30 décembre 2015 3 30 /12 /décembre /2015 10:21
s'offrir dans sa vulnérabilité est une des forces du coeur, l'accueillir dans l'instant en est une autre, voici une des facettes de l'Amour Véritable et inconditionnel - Elisabeth Rouzier

s'offrir dans sa vulnérabilité est une des forces du coeur, l'accueillir dans l'instant en est une autre, voici une des facettes de l'Amour Véritable et inconditionnel - Elisabeth Rouzier

Aujourd'hui j'ai envie de vous inviter à oser votre vulnérabilité, que vous soyez un homme ou une femme.

La vulnérabilité est une étape de croissance transitoire entre le confort devenu inconfortable de la coquille de l'égo et une nouvelle force qui n'a plus besoin de protection, de carapace, d'armure. Ce pas sage est rarement une décision intérieure, souvent la vie nous pousse à cette étape que certains pensent à tort être une fragilité.

Pour vous aider à comprendre, je vais utiliser une métaphore de ma création que je propose souvent à mes consultants pour les rassurer car ils se croient démunis, alors qu'en fait ils sont en train d'évoluer. Si j'en parle si bien, c'est que j'y suis passée et régulièrement je la revisite, à chaque étape qui va précéder une nouvelle croissance intérieure. Elle a cette particularité de nous recentrer, nous ramener vers l'humus et nous éviter l'égo spirituel, rien n'est jamais acquis, tant qu'il y a de la vie, il y a croissance et maturité.

Il est une expression péjorative qui dit "tu n'es qu'un gland" et c'est vrai que tant que nous sommes dans l'égo, c'est exactement ce que nous sommes mais ce gland contient le chêne, il est un potentiel, il n'est pas un état définitif, c'est le point de départ. La nature humaine est bien faite et cet égo si critiqué, c'est simplement notre petit moi, celui qui ne demande qu'à grandir. Simplement un jour, étant enfants, nous avons rencontré notre blessure ou nos blessures existentielles et fort démunis nous avons construit notre armure, coque, masque social, égo, peu importe. Cela nous protège un temps et nous donne l'impression d'avoir une certaine force, souvent une force que je qualifie de réactionnelle car les seules réponses qu'elle propose sont de réagir quand les personnes viennent appuyer sur nos boutons rouges. C'est le niveau de la dualité, en perpétuel duel, nous luttons pour survivre, ou bien nous proposons une image de nous afin d'être acceptés, aimés, reconnus .... et ce même dans l'intimité, à tel point que nous finissons par croire que nous sommes cette coquille, que nous sommes un gland et avec cette identification au petit moi, tous les problèmes de manque de confiance en soi, d'estime de soi, d'impression de vide .... Cette coque est bien pratique mais l'inconvénient majeur c'est qu'elle nous empêche de grandir. Ainsi dans ces duels, nous constatons que dans ces échanges, nous avons l'âge de notre blessure et non la maturité qui devrait venir avec l'âge. C'est ainsi que beaucoup ne grandiront jamais et qu'ils resteront à jamais des glands et pour en venir à ma métaphore c'est ainsi que beaucoup de glands sont en terre mais que seulement certains deviendront des chênes.

Le petit gland est tombé du chêne, la terre l'accueille et lui propose le tapis d'humus, d'humilité à la fois mais de terreau fertile et abondant également. S'il ne regarde que l'extérieur, il se prendra pour une coquille brune, bien solide en apparence, elle est fiable et la nature a bien prévu les choses, elle le protège des intempéries, des rongeurs qui peuvent s'y casser les dents, des marcheurs et de tout ce qui pourrait le menacer. D'ailleurs quand il regarde autour de lui, à son petit niveau de gland, c'est à dire pas plus haut que le bout de son nez, s'il en est un, il constate que le chêne a laissé choir une multitude de glands, ils sont tous comme lui, ouf il est "normal", ils ont tous une coquille comme lui, de la même couleur, cela le rassure. C'est ça la vie de gland, on a juste à rester là, bien lové dans terre mère, et à résister grâce à notre coquille, à survivre, à se protéger des agressions, car tout est agression d'ailleurs. Il est une coque, rien qu'une coque, comme tous ceux qui l'entourent. S'il regarde un peu plus haut, il ne voit qu'UN SEUL chêne, c'est la force, la source, certains l'appellent dieu, il est immortel, fort, puissant, c'est de lui que viennent les glands. Par rapport à lui, il se sent si petit, juste une petite coque vide. Contrairement au chêne, il n'a ni racines, ni branches, ni écorce. Sa seule force est sa coquille, jamais il ne grandira mais c'est normal après tout il est un gland. Ainsi il ne peut puiser dans la terre de l'énergie, il ne peut avoir accès à l'eau, la lumière du soleil rebondit sur sa coque et il n'a ni branche qui portent des feuilles pour transformer cette énergie en nourriture. Alors comment fait il pour vivre sans énergie ?

