3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 20:43

l-homme-qui-murmurait-a-l-oreille-des-chevaux.jpg 

Je ne suis pas très présente en ce moment sur les réseaux et je pourrai bientôt j'espère prendre le temps d'écrire un petit mot aux abonnés du blog pour raconter mes péripéties sur ce fleuve de la vie en ce moment un grand rapide pour moi, je m'accroche à mon petit canoë et j'apprends beaucoup, vous en profiterez donc, c'est toujours ainsi icon_lol.gif ... j'essaierai aussi de répondre à vos comms et également à plein de demandes en privé surtout pour des mises à jour du blog, tout viendra en son temps ...

En attendant, je profite d'une vie remplie de synchronicités si nombreuses qu'il faut suivre ... j'expérimente la matérialisation des pensées et en ce moment c'est quasi immédiat, très intéressant car plus facile pour faire le lien entre la cause (pensée) et l'effet (matérialisation).. Tout ça pour vous dire que cet article est la suite d'une synchro de plus : Je regarde ce film avant hier je crois (merveilleux à voir absolument, je vous le partage plus bas, émotions garanties) et je pense alors à une amie, j'ai envie de lui envoyer le lien et puis j'oublie ... le lendemain, alors que je travaille sur la voie chamanique (le voyage chamanique à la rencontre de mon animal totem aura lieu pour moi les 29 et 30 avril j'ai hâte !), je tombe sur une merveilleuse histoire d'amour et de guérison (que je vous partage après le film) encore liée à ce libre, sauvage, fougueux mais courageux et sensible ami de l'homme qu'est le cheval (mon totem ? va savoir ) et cette fois-ci le lien est fait, l'envie de partager est là et voici pour vous maintenant ici ... J'ai à nouveau pensé à une amie qui elle aussi, travaille avec des personnes autistes et toujours en lien avec le cheval m'a raconté de miraculeux échanges avec ces personnes soit disant fermées ....

Je crois que seul l'amour, la patience et la passion et surtout voir avec le coeur (c'est à dire au delà des apparences)peuvent là où tout parait impossible .... (les chamanes font ainsi et ne considèrent la folie entre autre que comme un moment passager et jamais irrémédiable, une épreuve qu'ils traversent d'ailleurs eux mêmes en errance au cours de leur initiation et un moment aussi où j'ai cru moi même l'être quand j'ai eu accès à une autre réalité ... et je me demande parfois ce que sont finalement ces maladies que l'on dit "mentales"... )  Je ne sais pas encore quelle signification réelle tout ceci a pour moi, mais tout ce que je sais, c'est que j'ai envie de partager ceci et que mes amies le recevront aussi.

Je vous souhaite une agréable vibration d'amour et d'espoir, de courage, de vie à travers ce film et la petite histoire qui suit.

COEURdialement 

Elisabeth

(PS : en faisant des recherches sur le film pour vous préparer cet article, j'ai constaté qu'il était prévu demain sur les programmes TV, c'est très amusant car je n'ai pas la TV mais finalement l'univers m'envoie les programmes qui m'intéressent 3 jours avant icon_lol.gif par le biais du "hasard" et je ne l'aurais jamais su sans mon envie de partager  ... ce qui signifie que sans TV, nous pouvons très bien recevoir et regarder tout ce qui est vraiment bon pour nous, nous choisissons selon d'autres critères comme par exemple, la nature de nos pensées émettrices, nos vibrations, ce que notre inconscient veut nous révéler ... comme quoi vous voyez je m'amuse d'un rien, ah sacré enfant intérieur icon_lol.gif )

  • LE FILM 
  • l-homme-qui-murmurait--.jpg
  • Drame de Robert Redford (1998)
  • Avec : Robert RedfordKristin Scott-ThomasSam Neill,Dianne WiestScarlett JohanssonChris CooperCherry JonesTy HILLMANKate BosworthSteve FRYE
  • Titre original : The Horse Whisperer
  • Résumé
  • Profondement marquée par un accident qui a couté la vie à sa meilleure amie et causé d'irréparables lésions à son cheval, Grace MacLean, jeune fille de quatorze ans, vit repliée sur elle-même renonçant à lutter contre l'infirmité. Sa mère, Annie, refuse de s'avouer vaincue. Fermement décidée à sauver à la fois sa fille et l'animal, dont les destins sont liés, elle se lance à la recherche d'un dompteur de chevaux capable de guérir l'animal de sa peur. Elle retrouve ainsi au coeur du Montana la piste d'un légendaire "Horse Whisperer"...
  •  .

 

 

 

 

L'HISTOIRE

Chamanisme et autisme : le garçon cheval

traduite par Lafontan Marc |

Jusqu'où peut-on aller pour les gens qu’on aime ?

rupert_isaacson.jpg

Quand des parents partent à cheval aux confins de la Mongolie rencontrer des chamans pour « sortir » leur fils de la prison de l'autisme.....


