la méditation profonde ou tant d'autres, nous pouvons connaître notre vérité profonde qui est celle de l'évolution et d'avancer sur le chemin en se changeant soi, avec nos ressources, nos alliés (chamanisme), ou encore notre guidance (intuition, méditation..) . Alors si tu es face à des changements dans ta vie que tu penses ne pas avoir désirés, saches que tu les as désirés et donc contre toute apparence qu'ils sont "bons" pour toi même si tu ne le sais pas encore en conscience (ce qui ne manquera pas d'arriver), ton inconscient lui sait !! 

Comment cela marche ? Si tu ne veux pas changer de toi même, ce qui est rarement le cas, comme tu dis, résistance de l'égo, nid de la peur, carapace de survie avec ses propres fonctionnements pour notre "bien" pense t'il, il n'est donc pas mauvais mais inéfficace, la vie en résonnance (par loi d'attraction) avec tes vibrations intérieures (conscientes et surtout inconscientes) va t'apporter des situations propices au changement, des personnes qui t'invitent à voir les choses autrement (souvent par friction et opposition, ben oui les grands moyens quoi !) . Nous appelons cela obstacles, épreuves, difficultés, problèmes, conflits etc ..  justement c'est notre égo qui nous fait voir cela de cette façon de fait de sa résistance dont tu parles. La première chose à faire est d'accepter que nous sommes créateurs de notre vie par nos désirs , nos émotions, nos vibrations, nos pensées , de toute façon, que cela soit conscient ou inconscient. Le mieux est donc de regarder ce qui nous arrive dans la vie et de savoir par principe que c'est "favorable" soit à première vue si ce sont des choses positives, soit en vision, c'est à dire, après dépassement des apparences, voir au delà de l'obstacle, du conflit, du problème et imaginer non la façon mais une fois résolu, ce que cela nous permettra d'apprendre et découvrir au delà, le négatif n'est que du positif pas encore transmuté. Si cela arrive dans ta vie, à quelle pensée, émotion, fonctionnement intérieur à changer, correspond cet obstacle extérieur et quelle nouvelle ressource il va te falloir développer, parfois simplement accepter, d'autre fois pardonner, ou encore lâcher prise ... parfois l'obstacle occupe tout le terrain et on ne voit que lui, alors qu'il suffit de tourner son regard à 360 degrés et de regarder autour, lui donner moins de place dans notre vie, ainsi on s'aperçoit qu'il y a un tunnel qui passe dessous, ou bien que le paysage ainsi élargi, laisse la place pour d'autres chemins qui le contournent, ou bien il va falloir l'escalader, en tous cas il n'arrête pas notre route, tout vient de notre attention et si on la porte uniquement sur le problème ou si on élargit notre vision ...

N'oublies pas que tu parles de chamboulements certes, le mot est bien trouvé, quand une nouvelle création de vie s'installe, elle le fait souvent dans le chaos, à l'instar de la création de notre univers il y a bien longtemps, c'est le moment où il a commencé son expansion, tout explose en nous comme le big bang et se déplace dans tous les sens et parait inorganisé et très perturbant, ça nous remue tous azimuts, et puis selon un plan bien précis, tout progressivement, reprend sa place différemment, et là on comprend le but initial du jeu. Rien ne se crée, rien ne se perd,  tout se transforme. La transformation d'un être se fait dans le bouleversement de ses fonctionnements à l'intérieur, comme un déménagement, il y a des cartons plein de souvenirs, des cartons pleins d'outils, des cartons pleins de choses à jeter ou à donner, ou encore des cartons à redéballer avec plein de choses que l'on avait déjà mais que l'on a oubliées ou qu'il faut remettre au gôut du jour, se réapproprier, des choses auxquelles on n'apportait pas de valeur et qui vont devenir nos précieux ou au contraire des babioles que l'on mettait sur un piedestal et qui ne rendent plus rien dans notre nouvelle maison, chez soi, on s'installe dans notre nouvel intérieur, c'est le fouttoir, il y en a partout dans tous les coins et on ne sait pas par où commencer mais petit à  petit l'oiseau fait son nid. 

Nous pouvons croire perdre nos repères et en réponse à ce désordre intérieur, notre vie extérieure n'en est pas moins chaotique. Ce que nous n'avons pas voulu régler en douceur avant le déménagement, le changement, va se mettre en place dans notre vie avec perte et fracas, c'est ainsi que beaucoup connaissent le divorce, la perte des amis, la perte d'un emploi, les catastrophes qui s'enchainent, les difficultés financières car la rénovation est difficile, bâtir du neuf à partir du vieux demande des rafistolages parfois qui ne tiennent pas dans la durée. Finalement ne restera que l'essentiel, ce à quoi on tient vraiment et le tri sera fait de lui même. Bien sûr c'est difficile mais si on l'avait fait au fur et à mesure, il n'y aurait pas besoin de ce grand nettoyage. Nos résistances égotiques tiennent le temps que l'on peut en fonction de l'endurance que l'on a, la maladie, comme tu dis peut s'installer si on nourrit des émotions négatives mais une fois le fond de la piscine touché, c'est le principe de la dépression positive, on ne peut que remonter et beaucoup plus léger qu'avant. En apparence, nous ne sommes plus rien mais nous sommes en fait enfin nous m'aime, nus comme à la naissance et prêts à recommencer. Certains abandonnent, d'autres se plaignent et utilisent cette situation pour exister mais il en existe d'autres qui prennent un autre chemin, c'est ton cas, c'est le mien et j'espère celui de beaucoup d'autres ...