Ce qu'il ne sait pas et ne peut voir puisque c'est à l'intérieur c'est que le chêne alchimiste des énergies solaire et terrestre lui a laissé à l'intérieur, une graine, un héritage, une puissance pour évoluer, une force de vie intérieure, juste assez de potentiel, pour devenir lui aussi un énorme chêne centenaire, juste assez. Ce qu'il ne sait pas et pourtant il le ressent parfois, une partie de lui le sait mais il ne l'écoute pas, c'est que la vie lui a donné rendez-vous pour son meilleur destin et que plein d'autres possibilités s'offrent également à lui, qu'il appellera fatalités, tout dépendra s'il sera au rendez vous, à la croisée des chemins. En attendant il regarde autour de lui et cela ne le rassure pas. La vie est dure, injuste, il faut bien résister et avec sa coquille il est bien armé mais il a peur. En effet, ce matin son voisin de terre est mort, le chêne lui a soufflé dans le vent que c'est parce qu'il n'a pas voulu grandir ..... mais c'est n'importe quoi, un gland cela ne grandit pas, cela se saurait quand même, cela se verrait quand même, son voisin est là à côté de lui, tout vide, avec juste un petit trou sur le côté. Quand il demande aux autres glands ce qui s'est passé, car quand même il vaut mieux écouter les glands, qu'un petit souffle de vent que l'on a imaginé (d'ailleurs il ne va le dire à personne que le vent lui a soufflé des choses, il entend des voix maintenant, il est fou !!), voici ce qui se raconte : " son voisin de terre s'est fait dévorer de l'intérieur par un petit monstre de vermine, parce qu'il n'a pas veillé à la solidité de sa coque, un petit ver a fait un trou et est rentré, il l'a contaminé et il en est mort, c'est la maladie des glands, on finit tous comme ça " " ah bon ? - oh oui et même il y a d'autres choses encore plus affreuses, raconte un autre gland, mon voisin de l'automne dernier, il a pourri sur place, la pluie, la terre l'ont dévoré, il est devenu tout noir, tout mou et puis il a disparu ...." "sans compter ceux qui sont enlevés, dit un autre gland, j'ai vu un écureuil en emporter au moins une douzaine l'autre fois ...." "Ouf, nous avons de la chance, nous au moins, notre coquille est toute belle, toute dure, et nous sommes encore là". Ainsi la vie de gland n'est pas une partie de plaisir, toujours dans la crainte et à la merci des aléas, de la fatalité, des intempéries, des voleurs et des vermines. Une vie de résistance et de souffrance, certains ne font plus qu'attendre, survivent .....

C'est ainsi que notre gland s'apprête à survivre le plus longtemps possible grâce à sa magnifique coque, grâce à la force de défense et de protection. D'ailleurs, il n'est plus un gland, il est une coque. Il y a des bruits qui courent sur le vent qui racontent une autre histoire de vie mais il ne l'écoute pas, il ne comprend pas et chaque jour préfère entendre les potins de glands qui racontent des histoires qui font peur mais qui rassurent car que cela soit lui ou bien sa coque voisine préférée, pour l'instant ils sont en sécurité et bénissent cette vie qui les a épargnés un jour, un mois, un an, de plus....Finalement c'est ça la vie, il n'y a rien d'autre et il est même heureux ou plutôt pas malheureux mais c'est pareil après tout ! Mais voilà, il a un rendez vous ..... le bon moment au bon endroit, où la vie va l'inviter, l'initier, comme elle l'a fait à chaque gland autour de lui. Beaucoup n'ont pas entendu cet appel et ont préféré attendre, et puis c'est là que le ver a fait son affaire ou bien l'écureuil ou bien encore simplement le temps ... mais chacun se voit proposer un jour ceci, tous ont cette chance, cette opportunité mais ils ont le choix, c'est le fameux libre arbitre.

Ce que notre gland appelle le malheur vient de s'abattre sur lui, sa voisine chérie, son amoureuse a disparu. A la place, il y a quelquechose de bizarre.

L'étape de la vulnérabilité, de la force réactionnelle à la force intérieureL'étape de la vulnérabilité, de la force réactionnelle à la force intérieure

Le vent lui souffle "c'est moi, ne me reconnais-tu pas ? "

- mon dieu, tu es vivante ? pourtant tu es si différente, que t'est-il arrivé ?

- je grandis

- et ta coque ? tu es toute fragile, tu es toute cassée, quelle tristesse, je t'ai perdue ....

- non je grandis, viens, rejoins moi dès que tu seras prêt ....

- Jamais de la vie, tu es devenue folle ?