En Avril 2004, Rowan Isaacson, un garçon de deux ans, a été diagnostiqué comme autiste. Cette nouvelle épidémie, qui touche désormais un enfant sur 150 (bien que personne ne puisse se mettre d'accord pourquoi), semblait arracher son âme. Ce charmant bébé animé aux yeux bleus a subitement cessé de dire les quelques mots qu'il avait accumulés au cours de l'année précédente. Il se mit à battre ses bras et babiller, à obsessionnellement aligner ses jouets, de se retirer en lui-même pendant des heures à la fois, a éviter le contact oculaire, à crier sans pouvoir se contrôler,comme si son système nerveux éclatait dans une série de volcans, le brûlant dans une  douleur sans fond, le terrifiant et le traumatisant, obligé à «s'envoler» dans un autre monde loin des confins de sa détresse, et laissant ses parents en deuil.
30horseboy600.jpg

Rupert Isaacson : " Avec mon épouse Kristin, nous étions écrasés, hébétés. Un cancer, une maladie grave, c'est terrible, mais il existe des médicaments, un espoir de guérir. Avec l'autisme de Rowan, le diagnostic médical est tombé sans moyen d'agir.
images.jpgNous sommes sortis de l'hôpital avec un sentiment de désarroi et de solitude immenses. Le premier choc passé, nous nous sommes rués sur Internet pour chercher des informations auprès d'autres parents. Nous avons découvert qu'il existait différents types d'autisme et des tas de thérapies alternatives.
Laquelle était la meilleure pour notre fils ? Nous ne le savions pas, il fallait tenter. Au fil des jours, je me suis convaincu qu'être père d'un enfant autiste était un combat, pas un drame. Un enfant autiste, c'est à la fois un mur et une fenêtre ouverte sur un autre univers. On ne guérit pas de l'autisme, on l'apprivoise, on le fait reculer. L'autisme est une extrême difficulté à s'engager dans le monde, à entrer en contact avec les autres. Les connexions avec le cerveau prennent des chemins incompréhensibles, les perceptions sont différentes.

horse-boy-2-650.jpg
Un souffle de vent peut être ressenti comme une brûlure, un vêtement comme une armure pesante. Mais si on réussit à entrer en contact, d'immenses progrès sont possibles. Nous devions trouver un chemin d'accès à Rowan, une voie nouvelle, pas forcément rationnelle aux yeux des autres.
À 3 ans, Rowan ne parlait pas, il était terrassé par de violentes crises qui nous laissaient tous exsangues. Je l'emmenais dans la nature pour l'apaiser. Un jour, il a échappé à ma vigilance et s'est réfugié entre les pattes de Betsy, la jument de mon voisin. . « Elle a spontanément baissé la tête et remué les lèvres, en signe de soumission, raconte Rupert. Moi qui monte à cheval depuis l’enfance, je n’avais jamais vu ça ! Comme si mon fils avait un lien mystérieux à l’animal, une forme de communication directe avec lui. »
De lui-même, mon fils est allé murmurer aux oreilles des chevaux ! On n'échappe pas à son histoire familiale... Temple Grandin, autiste et professeure de sciences animales à l'Université du Colorado, m'a beaucoup éclairé à ce sujet.
Selon elle, chevaux et autistes pensent tous deux par images, ce qui explique leur connexion aisée. Les propriétés « thérapeutiques » du cheval sont connues depuis l'Antiquité. Certaines études ont démontré récemment qu’un balancement répétitif stimule les récepteurs cérébraux impliqués dans l’apprentissage, et favorise le roulement du bassin, producteur naturel d’ocytocine, l’hormone du bien-être. « Dans ces conditions, l’enfant reçoit et retient l’information de façon étonnante »

202452_large.jpg
Ce même mois, j'ai dû passer quelques jours loin de la maison pour accompagner une délégation de Bushmen du désert du Kalahari à l'Organisation des Nations Unies à New York.
J'avais été impliqué avec ces paisibles chasseurs-cueilleurs pendant de nombreuses années, d'abord comme journaliste de voyage, puis en tant que militant aidant à plaider leur cause au niveau international, leurs maisons ayant été balayées pour faire place à des mines de diamants.
Bushman-man.gifLes Bushmen avaient arrangé leur visite à l'ONU à l'occasion d'une convention internationale sur les guérisseurs traditionnels et les chamans.
Je me suis donc arrangé pour que Kristin et Rowan se joignent à moi , espérant silencieusement qu'en étant exposé à tant de nombreux guérisseurs pourrait avoir un effet bénéfique sur mon fils. J'ai été rapidement déçu.

Dès qu'il a été libéré dans le milieu des chamans  Rowan a été pris de folie meurtrière, dévalant parmi les plumes, peintes, les délégués exotiques, en criant sans cesse avec une telle violence qu'il surprenait des passants. Il a ainsi couru follement dans les diverses cérémonies, cassant à coups de pied les autels des guérisseurs de fortune, semant leurs herbes et encens sacré...
Certains guérisseurs étaient irrités. Mais d'autres, y compris les Bushmen, ont demandé s'ils pouvaient mettre la main sur lui.
«Il est des nôtres", a déclaré un guérisseur du Zimbabwe, faisant courir ses mains légèrement par-dessus la tête de Rowan et dans le dos.À ma grande surprise, loin de le perdre, comme à son habitude quand quelqu'un le touchait, Rowan, tranquillement assis, se mit à rire, semblant s'amuser.
Ce soir-là, Kristin et moi avons pris une promenade à travers les bois, Rowan en avance sur nous, chassant les oiseaux qui voletaient le long du sentier, babillant ses bêtises habituelles inintelligible.
Il nous a fallu un moment ou deux de constater que sa voix avait tout d'un coup changé en criant un vrai mot "Vert ! " Kristin et moi , on s'est regardé l'un l'autre. Au cours des deux jours suivant, Rowan a commencé à approcher les visiteurs et à leur montrer ses jouets. un comportement qu'il n'avait jusque-là jamais affiché.Il est soudainement devenu plus calme, moins hyperactif.