C'est le moment où tout se joue et où comme toi ou pour moi, au delà des apparences, une main nous sera tendue, un signe, un déclic, notre connexion à l'intuition, à notre voix intérieure. Simplement, il va falloir oser la suivre et cela demande du courage car c'est là faire exactement le contraire de ce que l'on a fait jusqu'à présent, comme disait Einstein, si tu as déjà tout fait et que rien ne marche, fait autre chose ! A ce moment charnière et je sais que tu l'as connu, vont apparaître les jugements de ceux qui sont encore dans notre ancien monde, ceux qui voient encore comme la majorité, avec des oeillères, ceux qui sont coupés de leur guidance intérieure mais bien reliés à la TV, les formatés ,ceux qui sont confortablement installés et qui ne déménageront peut être jamais dans un nouvel intérieur et préféreront pester contre le monde extérieur, responsable de tous les maux, ceux pour qui la force d'amour est annihilée par la peur, qu'ils soient heureux de leur vie ou malheureux, le changement ce n'est pas pour eux et il faut l'accepter c'est ainsi. Nous allons passer dans le camp des fous et oui nous le pouvons même en réalité. Je suis persuadée, pour avoir touché ceci de très près que bon nombre des internés en psy ou sous dose chimique régulière, le sont pour ne pas avoir réussi à passer ce cap, celui où la raison cartésienne ou le raisonnement conditionné ne comprenant rien à la raison du coeur et finit par vaciller, à cette voix fine et intérieure qui sussure pendant que le mental hurle, tu sais ces voix dans la tête que l'on a tous et que l'on trouve normales si bien qu'on ne les entend plus, elles disent "t'es nul" "je n'y arriverai jamais" ça c'est normal, par contre la petite voix beaucoup plus discrète qui dis "et si c'était possible""et si tout ceci n'était pas vrai" celle ci en écho avec notre Soi, notre âme, elle mérite au moins l'interne-ment non ? On finit par croire nous mêmes que nous sommes fous. En ce qui me concerne, tant que j'ai eu le doute moi même sur la clarté de mon esprit, les autres m'ont critiquée et même menacée sérieusement, reflet extérieur de mon intérieur. Mais dès que j'ai compris que le monde extérieur n'était qu'un reflet, une information sur ma façon de vivre et de voir mon intérieur, tout a changé. J'ai commencé des recherches pour connaître des personnes qui vivaient la même chose que moi, des investigations au niveau de la physique quantique, des scientifiques qui corroboraient ceci, les neurosciences et le fonctionnement psy de l'être humain et je me suis aperçue exactement du contraire, je ne faisais que suivre la vie, les lois universelles et l'évolution de l'être humain, j'utilisais mes capacités à 80 pour cent au lieu de 10 à 20 auparavant, j'ai également compris comment la santé physique et mentale fonctionnait et comment la renforcer. Le corps est fabuleux, nos cellules si intelligentes. J'ai également compris par empathie pourquoi les autres restaient ainsi hypnotisés et aveugles car après tout, je l'ai bien été moi aussi, ils étaient simplement moi avant, je ne pouvais jeter la pierre sur mes anciens "moi" et je les comprenais puisque moi auparavant, je me serai jugée folle ou sectaire tellement j'étais bornée et formatée. Alors il faut aussi savoir que l'on ne peut changer les autres et qu'il suffit d'accepter, de se sauver soi et qu'ensuite s'il y a une suite un jour, on peut peut être les aider ... Cela m'arrive aujourd'hui où j'ai aidé des personnes qui me l'ont demandé et qui pourtant m'avaient en leur temps, jeté la pierre. Je te dis cela tu sais pourquoi, tu me comprends, tu sais pourquoi je te le dis ... Alors Murielle, ne craint pas ces chamboulements, ce chaos, ce monde extérieur qui change autour de toi, d'être seule au monde ou de rencontrer des difficultés, c'est normal si on puisse le dire ainsi ! Ce qui compte c'est de découvrir ta vérité intérieure et de la suivre, tu n'es pas obligée de trimbaler toute ton ancienne vie ou tout un tas de monde avec toi, tu n'es pas obligée non plus, absolument de rechercher un homme comme tu l'as peut être un jour souhaité et où je lis ceci à travers tes mots, ou encore de t'entourer de sécurité. Tu traverses un moment où rien n'est établi et sécure et où tu ne peux compter que sur toi et ta guidance. C'est le moment d'avoir confiance en soi et de se fier à SOI. C'est un passage pour nous montrer les limites de notre mental égotique, de la grosse voix perturbatrice, des pensées parasites et nous prouver que la voix du coeur est forte et dit la vérité. C'est le passage et le filtre des croyances limitantes aux croyances qui te portent et s'y fier définitivement quoi qu'il arrive. Ensuite le chaos se calme et tout devient clair et limpide.

Une fois que ceci sera fait, que le vide sera ton allié, tu pourras enfin le combler de ce que tu es et viendront dans ta vie, en résonnance à tes vibrations intérieures, ce que tu désires vraiment et que tu choisis, non par manque de, par je ne veux plus, mais par abondance en toi, non par peur de mais par amour et foi en ce que tu veux , des amis proches et sincères vrais, tes besoins essentiels seront satisfaits, l'argent aussi, tout ce qui t'animera vraiment. Il faut que tu fasses des choix de vie et les moyens de les atteindre te seront donnés, si tu te focalises sur le but et non les moyens (les moyens appartiennent au champ des possibles, si tu les détermines, tu restreints le champ des possibilités, nous ne sommes pas aussi inventifs que la vie), il ne faut donc rien circonscrire ou attendre sous peine d'éliminer d'autres possibilités qui nous étaient proposées pour notre avenir et que l'on a éliminées en en choisssisant d'autres avec notre petit esprit humain, il faut voir grand et large. Pour l'argent, ne pas choisir un canal habituel tel le travail, la loterie etc .. il y en a d'autres et des dettes au lieu de les payer peuvent même s'annuler d'elles mêmes, des choses que tu pensais devoir payer, finalement t'arriver par d'autres moyens que l'argent, j'ai vécu des choses comme je dis "fortes de café" et qu'il m'était impossible d'imaginer alors imaginons qu'elles sont déjà réalisées et oublions les moyens qui appartiennent à l'imagination et le pouvoir inventif de la vie elle même ... et pour l'homme ou le complément de ta vie en partage de ta complétude surtout ne pas se fixer sur une personne ou des critères, elle n'existe peut être pas ... laisse la vie faire, elle sait ce qui te convient et existe vraiment et trouvera les signes et synchros pour te mener à lui car tu sais voir n'est ce pas ou alors peut être ton chemin est pour l'instant seule avec ta belle compagnie, tu as peut être besoin d'être complètement libre pour te réaliser, d'avoir du temps et de partager autrement ....

La deuxième des choses, cette paix intérieure que tu souhaites maintenir en toi coûte que coûte, n'est qu'une illusion. La paix ne s'apprécie que par son contraire, la guerre, comme toute chose sur cette terre, comme le bonheur se comprend en ayant compris comment on fabrique notre malheur etc ... La paix intérieure est un état de grâce, que si l'on a contacté au moins une fois, on peut ensuite recontacter régulièrement afin de se ressourcer mais il faut accepter parfois et même souvent de la quitter pour vivre sa vie et se confronter à la dure réalité qui n'est pas la paix. On peut vivre dans une bulle, c'est possible, mais nous ne sommes pas des moines ou des bouddhas, il en faut, mais ce n'est pas notre chemin à tous. Alors tu restreins ta liberté en t'imposant la paix, c'est une ressource mais pas un état permanent. Nous pouvons nous trouver en paix au milieu de la tempête, cela fait du bien, mais même le ciel gronde parfois, il est orageux, lourd, il est triste de pluie, il y a des nuages, mais le ciel retourne toujours à la paix et au beau temps,il sait que c'est son état naturel et c'est pourquoi il peut se permettre de varier la météo. Notre chère terre aussi gronde, tremble parfois, déverse son feu à travers ses volcans et puis elle revient à la paix et au calme. C'est le propre de la vie, vouloir être calme, en paix, serein tout le temps n'est pas vivre, c'est déjà être un esprit et refuser l'incarnation. C'est une prison dorée certes mais une prison quand même autant que peut l'être la carapace d'égo qui nous enferme de nous m'aime, nous avons besoin de paix mais également de combats, de défis et de décharger nos émotions, nous ne pouvons pas tout contenir, simplement il ne faut pas les diriger contre les autres ou blesser, il faut les transmuter. La colère peut aider à mener une tâche difficile, moi par exemple elle m'aide bien à faire le ménage ou à jeter un texte sur un coup de gueule, il existe aussi un stress positif, où un bon dosage d'adrénaline nous pousse à l'action, des peurs rationnelles et justifiées qui elles évitent le danger (je ne parle pas des peurs irrationnelles tétanisantes et inhibitrices) etc etc. Les émotions sont de l'énergie, il y a les positives, telle la joie explosive qui peut nous faire gravir une montagne mais nous ne pouvons être sans cesse dans la joie, on en serait fou de joie ou malade. L'équilibre se fait par le négatif et le positif, un peu de tristesse et de mélancolie (Yin) viendra apaiser une colère foudroyante (yang) et excessive comme la pluie apaise l'orage etc ... Tout excès est mauvais pour nous et s'imposer la paix à tout prix, est une utopie qui nous asservit. Alors ne cherche pas la paix et la sérénité comme un état permanent, tu sais qu'elle est à portée, tu sais comment l'atteindre, sers toi en simplement comme un hâvre de ressourcement mais ose la tempête, il faut du vent pour souffler dans tes voiles !!