Plusieurs jours passèrent, pendant lesquels notre gland était bien triste, sa belle coque ne lui servait plus, à quoi bon paraître, puisque sa bien aimée n'était plus .... pourquoi continuer de lutter, de survivre ? Et puis il sentait de drôles de choses dans sa coque, là, à l'intérieur. Il entendait ses glands voisins qui racontaient des choses sur lui, il était malade, il ne s'en sortirait pas, sa belle coque était fendillée, il avait perdu la force. On lui disait de se remettre, de reformer sa coque pour redevenir fort mais il n'y parvenait pas. Le souffle de la vie sur le vent, lui susurrait de continuer, qu'il était sur la bonne voie, mais cela faisait mal, cela faisait peur et puis là à l'intérieur, il sentait des choses, dans la coque, il n'était peut être pas vide, cela l'invitait, cela l'inspirait même. Il l'a partagé avec ses voisins les glands qui ont ri de lui et puis ils n'ont plus ri parce qu'ils ont peu à peu disparu, l'un troué, l'autre emporté .... Il a tenté de reformer la coque mais la vie est ainsi faite que le poussin ne retourne pas dans sa coquille et que le gland une fois ouvert ne peut plus se refermer, c'est le processus de croissance irréversible et toute résistance sera souffrance supplémentaire, voire arrêt du processus et mort.

Quand il commença à sortir de terre, il découvrit la lumière, la chaleur, mais également la pluie, les marcheurs, d'autres dangers et d'autres plaisirs. Il découvrit la vraie vie, SA vraie vie. Il découvrit LA VULNERABILITE, il se sentait si faible et pourtant si fort à la fois. Il n'avait plus de coque pour se protéger mais une autre force le poussait à pousser, une force qui lui venait de sa graine, une énergie de réserve à laquelle auparavant il n'avait pas accès et qu'il ignorait, dont il était coupé bien enfermé dans sa coque. Et puis deux petites feuilles ont poussé et l'energie solaire a pris le relais, en même temps il s'ancrait dans l'énergie de la terre par de petites racines. Il n'avait rien à faire et tout à laisser faire, tout était prévu. Même si dans cette étape de vulnérabilité sans coque et à la merci de tout marcheur, tout rongeur, tout vermisseau, il était assailli de doutes, il ne pouvait retourner en arrière, il ne pouvait voir que devant, plus haut. D'ailleurs plus il s'élevait, plus ses racines devenaient profondes, il grandissait par le haut et par le bas, en parfait équilibre. Son point de vue changeait, il ne pouvait plus voir les glands sous terre, ni entendre leur ragots, mais il découvrait autour de lui avec sa chérie devenue compagne de voyage, d'autres petits chênes, tous aussi vulnérables les uns les autres, tous aussi ouverts à la vie, tous aussi vivants et le vent soufflait entre eux, les berçaient, leur soufflait le courage, la confiance, l'amour de la vie. Il n'était pas faible mais vulnérable et ce n'était qu'une étape, un pas sage à dépasser, le temps que l'écorce ne viennent recouvrir sa tige, ses racines s'enraciner profondément ... le temps qu'il confirme sa décision d'aller plus loin encore, le temps qu'il lève ses doutes, qu'il traverse ses peurs, le temps qu'il laisse la vie lui souffler la connaissance, le temps qu'il persévère (perce et voit en langage alchimique). Cette vulnérabilité forge sa force intérieure et la confirme. Elle est inconfortable par rapport au confort de la coque mais tellement plus en accord avec la vie, la croissance, son véritable destin.

La véritable force, la force intérieure, celle qui nous pousse de l'intérieur vers l'extérieur. La force qui maitrise et n'a plus besoin de contrôler. La force tranquille contraire à la violence qui est la force des faibles

La véritable force, la force intérieure, celle qui nous pousse de l'intérieur vers l'extérieur. La force qui maitrise et n'a plus besoin de contrôler. La force tranquille contraire à la violence qui est la force des faibles

Cette étape de vulnérabilité lui parut un siècle tellement elle était à fois difficile mais riche.

Aujourd'hui, il est devenu un chêne. Il a cent ans ou peut être mille ans, il ne sait plus. Il est fort autant intérieurement qu'extérieurement. Son écorce protège la vie qui circule en lui. Il est profondément ancré dans la vie par ses racines et tourné vers le ciel par ses larges branches. C'est un alchimiste, il synthétise la lumière pour en faire de la matière organique. Il connait les secrets de la vie, il est abondant, il offre ses branches aux nids des oiseaux, son ombre aux marcheurs qu'il a tant craint quand il était vulnérable. Il laisse aller ses feuilles en automne, ce qui ne lui sert plus et parait mort en hiver mais tourné vers sa vie intérieure. Chaque saison, il produit des glands qu'il lestera en terre et auxquels il transmet son héritage, son énergie, sa puissance et sa connaissance. Aujourdh'ui, le vent a soufflé et il a accroché un message sur l'onde, le petit gland, là juste lové entre ses racines, l'entendra t'il ?

 

Voici le message que je laisse porter par le vent aujourd'hui : Osez la vulnérabilité, osez sortir de votre coquille, osez la force de vie .....

 

Bien à vous,

Elisabeth Rouzier, Hypnothérapeute

L'étape de la vulnérabilité, de la force réactionnelle à la force intérieure

croissance

Repost 0
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 17:49

image-coeur.jpg 

Voici le premier article de l'année 2013, année numérologiquement 6, placée donc sous le signe de l'Amour, le vrai, celui qui libère et apporte confiance et énergie, l'Amour avec un grand A et non le petit a d'attachement ... Nous en reparlerons donc au cours de cette année.