article-0-037E8680000005DC-453_468x286.j

Mais quand nous sommes rentrés à la maison après avoir rencontré les Bushmen à l'ONU, j'ai trouvé que Rowan avait glissé de nouveau dans son babillage absurde.
Ses obsessions, l'incontinence émotionnelle et physique (à trois ans, il n'était pas encore formé à aller aux toilettes) étaient aussi mauvais que précédemment, si ce n'est pire.
Il y avait, cependant, un mot qu'il disait chaque jour: "Cheval"
Donc, ce soir-là, dans la lumière du soir en train de mourir,on est retourné dans le bois une fois de plus. Tout de suite, il s'est dirigé à travers les arbres du pâturage. Cette fois, je n'ai pas essayé de l'arrêter. Dès qu'il a été à la clôture, il a fait un bisous à Betsy. Et tout comme il l'avait fait avant, il se jeta sur le sol en face de ses sabots avant que je ne puisse l'arrêter.
Et encore une fois le miracle se produisit. Le cheval baissa la tête en obéissance volontaire puis a commencé à lécher et à mâcher, se soumettant spontanément à mon fils autiste.
"Cheval" dit-il joyeusement.
J'ai alors enfreint toutes les règles - je le devais. J'ai pris Rowan à la grange et j'ai mis une selle sur Betsy ...le gamin est devenu fou furieux.
Mais elle était comme un roc, se bougeant pas un muscle, même quand il se jeta sous son ventre alors que je sanglais la lourde selle ( pour nous deux) sur son dos.
image1336.jpg

"Veux tu monter?" Je lui ai demandé, ne m'attendant pas à une réponse.
"Oui "C'était la première fois que j'avais reçu une réponse directe à une question directe. Je me penchai, le ramassait et le mit en selle. Immédiatement la crise s’arrêta.
Son sourire était si large qu'il semblait s'étendre sur les côtés de son visage et dans l'air de chaque côté.
J'ai mis mon pied dans l'étrier et me balançait derrière lui, un bras tenant son petit corps solide stable, l'autre bras attrapant les rênes.
J'ai claqué ma langue et Betsy passa par la porte ouverte vers les pâturages. Je me suis arrêté, me demandant quelle direction prendre.
"Allez!"a déclaré Rowan, impatient. «Allez !' répétait-il. C'était incroyable. 
Je demandai :«Pour l'étang? Ou dans les bois? 
"L'Étang !"
Je n'avais jamais connu de conversation avec Rowan comme ça.
Une fois à l'eau, nous nous sommes arrêtés à nouveau. Un héron se tenait à l'autre bout de l'étang. Il nous regardait nerveusement, puis battit ses grandes ailes et a décollé.
« Héron», a déclaré Rowan spontanément. Il devait l'avoir reconnu des livres ou des vidéos de la faune. Mais encore une fois, ce genre de commentaires sur son environnement était nouveau - totalement nouveau. Pouvant à peine croire ce que j'entendais, je me suis tourné vers Betsy.
«Allons-nous revenir à l'étable ou à la maison?
"Retour à la grange!" 
Était-ce une simple répétition ou une directive réelle ? Nous sommes partis en direction de la grange. Puis une idée me frappa. Rien de sûr, mais. . .
«On marche ou on galope? 
"Galope !"
 «OK je frappais des talons les flancs de Betsy. Pris par surprise, elle recula sur ses pattes de derrière, puis partit en flèche vers l'avant.
Rowan hurlait, se cramponnait à moi et se mit à rire...moi je priais Dieu pour que Betsy ne trébuche pas... Quelques secondes plus tard, nous sommes arrivés à la grange, le rire Rowan décollait les murs.
"galope encore !" il m'a ordonné. Je pouvais à peine le croire, mais nous sommes reparti alors avec Betsy pour un vol en avant...
»Betsy arrête», a déclaré Rowan. Puis, tout à fait spontanément: "C'était amusant!"

horse-boy-1-1.jpeg
 »Betsy est fatiguée maintenant. Nous allons lui donner un bain avec le tuyau.. Ensuite, nous allons lui donner un peu de nourriture"
«Donnez un peu de nourriture Betsy!" Rowan se met à rire,sautant sur place.
Avant de la mettre dans sa stalle pour la nourrir, j'ose une dernière suggestion.
«Donne Betsy une étreinte pour dire merci de nous avoir laissé la monter.
Sans hésitation, Rowan a ouvert ses bras et serra la tête de Betsy, qui pendait assez bas pour lui permettre d'atteindre. Puis il lui donna un baiser.
Comme il l'a fait, une expression de douceur extraordinaire s'empara d'elle - un certain ramollissement de l'œil, une bienheureuse demi-fermeture de la paupière avec son longs cils noirs.
Quelque chose se passait entre eux, une communication directe à laquelle je savais - cavalier passionné que j'étais - ne pas avoir accès.