La troisième question que tu abordes est l'amour inconditionnel et la difficulté que l'on peut rencontrer dans les rapports avec les autres, ceux que tu dis te perturber ...  Il commence par soi et il ne faut pas tomber dans le syndrôme du sauveur ou du sacrifice ou plutôt si l'expérience nous fait le visiter en retirer l'apprenti sage et en sortir, c'est une phase et je l'ai expérimentée, elle épuise comme tu dis car nous prenons sur nous les peines et les énergies négatives des autres mais il faut l'avoir vécu pour comprendre

Comment en sortir ? Tout d'abord tu en as fait le constat, cela épuise et finalement rend nos relations impossibles, il faut donc apprendre à se protéger. De l'extérieur d'une part en composant une espèce de bulle énergétique de protection (j'ai plusieurs techniques que je ne peux donner ici c'est trop long) mais également de l'INTERIEUR (c'est à dire de nous m'aime). L'amour inconditionnel et la paix intérieure est un état, mais il n'est pas constant, sinon autant ne pas être incarné. C'est juste un ilôt de paix et d'amour que l'on a trouvé en ramant et sur lequel on peut régulièrement se poser pour se recharger. La vie n'est pas un long fleuve tranquille, elle bouge et nous secoue et ça il faut l'accepter. Le propre de la vie est l'apprenti sage, l'expérience, le TAO (le chemin), nous cheminons avec cette paix intérieure en nous, avec l'amour inconditionnel comme force, mais sur le chemin il y a des rencontres agréables ou désagréables et c'est normal. Les rencontres se font en fonction de notre intérieur et de ce que nous avons besoin, elles seront donc parfois formidables en répondant à un écho intérieur et ressourçantes , parfois beaucoup moins confortables.

Dans les rencontres inconfortables, il y a 2 niveaux :

- les toxiques : celles ci sont simplement des personnes à un niveau vibratoire très bas, que l'on surnomme parfois "vampires" et qui n'ont d'autre choix, vu leur état, que de puiser leurs ressources en les autres, elles ont un mode de fonctionnement manipulateur ou perverse ou tout simplement provoqueront chez toi des "réactions émotionnelles" afin de s'en nourrir car elles sont fermées dans leur carapace, sans empathie et donc incapable de se créer elles mêmes des émotions que ce soit positives ou négatives ... me concernant elles rebondissent sur ma bulle de protection et ne m'atteignent plus et elles recoivent donc en retour, leurs propres énergies négatives (ce peut être aussi de la compassion ou de l'empathie que de faire cela car elles en ont besoin peut être pour comprendre). Parfois quand j'arrive à comprendre leur fonctionnement intérieur ou si le temps m'est laissé il m'arrive de les mettre en échec ou face à leur fonctionnement (il s'agit de rentrer à l'intérieur d'elles et se mettre "à leur place" il n'y a pas de méchant mais que des souffrants, mais ceci m'est possible du fait de mon expérience de thérapeute et des protections que j'ai mises en place, ce n'est pas le rôle ou la mission de tous attention !! il faut déjà se sauver soi m'aime avant de pouvoir vraiment aider les autres, c'est un chemin et pas forcément celui de tous, le mieux donc si l'on ne dispose pas des "outils" est de simplement opposer une bulle de paix et d'énergie positive et de passer son chemin, de les ignorer, elles aiment les proies faciles) .

- Deuxième type de rencontre ou relation et la plus courante heureusement : les relations miroirs. Celles ci sont de deux types pour schématiser, les relations à majorité positives, dans ce cas il s'agit d'un échange équilibré entre personnes du même niveau vibratoire ou même s'il est différent, sur un mode d'évolution, chacun ayant déjà en conscience, la même philosophie de vie qui vise à évoluer, changer, apprendre, sans attachement et dans l'amour inconditionnel, même si parfois il y a de petites réactions, la relation est riche, ressourçante et dans un échange équilibré ou l'amour est partagé, cela sera le cas avec des amis proches (ceux que l'on n'a pas perdus dans notre chemin d'évolution, semé d'un nettoyage naturel de personnes qui ne nous ressemblent plus, ça aussi il faut l'accepter dans notre voyage, tout changement implique un changement intérieur mais également par reflet : extérieur et de l'entourage, que ce soit par de nouvelles rencontres comme le deuil de certaines ...) ou encore de nos enfants (après une petite période de crise personnellement moi avec mes deux ainés et où l'amour inconditionnel, la compréhension a tout résolu avec le temps) ou encore un couple co créateur conscient qui se fera pendant l'évolution et sera source d'apprenti sage, de respect et de beaucoup de bonheur (ce n'est pas le chemin de tous, personnellement le mien a été la cassure du mien puisque personne toxique, le cheminement seule dans la découverte de moi m'aime et j'avoue très confortable et la découverte de la complétude en soi ... le couple viendra dans une autre période d'évolution ou un nouvel apprenti sage mais l'on peut traverser plusieurs phases de couple voir http://www.revelessencedesoi.com/article-le-chemin-du-couple-de-la-relation-de-couple-conflictuelle-a-la-reconciliation-du-couple-interieu-115118282.html

Dans les relations miroirs, et je pense que c'est de celles ci dont tu parles, il existe des relations plus difficiles mais source d'un très grand apprenti sage et d'une très grande évolution en soi si on accepte de les vivre ainsi : l'autre nous "sert" de miroir pour refléter ce que l'on n'a pas accepté de voir ou découvrir seul en soi. C'est la plupart des relations sur terre, elles sont composées de rencontres (par loi d'attraction, nous sommes attirés par ce qui nous ressemble qu'on le sache ou non) fortuites, d'amis moins proches, de relations professionnelles que l'on n'a pas choisies (patron, collègues) ou encore nos parents avec qui souvent des blessures sont à régler, notre famille plus éloignée ou de toute autre rencontre, c'est la vie sinon autant ne pas vivre l'expérience de la vie et rester dans son coin (on peut parfois retrouver ensuite dans son ilôt la sérénité mais nous ne sommes pas des naufragés, nous sommes des navigateurs et il faut régulièrement sortir de son ilôt de paix certes bien mérité mais ce n'est qu'une halte où se ressourcer et assimiler nos expériences ok pour la navigation ?) . Ces relations miroirs font comme tu le dis : elles appuient sur des boutons qui nous font réagir. Il s'agit de comprendre ces boutons et de les désamorcer, non chez l'autre, mais chez nous. Nous nous baladons dans la vie avec de gros boutons rouges sur lesquels n'importe qui peut appuyer et nous blesser car cela appuie justement au BON endroit. Quand nous sommes en cheminement, nous avons de moins en moins d'égo, cette carapace qui nous coupe de notre intérieur ou de l'extérieur et que nous avons décidé de poser progressivement (cette carapace de protection de nos blessures appelée égo est celle que chacun qui veut s'éviter et ne pas se rencontrer ni l'autre d'ailleurs, a construite pour continuer de vivre, elle est remplacée quand elle disparait par la "bulle d'énergie positive" dont je te parle plus haut car dans tous les cas une protection est nécessaire, le problème c'est que ceux qui se débarrassent de l'égo, restent souvent sans protection et oublient que l'amour inconditionnel ou la montée vibratoire permet une autre protection bien plus subtile mais plus efficace cette bulle énergétique qu'il est indispensable d'alimenter régulièrement et s'il y a des pertes ou fuites d'énergie que de toute façon il y aura, nous sommes sur terre, de la remplir à nouveau, c'est notre scaphandre de lumière !)