Mais attention, le 6 représente aussi la carte de l'amoureux en tarologie et cette carte signifie celui qui découvre l'Amour vrai, si et seulement si, il fait les bons choix, les choix éclairés, s'il voit avec le coeur et non le mental, des choix qui éclairent les apparences et les dévoilent, voire les révèlent, pour enfin voir clair, des choix sans illusion, en pleine lumière !

Cette année vous offre donc le choix d'incarner, de vivre ou de découvrir l'amour inconditionnel, l'énergie amour, l'amour véritable mais il s'agit d'un parcours difficile contre toute attente. Disons que cela sera aisé pour ceux qui ont bien utilisé leur année 2012 qui était 5, représentant le changement et qui donc ont "évolué" et ont entamé une transformation. Il n'est jamais trop tard, le 6 de 2013 est teinté du doute, de l'hésitation, que me dit mon coeur ? Ce doute est soufflé par le mental, par la peur qui est l'énergie opposée de l'amour, ce dernier au contraire procurant confiance en soi, enthousiasme, conviction et levant toute hésitation...

Nous sommes entrés dans le "nouveau monde" pour certains, ce nouveau monde est celui qui existe au delà du voile des apparences, de l'illusion, on ne peut l'atteindre qu'en passant par l'apocalypse, qui signifie "révélation"... La révelation de Soi (et là je prends conscience de toute la force du rêve qui m'a soufflé il y a bientôt 2 ans le nom du blog Rével essence de Soi) mais aussi la révélation de ce qui bloque, de votre vérité, de vos propres illusions qui vous ont fait voir le monde d'une certaine façon, une certaine réalité qui ne tiendra plus debout .. Or, quand le voile se déchire, c'est là où se trouve la difficulté dont je vous parle. En effet, à ce moment là et au fur et à mesure des prises de conscience successives, la douleur peut survenir de la resistance à une réalité bâtie sur l'illusion qui s'écroule, au confort des habitudes mêmes mauvaises, au système qui vous a maintenu aveugle avec votre complicité en portant des lunettes noires au lieu de roses et surtout sans filtre que celui de votre coeur.

Le mensonge ou la trahison qui ressort à ce moment là peut vous donner l'envie de vous révolter, de blâmer ... MAIS en fait tout ceci en vérité découle simplement que vous vous êtes menti à vous m'aime pour vous anesthésier de la douleur d'une certaine vérité, ou encore la peur de changer ou de perdre, de laisser certaines choses ou comportements, des personnes parfois, une épreuve de toute façon à traverser à la hauteur de votre résistance, de votre mental, de votre égo, à l'épaisseur de votre masque qui tombe (personna en grec, la personne que vous croyez être ou en laquelle vous avez voulu croire par facilité), des croyances limitantes à faire évoluer en illimitantes... 

6_SAUTE.gif

C'est pour cela que les articles cette année seront tantôt basés sur la douceur et la confiance de l'amour, celui que vous vivez déjà ou celui que vous pouvez découvrir car au fond de nous c'est la quête du graal, parfois très positifs car parlant de ce "nouveau monde" possible pour certains ou déjà en co-création par les "conscients" car ils le vivent déjà intérieurement, tantôt plus acidulés sans être trop amers et ces derniers représenteront la pilule à bien garder en bouche même si le goût parait désagréable car ceux là vous présenteront une réalité différente ou plutôt l'illusion sur laquelle repose l'ancien monde qu'il soit matériel (le théâtre où se joue le pseudo drame) ou intérieur (l'égo, le masque, l'ombre ...) tout ce qui doit être révélé puis laché pour sortir enfin de la peur et rencontrer l'amour ... Rappelons tout de même que les grecs prenaient un masque pour jouer leur rôle dès qu'ils entraient dans le théâtre et que le drame mêlant tragique et comique est le père de tous les autres genres qui sont nés de lui ... Alors, ce que nous allons dé-couvrir finalement, c'est le masque (personna) et ce dont nous faisons "tout un drame" pour révéler l'être, la vérité et le scénario. Mais nous avons le choix de continuer de jouer consciemment, être acteur vrai et naturel, dans l'amour ou bien de continuer de penser et d'agir dans le drame, en nous cachant derrière le jeu de scène, au milieu de faux décors, dans une réalité qui n'est qu'un reflet... Ceci sera proposé, mais bien entendu comme l'amoureux du tarot, vous aurez toujours le choix, votre LIBRE arbitre, et c'est cette année qu'il peut être fait pour les retardataires car le libre arbitre ne peut s'exercer pleinement que par celui qui est libre, libéré de tout ce qui tronque ses choix, entravé par le doute car il est tiraillé entre le coeur et le mental.