The_Horseboy_title_graphic.jpg
A partir de ce jour-là le germe d'une idée a commencé à germer dans ma tête et une fois là, a refusé de bouger. Pourrait-il y avoir un moyen de combiner les deux seules choses qui avaient jusque-là aidé mon fils: chevaux et guérison chamanique?
Y avait-il un endroit dans le monde dont la culture pourrait combiner chevaux et guérison ?
Mongolie. L'endroit où, il y a 6.000 ans, le cheval avait d'abord été domestiqué. Un pays où, Je lis maintenant, le chamanisme, avec le bouddhisme, est la religion d'Etat.
Et si nous amenions Rowan là? Montez à cheval à travers cette vaste prairie originelle, allant de guérisseur en guérisseur, de chaman en chaman? Et si l'autisme de Rowan, au lieu d'éteindre nos vies, au lieu de signaler la fin de toutes les aventures, de tous les amusement, était au contraire la porte d'entrée de la plus grande aventure de tous? 
«Non», a déclaré Kristin, quand je lui ai parlé de mon idée. Absolument pas. Je ne peux pas croire que tu peux même suggérer une telle chose! t'es fou!"
«Peut-être que c'est le moment de faire quelque chose de fou, répondis-je.
»Rupert! Nous avons un enfant autiste. Et tu penses vraiment prendre l'avion pour la Mongolie, monter sur les chevaux et aller de chaman en chaman? Je suis censé étudier sérieusement cette question ?"

Au lieu d'abandonner,j'ai commencé la planification. J'ai contacté des chamans et une correspondance avec un guérisseur sibérien qui m'a parlé des effets bénéfiques de se laver dans les eaux sacrées de la Mongolie.
J'ai trouvé un jeune documentariste nommé Michel qui a offert de nous accompagner pour filmer le voyage, si nous décidions d'aller de l'avant avec le plan.
J'ai contacté un tour-opérateur en Mongolie, un homme appelé Tulga qui se spécialise dans les voyages inhabituels, pour lui demander s'il pouvait savoir quels chamans nous pourrions aller voir et s'ils pensaient qu'ils pouvaient aider un garçon comme Rowan.
Peu à peu, lentement, un plan a commencé à prendre forme. Kristin déplacé de "Pas question" à "On verra".
"L'enfer! dit-elle un soir, me trouvant penché sur l'ordinateur, obsessionnellement tapant les noms des lacs de Mongolie dans Yahoo et Google. «Tu vas vraiment le faire, n'est-ce pas?
Le lendemain matin, il y avait un courriel de Tulga disant que si je voulais, il pourrait apporter son propre fils sur le voyage avec nous. Il avait été bien réfléchi, écrit-il, et il semblait que les deux garçons pourraient s'entendre. J'en doutais. Rowan n'avait jamais fait un ami et ne pouvait pas communiquer avec d'autres enfants.
Kristin lut l'e-mail par dessus mon épaule. «Très bien, Ru, dit-elle. «Je vais venir. Je ne sais pas comment nous allons le faire fonctionner. Mais je serai là. Ce qui ne tue pas rend plus fort, non?
Elle se mit à rire. «Qui sait, peut-être les chamans pourront le former à aller aux toilettes!"


Le premier obstacle majeur venait d'être effacé. Nous partions en  Mongolie.

Kristin+&+Rupert+w+horse+2_bc.jpg

Il faut ajouter que face à une telle difficulté, les fragilités du couple remontent à la surface. Les journées d'un enfant autiste sont peuplées de colères et de rage qui laissent impuissant son entourage. Kristin et moi avions besoin de nous échapper pour évacuer la pression.
Nous vivons au Texas, en pleine campagne, nos familles sont loin et ne peuvent pas prendre le relais. Alors nous avons décidé qu'un jour par semaine, l'un irait faire un tour en ville pendant que l'autre serait le baby-sitter. Cette organisation nous a permis de survivre au quotidien, mais ce qui a vraiment sauvé notre couple du désespoir, c'est le voyage en Mongolie.

Exactement comment j'avais imaginé notre arrivée en Mongolie, je ne sais pas. Direct de l'avion à la steppe, je suppose, avec des chevaux sauvages qui nous attendent, sourire nomades acclamations, bovins, chèvres et de yaks qui font une sorte de numéro de Broadway en arrière-plan et les loups et les ours qui accompagnent au saxophone et trombone.
Certainement pas assis dans une chambre d'hôtel de second ordre dans la vilaine cicatrice de capitale de la Mongolie, Oulan-Bator, en essayant de déterminer où sur Terre j'ai pu trouver une idée pareille pour mon fils autiste de cinq ans.
ScreenShot005.jpg

La première sortie fut juste un court voyage à la montagne, où neuf chamans étaient en attente de nous rencontrer dans une vaste étendue de prairies. Certains des chamans étaient des hommes, des femmes, et chacun occupé à faire leurs propres préparatifs pour la cérémonie.