Bon je parlais des miroirs de nous m'aime, ce sont des personnes qui contiennent en elles des parties de nous, le plus souvent on appelle ceci ombre, qui nous sont cachées car nous ne voulons les voir en nous, elles nous font donc réagir, ce que nous n'aimons pas chez elles est ce que nous n'aimons pas chez nous, ou encore elles vont appuyer par une parole, une remarque, un jugement sur un de nos boutons et déclencher la colère, la blessure, en tous cas une émotion négative, qui en effet puise dans nos réserves énergétiques et nous fatigue ou crée chez nous des réactions que l'on ne maitrise pas ... Comment faire ? S'en servir au lieu de les repousser, nettoyer en nous, évoluer et dire MERCI ! Exemple : la personne nous dévalorise, bip bouton cligne, urgence, nous avons contacté la partie de nous qui manque de valeur, nous reconnaissons cette partie invisible avant que le bouton cligne et nous lui donnons une valeur, parmi celles que nous avons découvertes sur le chemin et que nous ne nous sommes pas encore appropriées, elles sont universelles certes, telles l'amour, la paix, le courage, l'intelligence du coeur etc ... mais il est important de les incarner dans notre chemin et ainsi de nous les "approprier", nous allons donc rencontrer en nous le derrière du bouton, l'endroit qui réagit et le revêtir de confiance et d'assurance, là où il y avait un doute ou un manque de valeur, c'est ainsi que l'amour inconditionnel commence par soi... ensuite quand ceci est fait, on peut se pardonner, pardonner à l'autre qui nous a rendu service et vraiment incarner l'amour inconditionnel pigé ?

Autre exemple et le plus courant, la personne nous critique : si l'on a guéri en soi la plupart des boutons rouges, on sait que la personne ne parle plus de nous mais d'elle, de sa façon de nous voir à travers son propre regard, de son fonctionnement intérieur, le bouton ne clignote plus et on peut lui renvoyer la lumière, réfléchir et lui servir nous m'aime de propre miroir, lui renvoyer ce qu'elle est à l'intérieur d'elle, son bouton à elle clignera et ce sera lui rendre service ou s'en débarrasser sans souffrir ni lui vouloir de mal, cela rebondit comme on dit. Si l'on n'a pas encore désamorcé le bouton en nous, par exemple le bouton "respect", la personne ne nous respecte pas, car c'est son mode de fonctionnement, mais cela reflète par effet miroir, que nous ne nous respectons pas nous m'aime car cela nous blesse. Dans ce cas, nous allons chercher la partie en nous qui ne se respecte pas, nous lui apportons de l'amour et du respect et la prochaine fois que cette personne nous manque de respect, nous critique par exemple, nous pouvons ne plus réagir et simplement dire : "c'est ta façon de voir les choses" et la voilà réfléchie dans son propre miroir, ayant nous même nettoyé le nôtre de l'intérieur, il réfléchit la lumière vers elle ....

J'ai appris cela confrontée à la vie, dans l'expérience et je remercie désormais dans l'amour inconditionnel, toute personne qui m'a dévoilé les facettes cachées de moi m'aime. Alors Murielle, je me suis peut être perdue dans ma réponse mais les réactions musculaires dont tu parles ou bien la respiration coupée sont des réactions que l'on dit "inconscientes" car c'est l'inconscient qui nous fait respirer sans que l'on ait besoin d'en avoir conscience ou bien qui a ce pouvoir de faire faire à nos muscles des réactions que l'on ne maitrise pas, il te parle à travers ces "effets" et t'invite à en découvrir la cause. Elle n'est pas chez les autres et tu ne peux te couper du monde, il faut t'y frotter pour rendre ton expérience riche, elle est bien chez toi, chez nous tous d'ailleurs. Les autres font partie de nous, dans leurs belles facettes comme dans leurs facettes plus ombragées. Si ta respiration se coupe, c'est pour t'indiquer que tu te coupes du souffle de vie, que tu dois inspirer ta vie, alors inspires une grande bouffée d'air (esprit, énergie céleste) et avec cette belle énergie va transformer au contact des autres tes ombres en toi en lumière. Le courage n'existe pas sans peur,il est donc normal que tu aies peur et veuilles te protéger, alors prends tes armes, ton baume au coeur, ton bouclier de lumière et fonce. Si tu es blessée, ce n'est pas pour te faire tomber mais pour que tu apprennes comment guérir. Si tes muscles se contractent comme tu dis, c'est pour t'ancrer, pour te rappeler que tu es dans un corps et te le faire sentir, tu es incarnée, dans la chair, tu n'es pas pur esprit, cette matière, ce véhicule tu dois l'utiliser pour l'expérience, c'est en lui que tu peux ressentir des émotions positives ou négatives. C'est donc avec lui que tu peux faire rayonner tes émotions positives, telle la joie, ou transmuter tes émotions négatives plutôt que de les laisser tourner en rond et te détruire de l'intérieur. Les émotions négatives sont celles que nous ressentons quand les autres appuient sur les boutons ou bien nous pouvons nous les provoquer simplement avec des pensées négatives mais dans tous les cas, elles nous appartiennent, car ce sont NOS boutons et NOS pensées, c'est un fabuleux terreau car sans elles nous ne pourrions apprendre. Le poumon que tu cites en parlant de la respiration est le siège de la nostalgie, de la tristesse, des émotions par excès de yin, qui sont des émotions plutôt basses mais pas négatives en soi, elles sont là pour être rééquilibrées par le yang. Alors puisque tu es une femme, je te dirai que tu es dans l'introspection, la phase lunaire, celle qui reflète la lumière à travers un filtre, tu éclaires ta nuit il est temps désormais d'oser passer à la phase solaire, celle qui rayonne de l'intérieur, de t'entourer de ce soleil et d'aller projeter tes rayons et si un nuage passe, profite en pour te reposer, si tu te trouves face à un miroir qui te réfléchisse, un autre humain, ne t'aveugle pas, on ne peut regarder le soleil en face, couche toi en toi, sors ta lune (ton ombre, ta face cachée) , elle tu peux la regarder en face, elle n'aveugle pas et éclaire ta nuit, réchauffe la de tes rayons intérieurs, c'est là qu'ils doivent diffuser, c'est là où ça manque de chaleur ou d'amour, donne toi en et repars à la chasse de tes ombres, coeurage mon amie, la vie c'est ça !!

L'amour inconditionnel, c'est cela, il se diffuse, il se vit, ce n'est pas un concept, c'est un chemin et il donne de l'énergie, de la joie, si tu en perds, que tu es épuisée, c'est que tu sais puiser mais que tu donnes trop, ou que tu te laisses "vampiriser" ou encore que les émotions négatives te pompent il faut te rééquilibrer et t'offrir à toi. Donner recevoir ok, mais on ne peut donner que ce que l'on a en abondance et que l'on sait renouveler et équilibrer. Pour certaines mémoires négatives, et certains miroirs dans les autres que je ne parvenais pas à nettoyer en moi (souvent karmiques voire des mémoires universelles qui appartiennent à l'humanité entière), j'ai utilisé en dernier recours l'ho'oponopono , cela marche : DESOLEE d'avoir réactivé cette mémoire (le bouton rouge, la blessure) , PARDON (je te pardonne, je me pardonne, libération), MERCI (de m'avoir montré ceci en moi en le voyant chez toi et ainsi d'en avoir pris conscience), JE T'AIME (l'amour inconditionnel qui guérit tout, je t'aime, je m'aime, je nous aime). (il m'a fallu cet outil pour le miroir de mon père en moi, une grosse mémoire transgénérationnelle et pour des relations difficiles sur un lieu lourd, marqué par l'histoire et empli de morts (Beziers)).