Bien sûr l'ancien monde continuera de vivre autour de vous ou en vous, le théâtre restera en place tant qu'il y aura des spectateurs et des acteurs pour le faire vibrer, simplement il représente un état d'esprit qui ne permet pas de voir et de vivre le merveilleux monde ou vision du monde que beaucoup ont découvert, celui qui donne accès aux énergies positives dont la plus élevée est l'amour, la guérison, les informations, les ressources, les facultés, la paix et la réalisation de soi, la conscience et la co-création , les lois universelles d'attraction et d'abondance en maitrisant la cause (la pensée créatrice) pour recevoir et vivre l'effet (matériel) en toute connaissance, celui qui permet de préserver et de ressourcer la terre en même temps que nous. Là est toute la respons-abilité (capacité de réponse), là est la vie la vraie, celle qui vibre quand l'ancien monde n'est qu'un théâtre qui ne peut disparaitre que quand il ne sera plus "utilisé", on ne restaure pas, on n'investit plus dans un théâtre où personne ne paie plus pour qu'on se "paie sa tête" ... 

6.jpg

 

Juste une petite précision, le 6 est un chiffre pair, il est donc d'essence féminine, cette année 2013 sera donc la possible révélation du principe féminin en chacun de nous et quel merveilleux principe pour découvrir l'amour véritable. Il peut donner aux hommes la force nécessaire pour oser ouvrir leur coeur et aux femmes de se reconnecter à leur féminin sacré. Comme je suis très sensible aux énergies, j'ai perçu cet appel intérieur depuis la pleine lune bleue de l'an dernier et j'ai répondu présente. J'ai été initiée par Miranda Gray et certifiée Moon Mother et je compte poursuivre cette voie et partager mon expérience. J'ai donc créé un nouveau blog qui sera consacré au féminin revelessencedefemme, ainsi qu'une page fb associée du même nom. Je vous en reparlerai ... Il est primordial que le féminin retrouve sa puissance afin d'équilibrer ce monde encore très masculin et donc les personnes qui le peuplent et le créent, qui souffrent de ce déséquilibre intérieur. Alors l'année de l'Amour, oui avec des choix éclairés par le coeur, oui si l'harmonisation féminin/masculin peut se réaliser, tout d'abord en chacun de nous, puis, comme nous sommes des co créateurs, de ce monde ... Bon finalement c'est tout simple non ? 

Cette année pour moi est un retour donc à la matière après avoir intégré l'esprit, pour justement après avoir compris ce qu'était le monde matériel, m'être révoltée contre ce monde dont je ne voulais plus, l'avoir quitté comme un théâtre pour construire désormais le vrai, le matériel certes mais dont la racine est MATER, la mère, une source de création et d'abondance qui est en nous par l'énergie amour. Je vous partagerai donc de nombreux articles également sur la matière, ce qu'elle est, comment elle se construit par la pensée, notre corps, nos cellules mais également aussi comment les nourrir et finalement comment ne pas tomber malade, comment réellement créer ce monde que nous voulons tous, au travers de mes expériences de vie et des outils que j'utilise... En ce moment par exemple, je procède au désencombrement matériel et j'harmonise ma maison ainsi que mon intérieur, je fais moins de virtuel pour créer mon activité en matière, j'essaie de mettre mes paroles en actes, je m'occupe de mon corps, je l'écoute, j'apprends à me nourrir en conscience, à me débarasser de mes dernière addictions négatives, je me forme également en eft, auto hypnose, médecine énergétique et hypnose, je renoue avec le féminin avec la lune et les cycles naturels ... Je vous dis cela car vous bénéficierez de mes activités qui donneront naissance à des articles mais pour prévenir que je ne snobe personne sur les réseaux, mais le virtuel me prenait trop de temps, j'ai cette volonté de créer de la matière nouvelle, de faire naître ma nouvelle réalité, mon nouveau monde ... Cette année pour beaucoup je pense sera donc aussi une année tournée vers le naturel, le retour à la source, le vrai, le corps, car la matière est par essence féminine, mater, c'est le but de notre incarnation. L'ascension ce n'est pas monter vers l'esprit, c'est justement l'esprit qui vient spiritualiser la matière pour l'élever et donc révéler un monde matériel plus équilibré, plus juste ....

Il est bien évident que je continuerai à vous partager des outils car ici c'est le principe de la boîte, et il est bien évident également que je dis VOUS mais que cela parle également de moi, de nous. En effet, si je peux partager ici, c'est parce que j'y suis passée, nous sommes tous "égo", tous logés à la même "enseigne" (apprentissage), tous interconnectés, tous reliés au niveau quantique. Alors je me livrerai dans mon ombre et ma lumière, je continuerai d'être vraie,humble (humus, la terre, le terreau de nos erreurs) et sincère, afin que vous sachiez que le chemin même différent est le même pour tous ... 

2013-2.jpgDonc pour bien commencer l'année voici un article gentillet, basé sur des techniques de pnl (programmation neuro linguistique) et facilement abordable pour s'aimer enfin et s'accepter, la premiere porte qui ouvre sur l'Amour. C'est le moment de faire connaissance avec soi m'aime, de se découvrir, de lever le voile, de s'aimer inconditionnellement et de briser la glace pour entrer en contact avec votre être. Que le miroir reflète votre réalité intérieure et non plus une image dont vous êtes prisonnier(e) pour plaire à tous avant de vous plaire à vous.