article-0-037E8BCB000005DC-384_468x286.j
Au menu, entrailles moutons 
Mes doutes et mes craintes sont remontées à la surface à nouveau lorsque Tulga, notre guide anglophone, m'a présenté au président de l'association des chamans de la Mongolie. L'homme qui se tenait en face de moi avait une poignée de concassage et sentait la vodka. Étais-je tombé dans un nid de charlatans?
«Il n'est pas bon avec de nouvelles personnes, murmurai-je à Tulga comme il m'a demandé de lever Rowan prostré à terre. Murmurant des mots de réconfort pour mon fils, je l'ai passé au guérisseurs - autant que vous pouvez «passer» d'un coup de pied, l'enfant criait à pleins poumons.

Shaman+in+the+trance.JPG

Mais une fois dans ses bras, à ma grande surprise, il se calma tout d'un coup - jusqu'à ce que l'assistant du chaman passe une bouteille de vodka, à partir de laquelle elle a pris une gorgée copieuse, puis sans avertissement, cracha le liquide sur le visage de Rowan et le corps. Le résultat était prévisible.
«Gi-Rafe! hurla Rowan, «Je dois y aller à la mai-son!

ScreenShot001.jpg

Le second chaman sorti une sorte de harpe et se mit à jouer un air étrange. Puis il y a eu plus de crachats plus de vodka. Rowan a crié comme s'il avait été torturé pendant un moment avant de se re-calmer instantanément à nouveau.

ScreenShot002.jpg
Quatre chamans étaient debout sur une ligne, tourbillonnant au son du tambour, glisssant dans leur transe.
Rowan eu un profond rire pétillant, et à ce moment je savais qu'il était OK. En fait, non seulement OK - Je savais qu'il avait embrassé la situation et était, à un certain niveau, en paix avec cette cérémonie de fous.
un chaman, après avoir tournoyé, chanté et joué du tambour avec autant d'énergie que les autres,s'approcha près de Rowan, ses mouvements devenant plus silencieux - doux et lents. Mon fils redécolla sur un de ces fous rires à gorge profonde.

ScreenShot003.jpg

Après la cérémonie, pour la première fois de sa vie, Rowan jouait avec un autre enfant.
«C'est mon garçon, Tomoo.dit Tulga
 «C'est Tomoo? J'avais complètement oublié que lors de notre correspondance par courriel avant le voyage, Tulga avait dit qu'il pensait que ce serait une bonne idée d'apporter son six-année-vieux fils le long. Je pensais que c'était une mauvaise idée, et maintenant j'étais tort - un grand moment.

ScreenShot008.jpg


De retour dans la chambre d'hôtel ce soir-là Tulga nous a donné des rapports des chamans sur l'état de Rowan. Aujourd'hui, la guérison a été un succès, disent-ils, et ils étaient heureux que nous avions l'intention de visiter les gens de rennes dans l'extrême nord du pays. Ceux-ci étaient les plus forts de tous les chamans mongols.
Nous sommes donc partis en vaste intérieur de la Mongolie, en échangeant notre chambre d'hôtel pour les tentes et nos vans pour chevaux.
Un groupe de nomades quelques heures de route d'Oulan-Bator avait convenu avec Tulga de nous prêter des chevaux, et de là, nous avons commencés une randonnée d'une semaine en selle pour trouver les rennes.

ScreenShot004.jpg

ScreenShot007.jpg


ScreenShot009.jpg

ScreenShot010.jpg

ScreenShot012.jpg

ScreenShot013.jpg
.
Le guérisseur avait un de ces visages qui se empreinte sur l'esprit, sensation de brûlure dans la mémoire. Peut-être 60 ans, mais fort et en forme. Nez cassé, petite moustache, les yeux fixés presque trop écartés ci-dessous un front beaucoup d'arbres. 
Lourdes paupières. Il fumer une roulée et nous regardait avec un regard perçant, à travers le tipi faiblement éclairée. Il a parlé, les mots que je ne comprenais pas, sa voix un peu rude, s'essoufflant en une toux.
ScreenShot016.jpg
C'était Ghoste: le plus puissant des chamans de la Mongolie, un homme pour lequel nous avions traversé la moitié du monde et ensuite parcouru pendant des jours les plaines à cheval pour le voir. Serait-il capable de faire quelque chose pour mon fils autiste?
 «Il dit qu'il va aider le garçon, dit Tulga, notre traducteur. «Mais il sera cher. 
Il s'arrêta, paraissant nerveux. «500 $."
J'ai été surpris. «Dollars américains»? Un rire mal à l'aise. «Oui. Je pense que c'est beaucoup. J'ai regardé le chaman.
Avant de quitter la Mongolie Oulan-Bator, la capitale pour voyager dans l'intérieur du pays  j'avais justement pris cette somme en monnaie locale pour les imprévus. Nous ne l'avions pas utilisé. Maintenant, on nous demandait ce montant exactement.
«Bien sûr, dis-je. «Dites-lui, pas de problème." Une partie de moi a été pris de court par la demande. (Bien que j'ai découvert plus tard que l'argent a été partagé entre plusieurs éleveurs de rennes familles, et serait utilisé pour aider chacun d'entre eux.)