Ben oui c'est pas fastoche, mais qui a dit que c'était facile ? Tout simplement nous avons les moyens illimités de réaliser notre vie ou de se réaliser, encore faut il accepter de vivre et de les saisir, vivre est une maladie mortelle et avant le grand passage, elle est semée de petites morts et de renaissances, si tu es à un point de difficulté, c'est le moment de dénicher la belle ressource cachée qui est là, juste là, à découvrir, coeurage Murielle  

Pour conclure, Murielle, puisque tu as rajouté un petit comm concernant la solitude après coup, je te dirai qu'ancienne dépendante affective en manque d'amour et en recherche chez les autres au lieu d'en soi, elle est très appréciable à certains moments, sur notre ilôt de paix et de sérénité avec notre meilleur compagnon de vie, nous m'aime. Seulement, il ne faut pas la confondre, elle, salutaire, avec son contraire : l'isolement. L'isolement est le résultat de la peur, du repli sur soi, c'est un phénomène de société tout autant que la dépendance affective. Il est vécu dans la nostalgie, la tristesse, voire la dépression, ce qui n'a rien à voir avec la solitude; c'est souvent le résultat justement de n'avoir pas osé braver la vie et la vivre, d'avoir renoncé à se "frotter" aux autres ou bien s'aimer au sein du monde, d'avoir renoncé faute d'incompréhension de ce que sont les autres à rencontrer ses miroirs ou de n'avoir pas su se protéger des relations toxiques ou encore comme c'est le cas souvent en fin de vie, d'avoir tout misé,d'avoir confié son amour à une seule personne ou un clan, l'amour attachement au lieu de l'amour inconditionnel de soi et des autres, et de se retrouver fort dépourvu quand la bise fut venue .... La solitude, quant à elle, est un état qui signifie être seul ce qui ne signifie pas être dépourvu quant on n'est pas parfait certes mais complet, elle se vit donc dans la complétude, ce sont des retrouvailles avec soi et nécessaires, souvent bien vécues et transitoires. L'isolement est plûtot une action subie qu'un état, un comportement .. le virtuel, la tv favorisent l'isolement en vivant à travers les autres et non par soi. La solitude quant à elle que j'apprécie grandement aujourd'hui, tout autant que la vie sociale, car le bonheur en soi est partout où l'on est, est juste le creux de la vague qui se repose avant de remonter, un creux naturel car comme la mer, la vie est ondulatoire (comme l'énergie) et elle est faite de creux et de hauts, les deux s'équilibrent et sont nécessaires. Nous pouvons mourir de l'isolement car nous sommes des êtres sociaux, comme nous pouvons mourir de ne pas savoir apprécier la solitude à sa juste valeur car nous avons parfois besoin de nous retrouver avec nous m'aime pour nous aimer et continuer le chemin ... avec les autres ...

 

Enfin pour le détachement dont tu parles, je le vis comme toi, alors j'aurai tendance à dire certainement non objectivement que c'est "normal" selon nos normes. Détachement, ce qui ne signifie pas ne pas aimer, bien au contraire, mais non attente de retour ou de résultat que ce soit par rapport à un but ou à une personne. Je crois que c'est la liberté d'être et la confiance en la vie. Si nous "perdons" une personne, un ami, si nous subissons un échec, peu importe, nous avons tout ce qu'il faut pour en retrouver autrement, mieux et plus en accord avec nous, et j'ai remarqué que derrière chaque échec apparent, se trouve une belle victoire. Par contre, les seules personnes auxquelles je suis profondément attachée en plus de les aimer, sans rien attendre d'elles bien sûr, mais juste que mon chemin est fleuri de leurs présences à mes côtés sont mes quatre merveilleux enfants et eux, il me ferait grand peine de les perdre, c'est le seul bastion sur cette terre que je défends, je suis femme certes, mais également mère dans mes tripes les plus ancestrales, sauvages, c'est du domaine de l'instinct je pense, celui qui nous attache à la terre et ils sont mon ancrage ici bas je n'en ai pas d'autre dans la matière.

 

J'espère avoir répondu à tes questions, j'ai fait de mon mieux et si ce n'est pas le cas, je sais que mes mots, comme tu le souhaitais, serviront à mettre du baume sur les maux d'autres personnes.

 

Coeurdialement Murielle et de tout coeur avec les autres lecteurs 

 Elisabeth avion papier-copie-1                

Par Elisabeth Rouzier - Publié dans : NOUVEAU REGARD SUR LA VIE - Communauté : Etre au coeur de soi
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Jeudi 7 mars 2013 4 07 /03 /Mars /2013 00:51

pyramide_maslow_gr--1-.gif Ce texte que je vous partage ci-dessous, qui me semble t'il a été écrit en 2008, voire 2009, est donc pour cette époque dirions nous visionnaire, alors qu'il fait le constat d'une situation mais également d'une évolution possible que nous vivons aujourd'hui. Il s'inspire de la pyramide de Maslow que je vous ai mise en photo d'introduction, basée elle non sur les valeurs mais sur les BESOINS fondamentaux de l'homme. Malheureusement, si elle est sous forme de pyramide, c'est que beaucoup se débattent dans sa base et peu encore ont atteint la réalisation de soi. Je vous mets une deuxième pyramide, celle de la manipulation ... qui elle justement vise à ne pas répondre à ces besoins fondamentaux ou tout du moins, uniquement ceux de la base de la pyramide de Maslow et surtout ne pas vous mettre sur la base sécurité (maintien de la peur comme base du système) ... sinon il se pourrait bien que vos besoins passent d'une étape et visent des objectifs un peu plus élevés .... 

 

pyramide-manipulation-thrive.jpg  La manipulation vise donc à répondre à vos besoins physiologiques tout en maintenant la peur et surtout de façon non libératoire et non respons-able ... Vous le verrez en lisant le texte ci dessous, également à répondre aux besoins résultant de valeurs négatives et destructrices, égotiques ou échappatoires, telles les addictions, la tv, le sexe, le jeu, la consommation, le besoin d'argent, une mauvaise alimentation et des soins basés sur le chimique, les symptômes, les effets de la mal a dit et non les causes, des besoins basés sur le manque et non l'essentiel, tout en maintenant les dogmes religieux et surtout les conflits, un système monétaire basé sur la dette, une éducation visant à formater et non à développer l'esprit, et des politiques dépendant de ce système... Le but n'est pas la vie, l'évolution et la libération par la réalisation de soi mais bien le profit .... Le système est la peur ... Mais en fait, nous ne pouvons le blâmer car il répond à des BESOINS et VALEURS véhiculées par le plus grand nombre. Le système repose donc sur nous et uniquement sur nous. Il nous appartient de nous libérer de nos prisons intérieures, de nos vides, de nos schémas et programmations, de nos héritages et de ne plus être prisonniers de la matière mais bien de la structurer selon de nouvelles valeurs.