Je vous mets en bas un document pdf à télécharger, résumant cet article, afin que vous puissiez l'enregistrer ou l'imprimer si vous souhaitez le travailler...

Quel que soit votre choix chers "amoureux" hésitants ou non, que vous ayez déjà entamé le changement, que vous ayez réalisé la transformation ou la réalisation de Soi, je suis heureuse de parcourir encore cette année, ce chemin avec vous. Je remercie mes fidèles compagnons de route, les abonnés du blog, qui ont reçu une petite lettre leur expliquant un peu le programme et où ce chemin mène. A tous, je vous souhaite une merveilleuse année 2013, qu'elle vous apporte le meilleur, enfin celui auquel vous aspirez, votre propre bonheur en Soi, car ici je ne partage que mes découvertes, mes propres révélations qui mènent à mon bonheur et ma simple vérité, elle peut être différente pour chacun, radicalement ou avec un ton commun, chaque note composant la co création de la symphonie. Fasse qu'elle résonne et raisonne .. la raison du coeur est toujours la meilleure !

Bonne année, bonne lecture,

Elisabeth Rouzier


 

 

barre-roses-violettes.gif

 

 

Apprendre à s'aimer !


" A vouloir toujours être aimé des autres, on perd le seul amour indispensable ; celui de soi."
               Catherine Enjolet, L'amour et ses chemins

L'amour de soi est le sentiment de bienveillance, d'affection et de reconnaissance que l'on éprouve vis à vis de soi-même. 

C'est s'accepter avec ses defauts et ses qualités, et donc apprendre à aimer sa part d'ombre.

Ce n'est pas de l'égoisme car il ne prend rien à personne, ne dépend de personne, c'est s'accorder à soi, découvrir en soi cet amour que l'on se donne inconditionnellement et que l'on pourra ainsi partager, ce n'est pas confier à l'autre ce qu'il nous appartient de cultiver, c'est faire ami avec son premier partenaire de vie : soi m'aime ...


"S'aimer soi-même, c'est l'assurance d'une longue histoire d'amour" Oscar Wilde



Prenez conscience de vos atouts et  points forts  :

Afin de booster votre confiance en vous-même, faites les listes suivantes (surtout ne vous limitez pas, plus la liste est grande, mieux c'est !) :
• ce qui est unique en moi...
• mes qualités et mes atouts...
• mes talents et mes points forts...
• les personnes qui m'aiment...
• ce qu'elles apprécient chez moi...
• les succès et les réussites dont je suis fier(e)...
Relisez-les et n’hésitez pas les compléter au fur et à mesure que des souvenirs vous reviennent en mémoire !


Chaque matin devant votre miroir, dites à votre reflet, à voix haute : "Je t'aime"

 
Au début cela peut vous paraitre gênant voire bizarre mais si vous ritualisez cet acte cela vous paraîtra plus naturel au bout de quelques jours... et si vous êtes "courageux(se)" faites-le au saut du lit, la tête bien embrumée, les cheveux en pétard... vous ne pourrez que vous apprécier encore plus une fois "pomponné(e)" ... au fur et à mesure que vous vous apprécierez "nature", vous aurez moins besoin de vous "masquer" (ma touche de maquillage est de plus en plus légère, voire parfois inutile surtout quand le soleil m'a mise en lumière ;))


Cessez vos auto-critiques :

 
Combien de fois par jour, vous adressez-vous mentalement des critiques ?
Agissez avec vous-même comme si vous étiez votre meilleur ami, alors au lieu de vous blâmer, encouragez-vous.
Trouvez des phrases toutes faites opposées à vos critiques ! 
(ex : à la place de "je suis vraiment nul(le)", dites-vous "je fais de mon mieux") et faites en sorte que cela devienne automatique, en vous les répétant jusqu'à ce que vos critiques disparaissent !


Transformer vos defauts en aspects positifs :

 
Pour apprendre à aimer votre part d'ombre, faites la liste de vos défauts, des comportement que vous n’appréciez pas chez vous.
Connaissez-vous leur origine, qui a les mêmes défauts dans votre famille ?
Ensuite, cherchez les aspects positifs de vos principaux défauts.
Et notez quels sont les avantages cachés ou les bénéfices secondaires apportés par ces défauts (ex : je suis paresseux(se) cela m'indique que je dois me reposer, prendre du temps ou bien que cette activité ne me plait pas, pourquoi ? Comment puis je en changer ou encore la rendre plus attractive ?).