Le chaman a pris certaines herbes séchées, qu'il a placé sur la plaque chauffante d'un poêle à bois incandescent, la fumée et le parfum remplissant les ténèbres de la yourte.
Puis il se mit à genoux en face de Rowan, qui était assis sur les genoux de Kristin, et commença à le taper doucement avec la branche brûlée. Rowan a commencé à crier. Un moment plus tard, il était calme, riant, essayant d'attraper les herbes .. l'homme lui donna une tape sur la tête, le cou et les épaules. 
"Peux-tu sentir ça?"  me déclara Kristin dans un souffle
"Non" J'ai gardé ma voix faible. "Quoi ?"
" Pins et aiguilles. Dans tous mes bras. Vraiment fort. Tu ne peux pas sentir quoi que ce soit?"
"Non"
ScreenShot017.jpg

Le chaman arrêta avec les herbes, se tourna vers Tulga, et lui a posé quelques questions. Tulga traduit. «Il veut entendre l'histoire de Rowan -. Chez vous»
Alors nous lui avons raconté. À propos de l'autisme en essayant de décrire comment c'était d'avoir un enfant qui paraissait pas entièrement là, les tempêtes de feu neurologiques qui passaient bien sûr à travers son corps, les accès de colère, l'impossibilité d'apprentissage de la propreté, même s'il était presque six ans, le sentiment d'être complètement exclu de sa vie.
 ScreenShot014.jpg
 Nous lui avons parlé de Betsy, et la connexion étrange entre elle et notre fils. Comment Betsy, de toutes les choses que nous avions essayé, orthodoxes ou non, avait semblé être la chose qui avait affecté le gamin le plus fortement.
Le chaman dit, par Tulga: «Ce soir, je vais faire un voyage. Pour l'Amérique, d'où vous venez. Pour travailler avec Betsy, le cheval, parce qu'elle est son protecteur. Ce soir, il vous faudra observer comment Rowan va dormir. Et demain, me le dire. Si vous remarquez quelque chose d'inhabituel, ou rien du tout. Puis, demain soir je vais travailler sur lui. Vous devriez aller maintenant."

article-0-037E8B5F000005DC-26_468x286.jp
Et nous sommes donc allés, retournant dans l'obscurité, Rowan sur mes épaules, essayant de sentir notre chemin jusuq'à l'endroit où nous avions planté nos tentes. Les étoiles et la lune étaient cachées par les nuages. Nous avons dormi  au sommet de la montagne, à la fin d'une longue journée, se demandant ce qui allait arriver.
À l'aube, j'ai entendu crier Rowan. Mon cœur se serra.
«Peut-être qu'il a besoin de faire pipi, je me demandais,sortant avec lui hors de la tente. J'avais raison. Mais quand pourra t il enfin y  aller comme un enfant normal? Serons-nous toujours avoir à déverrouiller la cause de tous ses accès de colère ? Combien de temps pourrons nous ma femme et moi le supporter?
Je l'ai ramené à la tente. Dieu, mais qu'il faisait froid là-haut, même si c'était l'été. Rowan, lui,  dormit plus longtemps qu'il n'en a jamais eu dans sa vie, un record de 14 heures.
Le lendemain soir, la tente du chaman était comme elle l'avait été auparavant, plein de gens assis autour de la lueur d'un poêle.
Le thé au lait de rennes était servi, et le chaman, Ghoste, a demandé comment Rowan avait dormi. Nous lui avons dit - la première partie de la nuit à poings fermés, puis une détresse au réveil à l'aube, puis de nouveau à dormir le plus longtemps que nous ayons jamais connue. Nous lui avons également parlé d'un rêve Kristin avait eu à propos de Betsy.
Ghoste hocha la tête au fur et à mesure de la traduction, puis se leva. La pénombre éclairée par des bougies et la lumière du fourneau le faisait apparaître presque comme une silhouette de rêve, il a alors mis un lourd manteau qu'une femme l'a aidé à enfiler.

Ghoste a ensuite tendu la main pour une coiffure et un masque, fait de faucon ou de plumes d'aigle. Comme il le mit sur sa tête, cachant son visage, se transformant en quelque chose de pas tout à fait bête, pas tout à fait humain, Rowan - qui avait été assis tranquillement exceptionnellement - a dit: "Wow! Regardez! Regardez ça! Un faucon. Un faucon dans la maison!
Tulga traduit pour le vieil homme, et un grand sourire a fait le tour du cercle.Le chamin prit son grand tambour rond et recouvert de fourrure. Tout à coup, il semblait massif, une transformation complète. Un moment solennel.
«Je suis un bébé éléphant! cria Rowan, de se mettre à quatre pattes et marchant de long en face de l'endroit où se tenait le chaman, impassible. "UURWUUUURRR!".
Ghoste, tranquillement, doucement, puis plus fort, a commencé à taper sur son tambour.
Rowan s'arrêta pour écouter. «Regardez, il est batteur. Le chaman est tambours! Il eut un petit rire. «Bébé éléphant! Et autour des jambes de Ghoste il fila, trompetant fois de plus, en riant d'une oreille à l'autre.
Le tambour continua, de plus en plus fort, plus rapide, Ghoste tourbillonnant tout à coup, ses pieds en évitant instinctivement Rowan de la même façon un cheval évite instinctivement un cavalier tombé sur le sol. 
J'ai alors saisi le gamin et l'amena sur mes genoux. La roulements de tambours a cessé.
Ghoste chantait puis aboya un ordre. Une main - il était difficile de voir qui dans l'ombre - lui a offert un petit bol peu profond. Il se pencha et tendit vers Rowan. Je pouvais voir qu'il était rempli de lait de renne.
«Bonne chance, pensai-je en tandis que Rowan, jusque là calme dans mes bras tressaillit et jeta au loin le bol tendu.