Mais voilà nous ne pouvons atteindre et véhiculer ces valeurs plus élevées que si nous parvenons progressivement à la réalisation de soi, appelée aussi éveil ou encore individuation, celle qui donne une totale confiance en le Soi, qui inclut le moi, la personnalité, le conscient et l'inconscient, l'ombre et la lumière, le positif et transmute le négatif en ressource, le mariage intérieur, l'être complet et réalisé ... Alors, me diriez vous ... il m'est impossible d'accéder à ceci dans le contexte actuel de crise où je n'arrive pas à trouver de job ou encore boucler les fins de mois .... En fait, c'est faux, enfin pas tout à fait ... mais tout ce que je peux vous dire, c'est qu'il y a une sorte de cercle vicieux dont il faut sortir pour atteindre un cercle vertueux. Au début de mon cheminement, j'étais dans les dettes et le besoin primaire de la pyramide de Maslow et je ne m'en sortais pas ... Je véhiculais des valeurs négatives de manque que ce soit affectif ou pécuniaire ... mais il se passe un drôle de truc : plus vous évoluez, plus vous prenez confiance, estime et valeur .... plus une espèce de valeur ajoutée matérielle vient à votre rencontre par synchronicité ... vos problèmes se résolvent petit à petit vous donnant ainsi plus de liberté d'action et de pensée et ainsi de suite .... Le système ne s'écroulera pas, c'est vous qui sortirez du système .... Ensuite ceux qui sont parvenus à la réalisation du Soi, comme l'individuation finalement fait sortir de l'individualisme et permet l'altruisme par désintéressement et surtout par fin de la peur, peur de perdre, peur de manquer, peur du vide .... ils sont de plus en plus nombreux et déjà de nouvelles valeurs positives circulent et alimentent une nouvelle vision ... des solutions émergent pour faire face à une réalité plus tangible, tenant compte que le travail ne peut plus exister sous la forme actuelle, vu que les machines prennent la relève, tenant compte de besoins plus élevés, tenant compte de la vie et la survie des hommes et de la planète plutôt que du profit, tenant compte que la planète peut nourrir 3 fois sa population actuelle si simplement nous le voulons en changeant par exemple notre mode alimentaire qui affame et tue des enfants bien sûr mais également nous mêmes par maladies cardio vasculaires et obésité, intolérances alimentaires et j'en passe ..( c'est bizarre quand même que ceux qui sont soit disant bien nourris en meurent aussi non ?).. mettant à disposition la créativité et la co création consciente ... Je vous partage demain la série des Zeitgeist et vous verrez qu'il y a de l'espoir ....si toutefois on accepte de voir en face, c'est à dire de réfléchir le miroir, et d'accepter que notre inconscience contribue au système que nous blâmons mais alimentons (c'est cet espoir qui selon la légende se trouve au fond de la boite de Pandore et le seul qu'il reste après tous les maux ...) Le féminin émerge également, en chaque femme, en chaque homme et je suis peut être naive, mais je crois en l'humain .... c'est juste celui qui suit l'homme ... dans l'évolution !!

Alors je vous laisse à ce texte qui m'a inspiré ce partage, je l'ai trouvé peut être dépassé s'il venait d'être écrit mais vraiment visionnaire s'il a été écrit en 2008 ... La seule chose que chacun ait à faire est non de sauver le monde mais de sauver SON SOI et surtout de l'atteindre, de le rencontrer, d'utiliser toutes ses forces conscientes et inconscientes et de faire profiter de ses ressources au monde entier ou tout du moins ... à ceux qui l'entourent et encore un peu plus loin ...OK nous faisons notre petite crise et la société fait sa grande crise ... mais utilisons la pour grandir ... sinon vous le verrez dans la pyramide ci-dessous, nous descendrons les valeurs et même pire, nous les incarnerons et les transmettrons à nos descendants .... s'il en reste .... Le monde a besoin de votre créativité, de vos ressources, quelles qu'elles "SOI", de vos valeurs, de vos nouveaux besoins qui vont avec, afin d'y répondre et ça c'est la spiritualité appliquée et concrète ... dans la vie de tous les jours. Nous ne devons pas dégager l'esprit de la matière, nous devons ANIMER la matière de notre esprit, la spiritualiser et ça c'est de l'alchimie (article à venir aussi ...), c'est de la trans-Formation !!

Voici le texte,

Bien à vous,

Elisabeth 


 

 L'ESCALIER DES VALEURS 

L’escalier des Valeurs intègre le triangle des besoins de Maslow ; il est double et symétrique et se lit donc en montant et en descendant. Nous distinguons cinq valeurs montantes, la valeur suprême et cinq valeurs descendantes, qui sont en fait des anti-valeurs.

1. Les valeurs physiologiques. La vie commence par les valeurs de la vie, les valeurs vitales, indispensables pour vivre. Après réflexion et étude, elles sont finalement peu nombreuses et réduites. Mais on commence toujours par elles et on est en droit de les exiger. Pour vivre on a besoin de respirer, manger, boire et dormir. C’est à peu près tout.

2. Les valeurs de sécurité. Tout être humain a droit à l’intégrité de son corps (pas de meurtre, de torture, de coups, de viols …). C’est l’Habeas corpus, contre l’emprisonnement arbitraire, accordant la protection de la loi même en prison et la protection d’un abri sur pour dormir et vivre en paix.

3. Les valeurs d’affiliation. L’homme est un animal grégaire, qui est fait pour vivre en groupe, un « zoon politikon », un animal qui vit en cités. L’antique malédiction Vaae solis, malheur à ceux qui sont seuls, ils finiront SDF, clochard sans domicile. D’ailleurs littéralement un être humain ne peut pas vivre seul, sans l’aide des autres. L’on peut en sus préciser que l’affiliation ne suffit pas, que l’on recherche en plus une intégration et une reconnaissance.

4. Les valeurs d’estime. Tout le monde a besoin d’estime, nul ne peut vivre continuellement dans le mépris (sauf les masos). Mais l’estime est double, il y a l’estime de soi et l’estime reçue des autres. Il est difficile de vivre sans l’estime des autres : celle de ses parents, de ses enfants, de ses supérieurs, de ses collègues de travail, de ses voisins et de ses amis … Tout le monde est avide de reconnaissance et de signes extérieurs (médailles, décorations, titres …). Et il n’est pas facile de garder l’estime de soi dans l’indifférence ou le mépris des autres.

5. Les valeurs de réalisation de soi. Tout être tend à persévérer dans son être, tout être veut se développer, s’épanouir dans toutes ses dimensions, réaliser toutes ses possibilités. Actuellement on pense aussi à la réalisation psychologique par le « développement personnel ». Mais tout cela est encore très intéressé, avec un but égoïste. Pire, certains veulent acquérir des super-pouvoirs en rêvant à la parapsychologie, au paranormal, à l’occultisme et demandent des « sorties hors du cops, voyages astral, guérissage, vies antérieures, régressions, transgressions … ».

6. Les valeurs de dépassement. Dépassement est désintéressement, ce qui est gratuit, don généreux, sacrifice. Cela est nouveau, on ne l’avait pas encore rencontré : on vient de dépasser le niveau égoïste pour atteindre le niveau transpersonnel. On échappe à l’égoïsme originel, comme par la sublimation dans l’Art. Ce sixième niveau, celui des valeurs de dépassement, mène l’homme vers le dépassement de lui-même, vers le sacrifice et le dévouement, vers l’action gratuite et désintéressée. Aller au delà de soi, se dévouer pour quelque chose qui dépasse l’homme, croire en un espoir, un idéal, une Transcendance : tout cela permet de servir à quelque chose et d’être utile. C’est cette mutation qui hausse l’homme au dessus de lui-même qui lui permet d’ajouter aux acquis de la civilisation et de remplir le but de l’espèce humaine sur la terre : s’éloigner de la bestialité et aller vers un transhumain. Le dévouement aux Valeurs donne son sens à la vie humaine.

Si l’on n’arrive pas à passer du développement personnel au Transpersonnel, on rate la réalisation suprême et l’on va redescendre en sens inverse ce que l’on vient de réaliser pas à pas. La racine des échecs dans la vie est l’égoïsme et le refus du sublime. C’est la dégringolade. L’on chute de tout ce qui a été acquis précédemment. Et donc nous redescendons l’escalier marche par marche.