 Ces défauts sont ils perfectibles ? NON ? alors je les accepte car vaut mieux être complet que parfait ;) 


Prenez soin de votre corps, de votre physique :

 
• en vous laissant tenter par un massage, relaxation, yoga, spa, sieste...
• en dormant bien, tout en respectant votre cycle de sommeil.
• en développant vos sens : relaxez-vous dans un bain et prenez conscience de toutes les parties de votre corps; savourez le goût des aliments, des épices, des condiments que vous mangez; respirez profondément en forêt, en montagne, en pleine nature; appréciez les belles choses qui vous entourent : la lumière du soleil, les fleurs dans le jardin, l'odeur de votre parfum, votre musique préférée, les câlins de vos enfants ou de votre partenaire, un délicieux repas...
• en mangeant sainement et équilibré, évitez ou diminuez les toxines qui polluent votre corps et vous alourdissent.
• en faisant du sport, c'est une manière de respecter votre corps et vous-même et c'est un excellent anti-stress.
• en achetant le vêtement tant convoité dans le but de vous faire plaisir et dites-vous que vous le méritez.


Prenez soin de votre moral :

 
• en écoutant vos besoins, reconnaissez-les et exprimez-les.
• en vous parlant avec gentillesse, bienveillance, traitez vous avec respect et dignité.
• en chantant à tue-tête sous votre douche, dans votre voiture...
• en provoquant le rire, regardez des vidéos drôles, ou consultez des sites humoristiques, vous produirez ainsi des endorphines (hormones du bien-être)!
• en lachant prise, méditez, cessez de vous prendre la tête avec vos soucis... , ne pensez plus problème, pensez solution ... le souci ne résoud rien !!
• en éprouvant de la gratitude quand vous réussissez vos entreprises, même les plus infimes,partagez vos satisfactions et remerciez ceux qui ont contribué à vos succès, en tenant un journal de gratitude pour les petites choses de la vie (en trouver au moins 5 par jour et si possible différentes chaque jour ...
• en pratiquant un art, faites de la musique, du dessin, de la poésie ou une activité créative qui vous procure du plaisir
• en prenant conscience de ce qui vous entoure, ce à quoi vous êtes connectés et ce qui vous rend unique !
 

source d'inspiration : "50 bonnes raisons de renforcer estime et confiance en soi avec la pnl "
 de Josiane de Saint Paul et Christiane Larabi
Téléchargez ici l'article résumé au format pdf

 papill12

Et si vous avez encore quelques difficultés à vous aimer voici quelques questions-réponses issues d'un interview d'Enriqua Olivari, auteur de

"el amor de tu vida" (l'amour d'une vie) 

 

S’aimer soi-même c’est, avant-tout, l’acceptation inconditionnelle et complète de tous nos aspects.

Il faut commencer par aimer notre corps tel qu’il est, et ne pas le forcer à s’ajuster à un modèle que l’on nous a imposé. Il faut prendre soin de lui et le respecter intérieurement et extérieurement, de façon inconditionnelle.

Ensuite, il faut accepter et exprimer de façon appropriée toutes nos émotions, vu que chacune d’entre elles, bien gérée, a une fonction positive. Autrement, nous déprimons, nous ressentons de l’anxiété ou nous tombons malades. C’est pour ça qu’il est fondamental d’exprimer ce que nous ressentons pour mener une vie saine et pleine de vitalité.

Il faut aussi apprendre à maîtriser notre mental, pour pouvoir l’utiliser à notre faveur, et pas à notre défaveur. Le mental est un magnifique instrument, si nous savons en tirer parti.

Enfin, il est important de se connaître et de s’aimer sur le plan animique (au-niveau de l’âme), pour grandir spirituellement et avoir une vie réellement significative.

Pourquoi l’amour fait-il souffrir ?

Parce que nous attendons des autres qu’ils nous donnent l’Amour qu’en réalité nous avons déjà en nous-mêmes. Cela crée des relations de dépendance et d’attachement, qui nous conduisent inévitablement à la souffrance. En revanche, si l’on s’aime soi-même, on aura de l’Amour à partager, et ce partage-là sera emprunt de liberté, de respect, et favorisera une croissance profonde. Si nous avons quelqu’un avec qui le partager, on s’en réjouit et on est reconnaissant. Et si nous n’avons personne, on est heureux de toute façon, puisqu’on sait que l’Amour ne dépend de personne d’autre que de nous-mêmes, car c’est notre condition naturelle, c’est notre état d’être.

Quelle différence y-a-t il entre s’aimer soi-même et être égoïste ?

La personne égoïste ne s’aime pas, ne s’accepte pas, en réalité, elle se déteste et se punit. C’est pour ça qu’elle ne peut que prendre aux autres, puisqu’elle n’a pas d’Amour à donner. Elle n’aime pas les autres, mais ne s’aime pas non plus elle-même. En revanche, lorsque l’on s’aime soi-même, donner, aider et partager devient quelque chose d’habituel, quelque chose qui coule sans effort. On a des réserves d’amour illimitées venant de notre source intérieure.

 

Comment peut-on surmonter le sentiment de solitude ?

Premièrement, en l’acceptant, vu que c’est notre condition intrinsèque. Méditer aide beaucoup à faire la paix vis à vis de ça. Dans ces moments de solitude, nous pouvons développer notre créativité, nous consacrer à ce qui nous plaît et qui nous inspire, nous dédier à apprendre de nouvelles choses, et le vivre comme une lune de miel avec soi-même. Il nous faut remplir ce vide avec l’amour envers soi-même. Alors, on cesse de se sentir seul, puisqu’on se régale de sa propre compagnie. 