Ghoste se pencha, fixa l'enfant, puis ramassa le bol, le remis à une femme dans l'obscurité et reprit sa danse. Il s'arrêta brusquement, posa son tambour, ôta sa coiffe, se pencha et offrit de nouveau le bol à Rowan. Enchanté, Rowan tendit la main, la prit.
Le rituel était terminé. Nous ne le savions pas. Mais un moment ou deux après Ghoste repoussa sa coiffe en arrière, haussa les épaules, enleva le manteau du chaman, s'assit et fouilla dans sa poche pour une cigarette. Il a dit quelque chose dans le cercle des visages et éclairé.
«Il dit que c'est fait", a déclaré Tulga. J'ai alors regardé Rowan, roulant joyeusement autour sur le tapis à mes pieds. C'est tout? Kristin et moi , on s'est regardé l'un l'autre. Ghoste se mit à parler de nouveau.
«Il y a certaines choses que vous devez savoir avant de vous diriger en arrière,« traduisit Tulga.
«Tout d'abord, Rowan doivent avoir ceci, dit Ghoste en me donnant trois petites pierres. 
«Prends-les à la maison et ajoutes en quatre autres qui viennent de votre propre place et mettez les sous son oreiller pendant la nuit.
«OK, je pris les pierres et les cachais dans une poche de mon manteau. «Pourquoi le nombre sept?
Pas de réponse. 
Il ajouta: «Chaque année, à partir de maintenant jusqu'à ce qu'il soit neuf ans, vous devrez faire au moins un rituel bien comme ça. N'importe où, mais toujours avec de forts chamans.
«Je vois». Il parla alors  de sa conviction que Rowan deviendrait un jour un chaman, lui aussi.
«Et maintenant, il dit que nous devrions aller, dit Tulga, en se levant. 
Comme nous étions à mi-chemin de la porte, Ghoste dit quelque chose de plus. »Il dit. . . Tulga l'air nerveux. »Il dit que oui, Rowan deviendra progressivement de moins en moins autiste jusqu'à ce qu'il soit neuf ans. Après cela, vous, Rupert, vous devrez prendre le relais de Betsy comme son principal protecteur.
«Qu'est-ce que ça veut dire exactement? J'ai interrompu.
Tulga dit: «Je ne sais pas trop. Je suis désolé. Mais il dit aussi les mauvais comportements, les trucs qui vous rendent fou, vous savez, les problèmes de toilette, les crises de colère. ça va s'arrêter là. 
«Maintenant? Demandai-je. 
«Oui, répondit-il.
«Maintenant, comme aujourd'hui, maintenant? 
Tulga relaya la question, Ghoste hocha la tête. «Maintenant. A partir d'aujourd'hui. Oui.
Kristin et moi avons regardé l'un l'autre tout à fait muet.

Effectivement, 30 heures après, Rowan alla de lui-même aux toilettes pour la première fois de sa vie.
"Oh mon Dieu!" a déclaré Kristin. «Je ne peux pas y croire! ' J'ai hurlé. «C'est comme regarder l'Angleterre gagner la Coupe du Monde! «Incroyable, j'ai entendu murmurer Tulga pour lui-même.