7. Les valeurs secondaires. Si l’accès au sixième niveau a été raté, la désespérance s’installe, car l’on sait que quelque chose d’essentiel a été perdu. On chute alors dans les valeurs secondaires, qui sont celles de l’avoir et non pas de l’Etre. On cherche la réussite, on veut réussir sa vie. Et la réussite c’est quoi ? Avoir la T.V., un chien, une auto, une femme et des enfants, une belle maison avec un jardin, une résidence secondaire avec piscine, un bateau, son hélicoptère ou son avion privé, etc. Etc. parce que c’est sans fin et sans limite, " toujours plus ", avoir un appartement dans chaque ville avec les plus belles filles qui vous attendent, son journal, ses avocats et conseillers financiers, sa chaîne de télé, sa banque, sa multinationale, sa fondation humanitaire et son musée … De toute manière on ne s’accroche à ces biens périssables que faute de pouvoir accéder aux impérissables. On ne chute dans l’accumulation des avoirs que faute d’Etre.

8. Les valeurs de l’oubli. Un échec de plus et l’on se retrouve dans les valeurs de l’oubli. Ce qu’il faut c’est s’étourdir et oublier. Ceci se camoufle assez souvent sous le désir de plaisir, de jouir, d’en profiter. Il faut user et abuser de tous les plaisirs en niant absolument que cela puisse entraîner une dépendance. Le cas le plus typique est celui des drogués. Ils peuvent présenter leur utilisation des drogues comme une exploration des états intérieures, dans la réalité leur égoïsme est forcené, Il en est de même pour les joueurs de tous acabits et l’alcoolique a toujours une souffrance à oublier. Dans une psychothérapie, rien ne peut être obtenu tant qu’on a pas agi sur la perte, la honte, l’égoïsme et rendu à la personne l’idéal dont elle s’estime indigne.

9. Les valeurs de la solitude et de l’absurde. Un degré de moins et l’on descend de l’oubli dans le désespoir. C’est l’état d’une vie qui n’a pas de sens, d’une vie absurde, inutile. Cette apologie de l’absurde et du non-sens a été très à la mode à l’époque de Sartre et des caves de Saint-Germain-des-Prés à la Libération. Cette glorification du désespoir ne pouvait mener qu’à la Nausée sartrienne. Faire l’expérience de la solitude vient souvent de ce que l’on s’est coupé de tout et de tous. C’est ce qui conduit à se marginaliser l’individu qui n’a pas pu adhérer aux valeurs du groupe et qui s’est mis à part tout seul. Devant l’horreur de ce qu’ils étaient en train de réaliser ou de ce qui allait s’installer, certains se sont séparés, étrangers dans l’étrange (aliénus), aliéné et fou. Combien ont préféré s’absenter et entrer dans le vide de la folie, la plus absolue solitude. On est là dans le contraire exact des valeurs d’affiliation et d’intégration, personne ne peut avoir raison tout seul et personne ne peut vivre seul.

10. Les valeurs destructives. Par contre il est possible de tomber encore plus bas, au lieu d’être inutile, on peut devenir un nuisible. Ces valeurs négatives sont celles de la délinquance, qui cherche à organiser une anti-société. Mais certains dans le désespoir le plus total ne respectent rien et veulent simplement qu’on les laisse tranquillement tout casser et tout détruire. Un autre degré est celui des criminels, les assassins, les sadiques, les violeurs, les pédophiles et les tortionnaires … Nous sommes là dans le contraire complet du besoin sécuritaire, ces êtres dangereux ne respectent rien. Pire sont les terroristes, car ils se drapent dans une apparence de légitimité désintéressée.

11. Les valeurs de mort. Le cycle est bouclé avec le contraire des valeurs de vie. Tout le monde a faim et réclame à manger sauf l’anorexique, qui vit la faim comme le plaisir suprême. Il est vrai que l’anorexie est une conduite suicidaire inconsciente. Dans le suicide la pulsion de mort est à son comble et la plus grande agressivité possible est retournée contre soi, dans le désespoir. C’est le néant et l’auto-destruction, on ne croit plus à rien, sinon stopper la douleur et le désespoir.

Les Valeurs du XXIème siècle

Les nouvelles valeurs du XXIème siècle et du Troisième Millénaire se préparent déjà avec la seconde Renaissance à laquelle nous participons. Les deux premiers tiers de ce siècle ont été, à la suite des précédents, marqués par le matérialisme scientifique et ses conséquences : l'impérialisme économique, les violences et les guerres destructrices. La science s'est lentement construite avec les dogmes de la seule quantification par Galilée, du mécanisme de Descartes et de la physique close de Newton. Le matérialisme est passé d'une précaution méthodologique dans l'expérimentation scientifique à une philosophie niant le rôle de l'esprit et cherchant à construire le monde à partir du hasard et de la nécessité (de Darwin à Monod). En expurgeant soigneusement toute orientation, toute finalité et tout sens, il n'a pu qu'aboutir à la philosophie de l'absurde de Sartre. Economiquement il a tout fondé sur l'intérêt et bâti le monde du profit à tout prix et du capitalisme égoïste. Même Freud et certains psychanalystes ont réduit tout l'homme à ce qu'il y a de plus bas en lui : la sexualité et l'agressivité. Et ce monde matérialiste trouvait son fleuron dans la système communiste et son hégémonie colonialiste qui se répandait de plus en plus. Ce colosse aux pieds d'argile s'est écroulé brutalement dans un fiasco généralisé : économique, écologique, tribal et humain.

La rupture avec cette ancienne mentalité s'est produite en réalité aux deux tiers du siècle avec l'année des Hippies (6 octobre 1966- 7 octobre 1967) dont sont sortis tous les mouvements de 1968 et le renouveau qui en est résulté. La faille dans la science avait été créée par la révolution d'Einstein (théorie de la relativité 1905), d'Heisenberg (principe d'incertitude 1930) et de Max Planck (théorie des quanta). De nouvelles théories contre un monde conçu comme formé d'objets séparés apparaissent soudain : le bootstrap de Geoffrey Chew (1968), l'ordre impliqué de David Bohm, la théorie des catastrophes de René Thom, la théorie holographique du cerveau de Karl Pribram (1968), les structures dissipatives d'Illya Prigogine (1977), la théorie du Big-Bang, la causalité morphogénétique de Rupert Sheldrake, Gaïa, terre vivante de James Lovelock (1972), les matrices périnatales de Stanislav Grof (1969)... L'ensemble s'articule selon un nouveau paradigme scientifique qui, à l'opposé de l'ancien, a une vision spiritualiste. Le monde, qui n'est pas formé d'objets matériels séparés, est une structure énergétique fluide, comme notre corps. Il y a une unité sous-jacente entre l'homme et l'univers et une Conscience-Energie est à l'oeuvre dans l'univers.

Tout repose donc sur la Conscience qui reste encore à étudier. La conscience est la donnée première de notre esprit qui permet de se rendre compte et de faire attention. La grande révolution a été l'apparition dans les années 60 des psychothérapies humanistes et transpersonnelles. Grâce à elles, il est possible d'échapper aux conditionnements de sa naissance, de son enfance et de son éducation. De plus la psychanalyse spiritualiste permet d'accéder à une dimension intérieure non encore explorée, celle du sacré ; elle retrouve les médecines du sacré des peuples primitifs et les techniques corporelles utilisées pour atteindre à l'expérience mystique. Tout est maintenant centré sur le voyage intérieur jusqu'au fond de soi-même, l'exploration de la méditation et des expériences d'expansion de conscience et d'Eveil.