L’amour est quelque chose qui s’apprend ?

Absolument. Nous venons tous au monde avec la capacité d’aimer, mais on ne nous a pas enseigné à la développer et à la vivre d’une façon saine, sinon tout le contraire. On nous a inculqué une série de croyances qui nous mènent à la douleur, à la dépendance et à la carence affective, et pour finir, à des relations malsaines. C’est pour ça que nous avons besoin d’être rééduqués afin de découvrir de nouvelles manières de nous aimer et d’aimer les autres. En réalité, c’est tout un art, et en tant que tel, il faut l’apprendre et le pratiquer quotidiennement.

Pourquoi crois-tu que s’aimer soi-même est si important ?

Pour plusieurs raisons. La principale est que l’Amour est la plus grande force qui existe dans tout l’Univers. Sans amour, la vie est terne et manque de sens, d’éclat et de couleur. Sans cet Amour envers nous-même, la vie peut virer au cauchemar, puisque l’on se sent misérables, démunis, stressés et vides. Déconnectés.

Ensuite, c’est seulement en nous aimant nous-mêmes que nous pouvons manifester des relations saines et harmonieuses, qui nous apportent croissance et plénitude. Autrement, nous créerons des relations destructives.

Et, par ces temps de crises et de changements planétaires, la plus grande leçon, et le plus grand défi, c’est de sentir et de vibrer l’Amour en lieu et place de la peur. Pour y arriver, nous devons trouver la source de l’Amour à l’intérieur de nous, pour ensuite, comme les rayons du soleil, pouvoir l’irradier dans toutes les directions, à toutes les personnes, dans toutes les situations que la vie nous présente.

 

ange30-copie-1 C'est de cette source en nous que j'ai trouvée que je vous envoie tout l'amour de moi m'aime, coeurage ... Quand on aime, on devient un aimant et c'est avec ce dernier que l'on peut attirer tout ce qui est bon pour nous et que l'on accepte de mériter et de s'accorder ... puis de partager avec les autres.

Prenez soin de vous m'aime, c'est peut être la seule résolution essentielle pour 2013 car tout le reste en découle !

Repost 0
Published by Elisabeth Rouzier - dans Amour inconditionnel
commenter cet article

Présentation

  • : revelessencedesoi.com
  • revelessencedesoi.com
  • : boite à outils de développement transpersonnel et d'éveil de l'esprit
  • Contact

Profil

  • Elisabeth Rouzier
  • si tu as déjà tout fait et que ta vie ne te convient pas, fait quelquechose que tu n'as jamais fait !! c'est en te changeant toi même, que tu changeras ta vie !Ne subis plus les évènements, sers toi en, l'obstacle est là pour ça !
  • si tu as déjà tout fait et que ta vie ne te convient pas, fait quelquechose que tu n'as jamais fait !! c'est en te changeant toi même, que tu changeras ta vie !Ne subis plus les évènements, sers toi en, l'obstacle est là pour ça !

 

Chaque jour est un défi pour révéler vos ressources et non un obstacle pour vous faire chuter .....Agir n'est pas ré-agir c'est apporter des réponses , choisissez la RESPONS-ABILITY (capacité à répondre)  -  Vous n'êtes ni fautif ni victime de ce qui vous arrive, vous en êtes tout simplement la source créatrice, c'est un pouvoir et non une faille, utilisez le pour créer votre vie ! - Aujourd'hui, ne vous inquiétez pas - - Aujourd'hui ne vous fâchez pas - - N'écoutez pas la peur et le doute et faîtes vous confiance - Aujourd'hui, bénissez la vie et aimez, faîtes la paix - - Aujourd'hui, vivez, osez ETRE vous-mêmes et agissez dans le PRESENT - - Aujourd'hui, soyez bon avec vous-même, avec les autres, et avec tous les êtres vivants ... n'écoutez que votre coeur et votre intuition  .... merci de votre visite - cherchez ici une réponse, un outil et vous trouverez ou demandez le moi par la fiche contact - Belle et lumineuse journée à vous ! Elisabeth on revelessencedesoi.com .....pour le BONHEUR EN SOI et PAR SOI, choisissez d'être heureux ...  

Soyez les bienvenus dans mon espace ! 
Si vous souhaitez vous ressourcer en lisant l'article du blog, je vous partage une musique puissante ...

Recherche


arobas-copie-1 Je m’inscris ci-dessous à la Newsletter et je suis informé(e) régulièrement 

 

J'envoie aux abonnés des partages qui ne sont pas publiés sur le blog

je noue une relation privilégiée et je respecte la confidentialité, merci de votre confiance

à bientôt !

suivez moi sur :

Ma Page sur Hellocoton

suivez moi sur


 

suivez moi sur :

Suivre revelessence sur Twitter  https://twitter.com/#!/revelessence 

 

 

revelessencedesoi on twitter