Nous sommes rentrés à la maison avec un enfant complètement différent.
À notre retour au Texas, deux événements se sont produits, comme les chamans nous l'avaient prédit : Rowan est devenu propre et il a pu monter seul à cheval. Il n'y a pas de mots pour décrire le bonheur que nous avons ressenti.
Pour le sixième anniversaire de Rowan, quelques mois après son retour de la Mongolie, il y avait tant d'amis que nous avons dû organiser une fête propre - son premier parti d'anniversaire jamais - pour toute une ribambelle d'enfants.
Kristin et moi avons été en mesure de reprendre notre vie amoureuse. Avec l'arrivée du jeu dans la vie de Rowan est venu l'arrivée des baby-sitters dans le nôtre, qui nous a permis de prendre des soirées ensemble.
La révélation de me retrouver assis à une table de restaurant de ma femme, si belle encore, en regardant dans ses yeux marron foncé - si sombres qu'ils en sont presque noirs, avec ces petites lumières qui dansent dans leur centre - est exactement cela: une révélation. Il y avait si longtemps.
Plus besoin de penser à 100 pour cent à Rowan et son autisme. Nous avons le temps de penser à nous - l'un des cadeaux de la reprise de Rowan. La reprise est un mot trop fort? Peut-être la guérison, c'est mieux.
ilens-horseboy_t614.jpg
Rowan a huit ans aujourd'hui, et est encore autiste - son essence, ses nombreux talents, sont tous liés avec cela. Il a été guéri de dysfonctionnements terribles, son incontinence physique et émotionnelle, ses effondrements neurologiques, son anxiété et l'hyperactivité. 
Toujours autiste, « c’est son essence », mais débarrassé de ses souffrances. « Il ne sera jamais guéri de son autisme, et je ne voudrais pas qu’il le soit, conclut Rupert. Ce serait se fourvoyer. Pourquoi ne pourrait-il pas nager entre deux mondes, comme un migrant entre deux cultures ? Apprendre les compétences nécessaires à survivre dans celui-ci, tout en conservant la magie du sien. » 
Rowan continue d'apprendre les compétences nécessaires pour se baigner dans notre monde, tout en conservant la magie de son rêve.nous avons retenté l'aventure en 2008 chez les Bushmen, en 2009 chez les Indiens navajos.
À chaque voyage, Rowan a mûri et progressé. Cet été, nous partons tous les trois au nord de l'Europe, chez les Sami, les hommes-rennes.

Articles utilisés pour rédiger cet article : (liens accessibles en cliquant sur "source") Sourcesourcesourcesource 
- photos par Google images. 
cheval_neon.gif

Partager cet article

Repost 0
Published by Elisabeth Rouzier - dans CHAMANISME
commenter cet article

commentaires

Annie 14/05/2013 18:38

excellent ! cela prouve bien que les enfants quels qu'ils soient empreint a leur pureté non viciée par leur jeune âge, communiquent aisément avec tous les animaux. je l'ai toujours ressentis cela.
car moi même toute petite, quand je me sentais frustrée ou triste j'allais me confier a une vache a qui je racontais toutes me misères. elle semblait m'écouter. je suis heureuse pour ROWAN. puisse
l'univers le protéger pour longtemps et le guider vers le bonheur. félicitation aux parents qu'il ne faut pas oublier, qui ont une telle générosité d'amour pour leur enfant. l'amour fait passer des
frontières qu'on ne soupçonne pas.

flipperine 04/04/2013 23:49

très émouvant cette histoire quel courage et il faut y croire à tous ces guérisseurs il doit falloir avoir une force de caractère immense et ne pas baisser les bras

Bindu Denuzzo 04/04/2013 21:37

Magnifique ce temoignage ! Merci

Présentation

  • : revelessencedesoi.com
  • revelessencedesoi.com
  • : boite à outils de développement transpersonnel et d'éveil de l'esprit
  • Contact

Profil

  • Elisabeth Rouzier
  • si tu as déjà tout fait et que ta vie ne te convient pas, fait quelquechose que tu n'as jamais fait !! c'est en te changeant toi même, que tu changeras ta vie !Ne subis plus les évènements, sers toi en, l'obstacle est là pour ça !
  • si tu as déjà tout fait et que ta vie ne te convient pas, fait quelquechose que tu n'as jamais fait !! c'est en te changeant toi même, que tu changeras ta vie !Ne subis plus les évènements, sers toi en, l'obstacle est là pour ça !

 

Chaque jour est un défi pour révéler vos ressources et non un obstacle pour vous faire chuter .....Agir n'est pas ré-agir c'est apporter des réponses , choisissez la RESPONS-ABILITY (capacité à répondre)  -  Vous n'êtes ni fautif ni victime de ce qui vous arrive, vous en êtes tout simplement la source créatrice, c'est un pouvoir et non une faille, utilisez le pour créer votre vie ! - Aujourd'hui, ne vous inquiétez pas - - Aujourd'hui ne vous fâchez pas - - N'écoutez pas la peur et le doute et faîtes vous confiance - Aujourd'hui, bénissez la vie et aimez, faîtes la paix - - Aujourd'hui, vivez, osez ETRE vous-mêmes et agissez dans le PRESENT - - Aujourd'hui, soyez bon avec vous-même, avec les autres, et avec tous les êtres vivants ... n'écoutez que votre coeur et votre intuition  .... merci de votre visite - cherchez ici une réponse, un outil et vous trouverez ou demandez le moi par la fiche contact - Belle et lumineuse journée à vous ! Elisabeth on revelessencedesoi.com .....pour le BONHEUR EN SOI et PAR SOI, choisissez d'être heureux ...  

Soyez les bienvenus dans mon espace ! 
Si vous souhaitez vous ressourcer en lisant l'article du blog, je vous partage une musique puissante ...

Recherche


arobas-copie-1 Je m’inscris ci-dessous à la Newsletter et je suis informé(e) régulièrement 

 

J'envoie aux abonnés des partages qui ne sont pas publiés sur le blog

je noue une relation privilégiée et je respecte la confidentialité, merci de votre confiance

à bientôt !

suivez moi sur :

Ma Page sur Hellocoton

suivez moi sur


 

suivez moi sur :

Suivre revelessence sur Twitter  https://twitter.com/#!/revelessence 

 

 

revelessencedesoi on twitter