L'ensemble offre une nouvelle vision du monde, de l'homme et de la science. Ainsi se constitue un Univers où tout est relié. L'homme n'est plus seul et perdu dans un monde matériel froid, hostile et absurde. La racine de l'aliénation était pour nous dans l'opposition de l'âme et du corps et la haine du corps qui en était résultée. Tout était lié, le refus de son corps menait l'homme à l'oppresser et à opprimer également la nature, les animaux, les femmes, les enfants, les peuples non-industrialisés, les individus non-économiquement rentables, etc. Par la réconciliation avec son corps et l'acceptation de sa nudité, l'homme a pu échapper à 2.500 ans de honte du corps et de culpabilité. Et par conséquent en s'acceptant mieux, il a pu admettre la libération des femmes, la décolonisation, la reconnaissance des droits des enfants et des animaux, la protection de la nature et l'écologie... C'est désormais l'amour de la nature qui remplace l'impérialisme et la guerre.

La tache la plus urgente du XXIème siècle nous paraît donc être l'exploration de la conscience et des états supérieurs du surconscient. Par là, on découvrira des moyens encore plus efficaces de libération et de réforme de sa vie. Freud n'a exploré que l'inconscient et les procédés psychanalytiques de transformation des pulsions les plus basses. Il reste à découvrir toute la psychanalyse des hauteurs. Ses opérations de sublimation et de métanoïa étaient utilisées dans les voies traditionnelles de l'Orient : Yoga, Taï-Chi, Zen, Soufisme, Lamaïsme, Chamanisme... Des techniques commencent à être reconnues : relaxation, immobilité, isolation sensorielle, hyperventilation, mantras, mandalas, chakras, Kundalini, énergie corporelle, expansion de conscience, pensée positive, visualisation créatrice, sublimation... Une psychanalyse spiritualiste est en train de se construire.

Après elles pourront être appliquées à l'individu, puis aux groupes et à la société avec les eidolons ou images-forces collectives, dont le maniement permettra une réforme globale de l'humanité. Le Holisme fait maintenant comprendre que rien n'est séparé et indépendant. Nous sommes en train de nous rendre compte de la constitution de la psychosphère ; non seulement la terre fonctionne comme un seul être vivant, mais la pensée humaine s'est unifiée. Grâce au réseau des communications ultra-rapides qui s'est établi (TV. fax, ordinateurs) rien de ce qui est humain ne nous est plus étranger. Une double pulsion pousse l'humanité, à la fois vers son unification mondiale et à la fois vers son enracinement dans le régionalisme.

L'accès au surconscient se réalise de plus en plus par des expériences diverses (mystiques, transpersonnelles, dialogue avec l'ange, Findhorn, rêve lucide, voyages aux confins de la mort, expériences périnatales...). Elles provoquent une mutation, une véritable métanoïa. Et ce passage au niveau du supramental est le parachèvement de l'évolution, selon ce qu'avaient prévu Aurobindo, Teilhard de Chardin, Gurdjief, Krisnamurti. Il était temps, car sinon l'humanité allait se détruire dans l'horreur d'une troisième guerre mondiale et l'apocalypse nucléaire.

Les nouvelles valeurs doivent beaucoup à l'inspiration de la spiritualité et de ses techniques, remplaçant ou revivifiant les anciennes religions. Mais elles proviennent aussi des femmes : après le matriarcat primitif et les civilisations patriarcales, la nouvelle civilisation sera féminine. Les femmes sont sorties de la reproduction, dans laquelle on les enfermait, pour entrer dans la production, l'industrie, la science, l'art, la culture et la politique. Elles apportent partout de nouvelles valeurs féminines. D'abord l'amour de la vie : puisqu'elle la donne et l'engendre longuement, la femme ne peut pas l'ôter et elle n'est pas un tueur comme l'homme. Partout ce sont elles qui protestent contre les violences, les tortures et les guerres. Elles contribueront à un monde fondé sur la négociation, la diplomatie et la coopération et non plus sur la guerre. La virilité, c'est la force, la bagarre, le culte du biceps et la partie de bras de fer ; au contraire, la femme est souple et patiente par nature, elle sait attendre, biaiser, céder pour revenir au moment favorable. Ce sont aussi les femmes qui ont inventé l'amour avec les Cours d'amour en Occitanie et les Béguines en Flandres au XIIIème siècle et elles l'ont imposé aux hommes plus intéressés par la simple sexualité (viol, inceste, harcèlement sexuel). La spiritualité et la mystique sont aussi des valeurs féminines, ainsi que l'affectif, l'imaginaire, le monde des sentiments et la sensibilité à ce qui n'est pas uniquement rationnel.

Marc Alain DESCAMPS

Président de l'association française du Transpersonnel (http://www.europsy.org)

 


Par Elisabeth Rouzier - Publié dans : NOUVEAU REGARD SUR LA VIE - Communauté : Communauté des Consciences
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Samedi 2 juillet 2011 6 02 /07 /Juil /2011 12:53

265052_215455345160367_153208084718427_569618_2729648_s.jpg Aujourd'hui pas de bla bla de revelessencedesoi, je vais laisser la parole à des auteurs qui le font si bien ........... c'est plein de déclics pour un nouveau regard sur votre vie et surtout de comprendre que c'est justement CE REGARD QUI CHANGE TOUT !!!!!!!!!

 

" LE PRESENT n'est que le futur de votre passé et le passé de votre avenir .......... c'est là où tout se joue et nulle part ailleurs .... alors si on l'oublie je crois qu'on néglige un peu son pouvoir d'influencer sa vie et de VOIR l'Avenir"

Elisabeth ........

en vous souhaitant un excellent week end ! Btflyline8--1--copie-1.gif  

 

Par Elisabeth R. - Publié dans : NOUVEAU REGARD SUR LA VIE
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Lundi 20 juin 2011 1 20 /06 /Juin /2011 11:32

 

    
Aujourd'hui est le premier jour de toute la vie qu'il vous reste à vivre, chaque jour est le nouveau jour de votre nouvelle vie .... à méditer chaque matin au réveil .... Bonne Journée !!
Elisabeth !!                          250716_123361524412359_100002155369510_183720_3315426_s.jpg Btflyline8--1-.gif

 

Par Elisabeth R. - Publié dans : NOUVEAU REGARD SUR LA VIE
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires


arobas-copie-1 Je m’inscris ci-dessous à la Newsletter et je suis informé(e) régulièrement 

 

J'envoie aux abonnés des partages qui ne sont pas publiés sur le blog

je noue une relation privilégiée et je respecte la confidentialité, merci de votre confiance

à bientôt !

J'ai trouvé les meilleures, offrez vous les !

AUDIO-presence-logo        AUDIO-souffle-logo.jpg 

pour débuter bien guidé en toute confiance

testées et approuvées efficaces, voix énergétique

et relaxante, à thème selon votre besoin

AUDIO-corps-logo.jpg        AUDIO-chakras-logo.jpg

Présentation

Profil

  • Elisabeth Rouzier
  • revelessencedesoi.com
  • si tu as déjà tout fait et que ta vie ne te convient pas, fait quelquechose que tu n'as jamais fait !! c'est en te changeant toi même, que tu changeras ta vie !Ne subis plus les évènements, sers toi en, l'obstacle est là pour ça !

suivez moi sur :

Ma Page sur Hellocoton

suivez moi sur


 

 

 

bien etre
compteur gratuit visiteur


compteur gratuit visiteur depuis le 15 mars 2011

suivez moi sur :

Suivre revelessence sur Twitter  https://twitter.com/#!/revelessence 

 

 

La Chaîne de revelessencedesoi.com ON VIMEO 

http://www.vimeo.com/channels/revelessencedesoi

vidéos et films inspirants www.revelessencedesoi.com

revelessencedesoi on twitter

Partager

Recherche


compteur pour site

MES VIDEOS DE COEUR

 

 

Syndication

  • Flux RSS des articles

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés